Les Cendres de l’Oubli de Carina Rozenfeld

couv les cendres de l'oubli

Titre : Les Cendres de l’Oubli (Phaenix #1)
Auteur : Carina Roeznfeld
Éditeur : Robert Laffont – Collection R
Date de parution : 06 septembre 2012

Résumé

Depuis l’origine du monde, le Phaenix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…
Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Avis de Mockingjay

note 4
Que dire de ce premier tome ?
Premièrement il est publié dans la collection Robert Laffont, qui est à l’origine de plus de la moitié de mes coups de cœur de 2012 (Night Shool, Starter, Confusion, Glitch, Version BETA…) donc forcément ce livre est partait. .
Deuxièmement La playlist ! J’ai adoré que l’auteur donne la possibilité de se plonger dans la même atmosphère qu’elle, pendant l’écriture de ce tome ! Et attaquer un livre avec le Prélude de la Suite n° 1 pour violoncelle de Jean Sébastien Bach il fallait oser !! (le titre ne vous dit peut-être rien mais allez sur Youtube, dès les premières notes vous reconnaitrez)
Troisièmement, la nouveauté : j’ai découvert le mythe du Phænix et j’ai adoré.

J’avoue avoir eu peur lors des premières pages. Une héroïne : Anaïa qui déménage en laissant sa vie et ses amis pour entrer dans une nouvelle école. Elle rencontre deux étranges garçons. Elle fait des rêves qui n’en sont pas vraiment… Un gros air de déjà-vu ! Mais j ’ai vite oublié ce sentiment !

Ma première lune

Pour la musique. Avant d’attaquer ce livre, il faut savoir que la musique y est aussi importante que le récit. Cela tombe bien, j’aime la musique !

Les deux personnages principaux sont tous deux musiciens. Anaia joue du violoncelle et Eidan est le chanteur et guitariste d’un groupe de rock.
(Que celles qui ne craquent pas quand Eidan reprend « I was made for loving you de Kiss » lèvent le doigt. Dirigez vous vers le devant de la scène pour recevoir quelques tomates !)
La playlist est éclectique et magnifique, rien que pour ça le livre vaut le coup. Carina Rozenfeld nous remet quelques classiques en tête (Nirvana, Led Zeppelin, Téléphone, Police, Scorpion…)
Le tout coupé par du Chopin, Sia, Bach ou Damien Rice, je vous laisse imaginer l’ambiance du roman !
Ça donne un vrai rythme à l’histoire et comme pour la playlist, on y va crescendo tout au long du roman pour finir dans un final étourdissant (mais rageant !!!)

Ma deuxième lune

Pour l’histoire, je n’avais jamais lu de livre sur le mythe du phaenix, et ça c’est un bol d’air frais au milieu de tout les anges, vampires, sorcières, chasseurs que j’ai rencontrés jusqu’à maintenant.
Je regrette un peu le manque de « mythologie ». Le passage sur la description du phaenix est trop rapide. Mais J’ai hâte de voir si j’en appendrais plus dans le second tome.

Ma troisième lune

Pour les personnages. L’héroïne, Anaïa est calme, bien dans ses basquettes et réfléchie. Elle pense avant d’agir et son monde ne tourne pas autour du beau gosse de l‘école. Ça change 😉
J’aime le fait qu’elle continue à garder le contact avec son ancienne vie. On découvre davantage de personnages, tout ceci en utilisant Facebook, simple et efficace.

Ses deux prétendants : Eidan et Erik… On n’a qu’une envie : leur faire ravaler leur sourire arrogant ! Au début 🙂 Ensuite on apprend à les connaitre. Eidan est le stéréotype du mec canon, ténébreux, et limite bipolaire qui lui fait une peur bleue tout en l’attirant. Quant à lui, Enry est le grand blond aux yeux bleus, copie conforme de Christ Hemsworth dans Thor, gentil, marrant mais qui cache quelque chose. Le coté « le quel je dois choisir » m’a un peu ennuyé, surtout parce que même si l’héroïne réfléchi avant d’agir cela ne l’empêche pas de prendre quelques mauvaises décisions.

Ma quatrième lune

L’auteur, l’écriture, l’ambiance… C’est le premier livre écrit par Carina Rozenfeld que je lis, et je suis bien décidée à lire tous les autres. La facilité avec laquelle l’auteur réussie a nous faire entrer dans son univers est impressionnante.
Les décors et les sentiments sont incroyablement bien décrits. On se retrouve dans la peau d’ Anaïa. On tremble quand elle tremble, on rit quand elle rit, et on fond quand Eidan prend le micro .
Ce livre fait partie de ceux qui vous plonge dans un autre univers. Les pages se tournent à une telle vitesse qu’une fois arrivé à la dernière, vous avez l’impression d’avoir à peine commencé le livre.
Le second tome :  » Le brasier des souvenirs » sortira en mars 2013 !
Et je trouve que c’est  horriblement loin !

Je ne mets pas la cinquième lune, parce que la fin est plus que frustrante. C’est sadique de nous laisser comme dans un tel état d’attente !

Quelques extraits du roman pour vous donner envie de le lire.

« Quitte à vivre des phénomènes paranormaux, autant qu’ils soient beaux et amoureux de moi. »

« – Il n’y aura pas de place pour caser mon violoncelle dans ta voiture.
Il se pencha encore, mais cette fois ses lèvres effleurèrent ma joue, tout près de mon oreille. Un long frisson parcourut ma peau, hérissant tous les petits poils dans mon dos, sur ma nuque.
– J’en ai une autre. Une grosse. Je suis certain qu’elle te satisfera.
Il se recula un sourire narquois aux lèvres.
Mon ventre s’était noué à ces mots et je me sentis devenir encore plus pivoine que tout à l’heure, si c’était possible. Je détestais ce type. »

« Eidan s’arrêta devant le mas. La pluie tombait toujours en trombes autour de nous et quand il arrêta les essuie-glaces, elle coula en torrents sur le pare-brise, noyant l’extérieur derrière une paroi liquide, épaisse. Nous étions coupés du monde.
Il se tourna vers moi et posa son bras droit sur le dossier de mon fauteuil. Un mince sourire, résigné, presque triste, se dessina sur ses lèvres.
– Il n’y a rien à expliquer, Anaïa. Tout ça…
Il fit un geste de la main gauche qui engloba nos deux personnes, l’habitacle de la voiture et l’univers qui devait encore exister quelque part derrière le mur d’eau.
– Tout ça… c’est la vie. Ta vie. Tu dois juste te souvenir. »

Alors que toutes celles qui n’ont pas encore lu le livre se dépêchent de le découvrir, et que celles qui l’ont lu me disent si elles aussi se sont misent à rêver d’un certain guitariste tourmenté, en désespérant de connaitre la suite.

Mockingjay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

8 thoughts on “Les Cendres de l’Oubli de Carina Rozenfeld

  1. Madinimoon

    Pfuuuuuuuu encore une fois on est d’accord, ce livre m’a mis dans un état de transe pas possible, je n’ai pas réussis à décrocher et je l’ai lu d’une traite dans la journée. J’adore la façon d’écrire de l’auteur, on à l’impression de vivre le livre, les sentiments, d’écouter la musique….. les mots me manque pour décrire ce que j’ai ressenti en le lisant. VIVEMENT LA SUITE !!!

    Reply
    1. MockingJay

      On s’y perd avec tout ses nouveaux pseudos 😀

      et je peux qu’etre d’accord, vivement le T2!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      il a était repoussé au 28avril 🙁 non!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Reply
  2. tothemoonandback

    Ça y est je l’ai commandé, d’après ton avis il a l’air de mériter la version papier donc il va falloir que je patiente un peu 😀 Mais je vais être à l’affut de tes majuscules maintenant, après WARNER elles ne peuvent être que synonymes de craquage complet, je te fais confiance 😀

    Reply
      1. tothemoonandback

        Je referme à peine le premier tome, et encore une fois je dois saluer ta patience parce que là, rien que de me dire que je vais attendre demain pour lire la suite, j’en ai le cœur qui bat très vite!! Alors, en vrac, parce que je suis incapable de donner un avis pertinent maintenant, j’ai adoré : les rêves d’Anaïa, tout ce mystère autour du mythe du phénix (qui en effet change des vampires et autres anges, maintenant quand je lis un livre et que le héros s’avère en être un j’ai toujours, même si le livre est bien, un p’tit quelque chose qui me dit « oooh encore un vampire »), la musique, le pragmatisme de Garance (tout relatif vu qu’il s’applique à des rêves, j’ai adoré le fait qu’elle ne se démonte pas dans ses explications^^), le sud (et pourtant d’habitude j’ai toujours du mal avec les romans se déroulant en France, allez savoir…), le fait qu’Anaïa ne soit pas une petite chose fragile et qu’elle s’énerve (oui!!). J’ai moins aimé le côté « je ne sais pas lequel choisir », mais ça de toute façon, je n’aime JAMAIS, et là bon faut dire que vu les EIIDDAAAAAN que j’ai lu (je sais plus où 😉 )je n’étais pas tout à fait subjective 😀 Bref, il me tarde de lire la suite!!! Merci pour la découverte (=

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *