Les INsoumis de Alexandra Bracken

couv les insoumis

Titre : Les Insoumis
Auteur : Alexandra Bracken
Éditeur : De La Martinière Jeuness
Date de parution : 07 mars 2013

Résumé

Depuis quelques années, l’immense majorité des adolescents a été décimée par un virus inconnu et les survivants sont dotés de pouvoirs psychiques stupéfiants. Pour s’en protéger, le gouvernement les enferme dans des camps de «réhabilitation» et les classe par couleurs selon leurs aptitudes. Ruby et quelques autres jeunes ont réussi à s’échapper…

Depuis que le virus l’a touchée, Ruby est capable de manipuler la mémoire et la volonté d’autrui. En tant que telle, elle aurait dû être éliminée par les autorités sanitaires mais grâce à son pouvoir, elle a pu se faire passer pour un cas moins dangereux.
Six ans plus tard, Ruby parvient à s’échapper et rejoint un groupe d’adolescents en cavale menés par Liam. Ensemble, ils tentent de rejoindre East River, une communauté d’adolescents où chacun est censé s’épanouir en apprenant à utiliser ses pouvoirs et dont le leader peut les aider à retrouver leurs familles…
Ruby et ses amis y seront-ils réellement en sécurité ? Qu’arrivera-t-elle à faire de son pouvoir dont elle a honte mais qui suscite la convoitise

 

Avis de Mockingjay

note 4

Il faut que je vous raconte l’histoire de ce livre. (Mois de Mars) J’aperçois sa couverture noyée parmi des centaines d’autres dans les rayons du magasin, j’ai acheté le livre sans même lire le résumé.

Puis j’ai découvert les dit résumé, et la Bam ! Grosse surprise ! Ma première pensée : «Ce livre a de l’ADN de Divergent qui coule dans ses veines, il va être tellement génial, je le sens !». Le hic, c’est que j’ai placé ce livre sur un piédestal tellement haut, que j’ai jamais osé l’ouvrir de peur d’être déçue. (Oui, et le pire c’est que je fais ca souvent !).

Et nous voilà six mois plus tard, je reçois un sms de Melwasul : «Paupiette je te déteste ! Cette nuit je me suis couchée à 4H30 pour finir les INsoumis… Ce livre… Non mais ce livre… »  le tout suivi d’une multitude de smileys plus expressifs les uns que les autres.Ma réaction ? Vous vous en doutez, je me suis jetée dessus et je l’ai dévoré en quelques heures.

L’histoire

Un jour dans une école maternelle, en plein milieu de la classe, une petite fille s’écroule. Elle est morte. C’est le début d’une épidémie qui va toucher tout les enfants du monde. Dès qu’ils atteignent l’âge de 10 ans ils deviennent porteurs de la NIAA, neurodégénéréscence idiopathique aiguë des adolescents. Ce que fait cette maladie ? Elle donne aux jeunes des pouvoirs psychiques tellement effrayants (Télékinésie, mémoire visuelle exceptionnelle, télépathie…) que le gouvernement met en place des camps dans lesquels la quasi totalité des enfants seront envoyés et enfermés afin de ne blesser personnes.

Les jeunes y sont traités comme des bêtes, ils sont terrorisés et ont perdu tout espoir d’aller mieux. Le jour de son dixième anniversaire, Ruby est envoyée dans un des camps les plus vastes et les plus horribles. Elle ne comprend rien a ce qui se passe, et reste persuadée qu’on l’a envoyé là par erreur. Au moment où les médecins trient les enfants pour les classer selon leurs pouvoirs elle arrive à manipuler l’esprit de l’un deux et le convainc qu’elle est une verte. Autrement dit, le groupe que l’on considère comme le moins dangereux.

Six ans passent, Ruby n’est plus que l’ombre d’elle-même, totalement soumise et effacée elle va se voir offrir une chance inespérée de s’enfuir du camp.

Une fois libre, elle va faire un truc totalement stupide (ou pas !). Elle va fausser compagnie à ceux qui l’ont aidé à s’échapper. Le problème c’est qu’elle a nul part où aller, les force Psi (l’armée mise en place pour traqués les «jeunes monstres») est à ses trousses, et surtout elle n’a pas vu le monde extérieur depuis six ans, et ne se rend absolument pas compte à quel point les choses ont changées.

Heureusement pour elle, elle va tomber sur un trio plutôt inattendu qui va lui offrir la possibilité d’appartenir à quelque chose de plus grand qu’elle. Elle va enfin se sentir utile, et va découvrir se que signifie les mots amitié et amour. Prête à tout pour sa nouvelle famille (même à leur mentir), elle n’hésitera pas à se battre et utiliser ses pouvoirs pour les protéger. Seulement elle n’a pas comprit que ceux qui l’ont aidé à s’échapper l’ont fait pour une raison précise, et qu’ils sont prêt à tout pour la récupérer.

Entre la crise économique qui a isolé les États-Unis du reste du monde et qui en a même fait l’ennemi N°1, le gouvernement qui n’en est plus vraiment un et qui ne fait qu’aggraver les choses, les groupes terroristes qui tentent de faire tomber ce dernier, et les jeunes qui ont réussi à échapper aux camps, Ruby va comprendre que le monde extérieur est aussi cruel et perdu que celui ou elle a passé la moitié de sa vie.

Les personnages

Ruby est détruite, la vie dans le camp était trop horrible pour qu’il n’y ai pas de séquelles. Elle est faible, lâche, traumatisée et incapable de faire confiance à qui que se soit. Pourtant quand elle va trouver des personnes qui valent la peine qu’on se batte pour elles, elle va se révéler forte et déterminée. Son coté «je ne peux pas leur dire la vérité sinon ils ne voudront plus de moi» m’a vraiment tapé sur les nerfs. Mais je l’ai vite oublié quand elle a montré sa force de caractère dans les dernières pages.

Liam (pas taper Melwasul !), il ne m’a absolument pas fait craquer. Je le trouve trop lisse, trop gentil, pas assez ironique et j’ai été incapable de me faire une idée claire de lui jusqu’à la dernière partie du livre. Je pensais vraiment qu’il cachait quelque chose alors qu’en fait il est rongé par la culpabilité.

Zu, et Chubs, les deux autres ados qui accompagnent Liam et Ruby font parti intégrante de l’histoire. Ils ont leur propre buts et ont chacun une personnalité hors du commun. Zu qui n’est qu’une gamine a un caractère admirable et du haut de ses 12 ans  fait preuve d’une objectivité impressionnante. Chubs, sous ses airs d’intello froussard, est en fait un ami fort et fidele sur qui on peut compter.

Puis viennent les autres, Cate à qui j’aurais confié ma vie sans hésiter tant elle a l’air douce et honnête. Et Clancy qui cache assez bien son jeu pour nous faire l’apprécier, mais qui est trop parfait pour être celui qu’il prétend.

Mon avis

Le gros point fort du livre est sans conteste la façon dont l’auteure l’a construit.

Le début (toute la partie qui se déroule dans le camp) peut faire peur, elle est longue et oppressante, mais une fois cette partie passée on se rend compte que l’auteur l’a rédigée de façon à ce qu’elle serve de prologue à l’histoire, et je trouve que c’est une idée assez originale. Et une fois ce «prologue» passé, on ne peut s’empêcher de se dire que si on a déjà ressenti tant de choses juste avec la mise en place des bases de l’histoire (ce que la majorité des auteurs font tout au long du premier tome), qu’est ce que va donner la suite !

Cependant même si l’histoire reste originale, il y a un petit quelque chose qui m’a manqué, je ne saurai pas dire quoi, mais il manque ce petit truc qui nous fait nous dire « Waouh, ce livre est magique au point de transformer mon univers tout entier ».

Une fois fini, je l’ai de suite comparé à Insaisissable de Tahereh Mafi . L’histoire d’INsoumis est assez semblable, l’intrigue est mieux construite mais les personnages et l’écriture sont un niveau en dessous des livres de Mme Mafi.

Autre gros point fort, c’est les sensations. Que se soit au moment où Ruby entre dans le camp (elle est dans un état presque second et pourrait donner l’impression d’être insensible à ce qui se passe autour d’elle, mais en fait tout est tellement affreux et sanglant qu’elle ne réalise pas que ca arrive). Où que se soit quand elle entre dans l’esprit des gens, chaque picotements, chaque migraines, chaque saignement de nez sont tellement bien retranscrits qu’on commence nous aussi à avoir mal a la tête.

Même si les accros du genre ont déjà lu tout ce qui se fait, laissez vous tenter parce que je suis prête à mettre 1Kg de Chocobons en jeu, et parier que la suite va nous réserver de grosses surprise !

Extraits

«Les autorités n’avaient pas peur des enfants qui risquaient de mourir, ni du vide qu’ils laisseraient. Elles avaient peur de nous… ceux qui survivraient»

«Une fois de plus dans ma courte vie, je trouvais les rats préférables aux êtres humains.»

«Quand une fille pleure, rien n’est plus inutiles qu’un garçon. Ils se regardèrent, indécis, pendant que je laissais couler les grandes eaux. Ils restèrent immobiles, très embarrassés, puis Chubs tendit la main et me tapota la tête comme on caresse un chien.»

MockingJay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

12 thoughts on “Les INsoumis de Alexandra Bracken

  1. vivien leigh

    Merci beaucoup pour cette chronique qui comme à chaque fois est très tentante ! je l’avoue sincèrement , je ne suis toujours pas prête pour la dystopie mais j’aime te lire ! grosses bises

    Reply
  2. Melwasul

    Ma paupiette ! je ne te taperais pas étant donné que moi c’est pour ton Jace que je n’ai pas réellement craqué 😉

    sinon oui ce livre est une bonne dystopie, j’ai adoré, on est vraiment pris dans cette histoire vraiment affreuse (brrrr) mais par contre cette fin AHHHHRREEEEE que je déteste ces auteurs sadiques ! 😀

    Reply
    1. MockingJay

      ben la fin m’a donné les larmes aux yeux,mais que ça m’énerve tout ces auteurs qui forment des couples ds le T1 pour les séparer ds le T2 et les faire se retrouver dans le T3! 🙁

      Reply
  3. Rebelle

    Monkingay je t’adore tu le sais j’espère ? (Non les filles je ne l’achète pas !!)
    Mais la « Dystopie » c’est vraiment mais pas ma « came » !!!
    Mais tu m’aimes quand même ? ♥ ♥

    Reply
  4. madinimoon

    Bon ben voilà, ça faisait deux mois que je lisais des livre sans vraiment accorder d’importance à aucun, j’ai eu d’ailleurs peur que ma fascination pour certains bouquin soit parti avec la 5eme vague, et puis voilà, il y a eu les insoumis, et la je dois dire banco !!!! j’ai vraiment adoré, et ENFIN j’ai réussis à lire un livre du début à la fin sans m’ennuyer, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps !

    Reply
  5. Loryane/Instant-Lecture

    Très intéressante ta chronique, ce livre me tentais beaucoup mais je n’ai pas sauté le pas encore, et je le ferai bientôt je pense. Merci pour ton avis! 🙂

    Reply
  6. tothemoonandback

    Je viens de le lire en VO sans même me rendre compte que la VF était sortie 😀 😀 Je fais une petite recherche, et là qu’est-ce que je vois?? Une chronique!! Alors j’ai vraiment adoré pour le coup, je suis restée scotchée du début à la fin, et pourtant, je ne saurais pas dire ce que cette histoire a de particulier mais j’ai été complètement dépassée par mes émotions. Et alors moi j’ai super beaucoup beaucoup aimé Liam à la folie, et pourtant, ce n’est pas du tout mon type de personnages à la base (pareil, je préfère l’ironie, les Daemon et les Warner :D) mais alors il m’a vraiment touchée, j’ai juste envie de le prendre dans mes bras et de lui dire que tout va bien se passer <3 Et la fin OH SÉRIEUX j'ai presque pleuré 🙁 :(. J'ai senti mon p'tit coeur se briser et quand même, ça m'arrive pas tous les jours! Bref. J'aurais jamais deviné qu'il s'agissait de ce livre au vu de la couverture par contre, je crois que j'avais déjà lu cette chronique il y a un moment et j'ai pas du tout fait le rapprochement quand je l'ai lu ^^. Vous savez quand le 2ème tome est prévu en VF? Je l'ai en VO, mais je sens qu'il va falloir que j'en parle!! 🙂

    Reply
    1. tothemoonandback

      OK, je me réponds moi-même, je viens de voir que le Tome 2 était aussi sorti en VF. Ah ah, faut vraiment que je pense à vérifier avant 😀

      Reply
      1. tothemoonandback

        Je continue ma petite conversation avec moi-même (désolée :-/), juste pour rajouter qu’après avoir regardé quelques citations, eh bien je trouve que Liam est un peu différent en VO. Je ne sais pas au juste comment l’expliquer, vous allez peut-être me prendre pour une folle, mais c’est dans le rythme de ses phrases – ou alors, comme je le disais sur Facebook, je suis fatiguée et faut que j’arrête, c’est très bien possible aussi 😀 Alors n’hésitez pas à me le dire si vous trouvez que j’hallucine, je ne me vexe pas facilement :p

        Un de mes exemples c’était ça :

        « Tu es sincère? demanda Liam (…).Parce que franchement, pour moi, nous deux c’est inévitable. »

         » You really think that? (…) Cause, frankly, the way I see it, you and me? Inevitable. »

        Eh bien je suis peut-être bizarre, mais je trouve qu’en anglais, il montre plus d’énergie, et je le préfère. Bon, après, en français ou en anglais, je l’adore, il est trop chou <3

        Reply
  7. Sarval11

    Ce livre c’est un truc de dingue, j’ai relus la trilogie 6 fois tellement l’histoire me plait ! pourtant je lis énormément de roman (entre 3 et 5 par mois) de science fiction en partie mais pas que, et cette trilogie se place bien dans mon top 3 avec GONE et Divergente. Si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille de le lire mais pendant les vacances, car vous allez en faire des nuits blanche !
    Je suis d’accord avec Mockingjay, l’histoire est très bien écrite et les caractères des personnages sont très homogènes et très explicites. Bref, une « œuvre d’art » de science fiction qui sera, je pense, jamais adapté au cinémas à cause des « pouvoirs » qui ne sont pas très bien vue dans les films de nos jours.
    Bon et bien bonne continuation et bonne lecture de pleins de livres géniaux 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *