Les eaux acides de Robin Hobb

les eaux acides
Titre : Les eaux acides (Les cités des Anciens #2)
Auteur : Robin Hobb
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 14 mai 2019

Résumé

Le grand jour se profile : Alise et Thymara vont enfin rencontrer les dragons, l’une pour assouvir sa soif de connaissances, l’autre pour les conduire jusqu’à la légendaire cité des Anciens. Elles ignorent que cette rencontre changera leur existence. Alise, passagère à bord du Mataf dont le capitaine, Leftrin, ne la laisse pas insensible, doit faire un choix qui compromet sa réputation et son mariage. Thymara, parce qu’elle fréquente les autres jeunes gardiens, porteurs des stigmates du Désert des Pluies, remet en cause les règles qui régissent sa vie depuis sa naissance. Un trajet long et pénible les attend, mais c’est la seule manière de découvrir leur vraie nature…

Avis de Stéphanie

note 5

Un second tome absolument génial !

Les trois personnages « principaux » dont on suivait les histoires respectives se trouvent réunis autour de Sintara, une dragonne que nous avons également découverte dans le premier tome. Thymara, Alise et Leftrin se trouvent propulsés dans la même aventure afin de conduire les Dragons vers Kelsingra, l’ancienne terre (et terre promise) des Dragons et des Anciens. Pourtant, les humains ignorent où se situe exactement cette cité et comptent sur la mémoire atavique des Dragons afin, non pas de les guider mais d’être guidés par eux.

Thymara est enrôlée dans cette mission périlleuse car son peuple n’accorde aucun prix à sa vie et estime qu’elle peut bien la perdre pourvu qu’elle aide à évacuer ces créatures jugées aussi dangereuses qu’elle est indésirable. Alise, quant à elle, embarque à bord du Mataf en qualité d’experte des Dragons et des Anciens et pour ses connaissances au sujet de Kelsingra. Enfin, Leftrin, capitaine du Mataf, est le seul jugé capable de remonter les eaux acides du fleuve grâce à la résistance de son navire.

Dans ce tome, on en apprend davantage sur les Dragons, leur caractère, leur hiérarchie et sur la nature de leur relation à l’Homme. On assiste à des enjeux de pouvoirs terribles tant du côté des Dragons que de celui des Humains : les plus puissants, les plus rusés ou les plus roués dominant les plus faibles physiquement, moralement, socialement…

Robin Hobb met son talent et sa plume au service d’un roman passionnant. Contrairement au premier tome qui me semblait relativement pauvre en termes d’aventures dans la mesure où il servait davantage à mettre en place le décor, les personnages et l’intrigue, celui-ci accélère le rythme et embarque le lecteur. Les liens qui se tissent entre les personnages, leurs interactions, la confrontation de plusieurs « classes sociales », la mission commune et la nuance apportée dans le traitement des personnages rendent ce roman extrêmement addictif. Il est difficile de refermer le livre et de patienter quelques heures avant d’en connaître la suite.

Cette fois-ci encore, mon envie de distribuer généreusement des gifles est présente mais celles-ci sont dirigées vers d’autres personnages. Je regrette également de m’être méprise au sujet de l’un d’eux… Cela étant, j’aime me tromper sur ma perception pourvu que le roman reste crédible et que le revirement ne manque pas de cohérence. C’est notamment là qu’on distingue le talent des auteurs, leur capacité à nous surprendre et à nous mener au cœur de leurs romans, hors des sentiers battus.

Stendhal écrivait qu’« un roman, c’est un miroir qu’on promène le long d’un chemin ». Il en va dans la littérature comme dans la vie : les apparences sont parfois trompeuses.

Un deuxième tome enthousiasmant et captivant qui me conduit à rejoindre l’équipage, les Dragons et leurs gardiens pour faire face à La fureur du fleuve…

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *