L’équation de l’amour et du hasard de Jennifer E. Smith

L'équation de l'amour et du hasard

Titre : L’équation de l’amour et du hasard
Auteur : Jennifer E. Smith
Éditeur : Le Livre de Poche Jeunesse
Date de parution : 15 juillet 2015

Résumé

Les probabilités pour que LE jeune acteur de moment et LA mademoiselle Tout-le-monde se rencontre ? Minimes, négligeable, voir nulles.
Et pourtant … une simple faute de frappe dans une adresse email, et c’est le début d’un échange de messages irrésistibles entre Ellie et Graham.
Malheureusement, lorsque Graham débarque – par hasard ? – pour le tournage de son nouveau film dans la petite ville où vit Ellie, rien ne se passe comme dans les comédies romantiques …

Avis de Melwasul

note 10

J’ai rencontré Jennifer E. Smith il y a quelques années de cela à travers son premier roman, La probabilité statistique de l’amour au premier regard qui fut un vrai coup de cœur. Depuis ce jour, elle fait partie de mes auteurs de romance Young-Adult préférés et je me jette sur chacune de ses parutions. J’ai donc profité de la réédition en format poche de L’équation de l’amour et du hasard pour vous en parler. J’ai encore passé un excellent moment même si, comme la première fois, je trouve qu’il est un petit ton en dessous du premier et de La distance astronomique entre toi et moi.

Tout commence par un cochon qui doit être promené et par une erreur, une toute petite faute de frappe dans une adresse mail, qui va changer la vie d’Ellie et de Graham. Surtout d’Ellie. Comment celle-ci aurait-elle pu imaginer que le garçon propriétaire du fameux cochon, avec qui elle passe ses soirées à échanger des mails sur tout et rien est en réalité Graham Larkin, adolescent/acteur/star. Quelle n’est donc pas sa surprise quand elle le découvre dans sa petite bourgade d’Henley, au-milieu-de-nulle-part(Maine), pour y tourner son prochain film à succès. Stupéfaction.
Mais tout n’est pas vraiment dû au hasard. Graham, en discutant ainsi de manière incognito avec Ellie, s’est fait une vraie amie, quelqu’un qui l’apprécie non pas pour ce qu’il représente mais pour ce qu’il est vraiment. Et alors qu’il se sentait au bord de la rupture, il réussit à convaincre son entourage que le lieu idéal pour le tournage du film se situe à Henley avec l’espoir secret d’enfin rencontrer Ellie et que celle-ci ne change pas en découvrant qui il est.

Et leur rencontre ne va pas vraiment se dérouler comme prévue mais finira par se transformer en amour profond. Mais un amour assez fort pour faire face au poids de la célébrité de Graham ? à la pression médiatique et aux paparazzis ? au passé d’Ellie qui cache quelques secrets ? seul la lecture de ce roman vous le dira ! Ah que j’aime vous laisser sur votre faim comme ça, c’est mon côté machiavélique qui ressort. Allez hop, si vous voulez des réponses, filez lire le livre.

Comme toujours avec Jennifer E. Smith, j’ai adoré ses personnages qui sont simples, (presque) comme vous et moi et avec qui on se lie immédiatement. Ellie en est le parfait exemple. C’est une adolescente « normale » qui vit sa vie d’adolescente de manière fort classique dans sa petite ville, avec sa meilleure amie et sa mère célibataire, sans en faire des caisses, sans être malheure/dépréssive/garce/… (et j’en passe), tout en simplicité. Je dirais qu’elle est authentique, c’est vraiment le mot qui lui correspond. Elle a un rêve, celui de partir étudier à Harvard, elle qui adore la poésie. Mais Ellie a aussi un côté mystérieux, quelques secrets sur son passé, loin d’être à proprement parlé dramatique, mais qui risquent d’être dévoilés à cause de sa relation avec Graham.

Graham qui est tout aussi parfait d’Ellie. Malgré son statut de star adolescente, le succès ne lui est pas monté à la tête et il a un rêve secret touchant. Sa famille, sa vie d’avant lui manquent. Il ressent le besoin de revenir aux sources, d’être à nouveau un adolescent normal qui puisse profiter des personnes qu’il aime sans être poursuivi par une horde de photographes, de ne plus être le garçon automne qu’il se doit d’être à seulement 17 ans. C’est un garçon qui rêve de pouvoir profiter de sa vie alors qu’il sent qu’elle lui échappe totalement à cause de son travail. Derrière son côté beau gosse, c’est vraiment un garçon hyper touchant et qui trouve en Ellie ce dont il avait besoin. Ils forment un magnifique couple même si tout n’est pas toujours facile.

L’écriture de Mme Smith est toujours aussi agréable, douce, fluide, délicate et nous embarque dans un cocon délicieux. L’humour y est toujours présent et nous prend à chaque fois par surprise sans que l’on s’y attende. J’ai adoré les échanges de mails entre Graham et Ellie qui montrent bien l’évolution de leur relation et les liens qui se tissent entre eux. Bien sûr, il y a cette fin un brin ouverte comme elle en a le secret. Des fins que je détesterais chez d’autres auteurs mais qui sont justes parfaites chez elle. De quoi nous laisser le sourire aux lèvres tout en laissant une part de secret, d’imagination.

On se retrouve le mois prochain pour parler de sa prochaine publication en français, Hello, Adieu, et Nous au Milieu qui doit paraître le 14 octobre toujours aux éditions Hachette. Et je dois dire que je suis hyper impatiente de le lire !

Harsard’ment Vôtre,
Melwasul

Lecture académy

 

Retrouver ce roman sur Lecture Academy

P.S : Dans le cadre de mon challenge YA/NA Book Trip, petit arrêt « au-milieu-de-nulle-part« , dans le Maine, étant que je n’avais pas encore visité.

Young Adult Book Trip

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « L’équation de l’amour et du hasard de Jennifer E. Smith »

  1. Kieu-Xuan

    Exactement le même avis que toi, je l’ai aimé mais un peu moins que les précédents mais c’est toujours un plaisir de lire les livres de cette auteure. Elle crée toujours des personnages plus complexe qu’il n’y parait au premier abord et j’apprécie beaucoup qu’on puisse facilement s’y identifier. Après pour les fin ouverte ça m’a déconcerté la première fois mais je crois que c’est une des seules auteures pour lequel ça ne me dérange pas, mais je comprend que ça puise en gêner d’autres.
    Je suis contente qu’Hachette ait enfin décidé de garder les couverture originale qui sont vraiment sublime et en plus ont une certaine continuité 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Oui moi aussi je préfère celle-ci à la première édition ! (pour La distance astronomique entre toi et moi ils avaient gardé l’originale dès le début ..) j’espère qu’ils vont faire pareil pour le prochain !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *