Le traître de Grace Burrowes

le traite
Titre :Le traître (Cœurs captifs #2)
Auteur : Grace Burrowes
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 06 avril 2016

Résumé

Sebastian St. Clair, qui a passé son enfance en France, s’est retrouvé enrôlé dans l’armée napoléonienne. De retour en Angleterre où il a hérité du titre de baron, il est rejeté par ses pairs qui le considèrent comme un traître. Sa vie même est menacée. Va-t-il passer le reste de sa vie comme un pestiféré, hanté par son passé ? Seule son excentrique tante, lady Frederica, lui témoigne quelque bienveillance et lui procure du réconfort… jusqu’au jour où elle engage une dame de compagnie. Milly Danforth, ravissante jeune personne, transperce le cœur de Sebastian. Serait-elle la seule à pouvoir lui offrir la rédemption ?

Avis de Melwasul

note 10

J’avais beaucoup apprécié le premier tome, Le captif, de cette nouvelle série mais j’avais peur pour le second connaissant le futur héros, il allait falloir que l’auteur soit très, très, très forte. Après lecture, je n’ai qu’une chose à dire, Grace Burrowes n’a absolument pas été forte, elle a été EXTRAORDINAIRE !!! Ce second tome est une vraie merveille, le pari est totalement réussi.

Souvenez-vous, nous avons rencontré St. Clair dès le premier tome mais sous le nom de Robert Girard. St. Clair jeune lord anglais qui s’est retrouvé du mauvais côté de l’Atlantique au début de la guerre napoléonienne entre anglais et français. Moitié anglais moitié français, celui né en Angleterre s’est retrouvé officier de l’armée française à torturer de manière cruelle bon nombre de soldats anglais dont le duc de Mercie (héros du Captif) qui est très certainement celui qui a le plus souffert. Vous comprendrez donc qu’à son retour sur le sol anglais à la fin de la guerre, St. Clair n’a pas été hyper bien accueilli (ni artifice ni champagne mais plutôt duels et tentatives de meurtres…).

Celui surnommé le Baron Traître ne peut que compter sur le soutient de sa tante, la seule à l’avoir accueilli les bras ouverts et à être inquiète de son sort. Car lui se préoccupe peu de ce qu’il peut lui arriver, il sait qu’il n’est pas destiné à vivre vieux et attend que le jour de sa mort arrive. Jusqu’à l’arrivée de Millie en tant que dame de compagnie de sa tante. Millie qui va changer sa vision des choses, Millie qui va lui faire réaliser que finalement il n’a absolument pas envie de mourir et qu’il tient à croquer la vie à pleines dents. C’est ainsi qu’il va se motiver pour chercher à savoir qui est la personne derrière tous ces duels, qui est celui (ou ceux) qui veulent vraiment le voir mort. Aidé de son fidèle ami, Brodie, de Millie et d’alliés inattendus, il va mener l’enquête et surtout révéler quelle personne extraordinaire il est vraiment.

Il est maintenant temps pour moi de vous révéler son prénom. Un prénom qui le prédestinait à être un héros hors norme, de ceux qui nous marquent. Le baron St. Clair, aka Robert Girard, porte le doux nom de Sebastian … Toujours difficile pour un héros de porter ce prénom quand je suis la lectrice. Prénom toujours synonyme de héros inoubliables, parfaits et que je vénère. Et notre Sebastien est à la hauteur de son prénom, il peut le porter fièrement. C’est un homme complexe, mystérieux et dont la psychologie se révèle tout doucement. Impossible de l’apprécier au début vu son passé et pourtant, tout doucement les barrières tombent, il se dévoile et alors là, nous chutons, notre cœur se brise.

Il s’est retrouvé bien malgré lui pris entre deux camps sans rien avoir demandé et il a fait dans un premier temps le seul choix qui lui permettait de survivre. Il a malgré tout réussi à se mettre dans une situation où les deux partis ont finalement gagné quelque chose à la fin. Tout le monde sauf lui. Il n’y a gagné que haine et souffrance. Il a dû faire des choix terribles, des choix qui le hantent encore et la culpabilité est présente à chaque instant même quand il essaie de se montrer plus léger. Alors que c’est un véritable héros. C’est… Pfiouuuu… J’ai du mal à mettre des mots sur l’homme qu’il est. Son seul objectif est de protéger les autres, ceux qu’il aime mais pas seulement. C’est un homme profondément bon qui a été contraint de commette des actes terribles pour protéger ses victimes. Une torture psychologiquement terrible pour lui-même finalement.

Sebastien qui porte sur ses épaules le roman. Grace Burrowes avait un énorme défi devant elle, faire d’un homme méprisable, imposant un dégout profond, un véritable héros, de ceux auxquels nous ne pouvons que nous attacher. Si elle lui avait permis de faire un petit pas à la fin du Captif, la route était encore très longue et fastidieuse. Mais elle l’a fait, de manière magistrale, en poussant très loin la psychologie de notre Sebastien mais aussi des autres personnages qui l’entourent.

Millie d’abord qui est exactement celle dont il avait besoin. Elle a besoin de son aide, elle le met en valeur et c’est finalement un peu un miroir de lui-même. Ils se complètent et surtout, elle le comprend mieux que personne et va lui être d’un soutient inestimable. Il y a également sa tante, sa pétillante tante, vielle lady anglaise (je n’oserais pas le lui dire en face…), pleine de malice et qui a une mission: protéger son neveu. Elle aussi va se retrouver face à des choix impossibles. Elle va vraiment nous surprendre et j’ai adoré son petit côté intenable comploteuse. Il y a Brodie sur lequel nous nous posons beaucoup de questions mais qui va être là quand il faut pour Sebastian. Puis il y a le duc et la duchesse de Mercie, héros du premier tome, que nous retrouvons ici avec plaisir et dont j’ai adoré chacune des interventions. Je ne peux pas en dire trop sans risquer de vous spoiler mais ils ont été parfaits du début à la fin et ont parfaitement mis en valeur notre héros malgré ce qui leur a fait subir …

Pour finir, comment ne pas parler des méchants? C’est pourtant ce que je vais faire sinon ma chronique va être interminable. Sachez juste qu’ils sont à la hauteur du roman. Grace Burrowes a créé la crème du héros de romance historique mais elle lui a offert une très belle aventure, une intrigue passionnante. Le tout avec humour, émotion et aventure. Un magnifique écrin pour un diamant pur (j’ai l’impression d’en faire des tonnes mais ce Sebastian !!!). Je ne peux que vous dire de vous précipiter sur ce roman, le pari était risqué mais le résultat est génial. Surtout finalement, totalement crédible, pas de grand méchant qui devient gentil comme ça. Non il y a vraiment une histoire derrière, un héros qui assume ses actes et a ses raisons. C’est la force de cette romance à lire sans aucune hésitation même si vous n’aviez pas totalement accroché au premier.

Traîtrement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « Le traître de Grace Burrowes »

  1. Ping : Le traître de Grace Burrowes | | J'ai lu ...

  2. à la page des livres

    J’ai hâte de lire ce livre, ce tome en particulier. Je commence ma lecture aujourd’hui… Il a l’air d’être magnifique et très agréable !
    Je souhaiterais mettre un lien vers ton avis dans ma rubrique « Pub Blogs and Books », est-ce que cela ne te dérange pas ? Merci d’avance.

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Oui il est vraiment magnifique, mon préféré de l’auteure jusqu’à présente !
      Pas de souci pour le lien et bonne lecture 😉

      Répondre
  3. Ping : PUB Blogs and Books pour une romance historique de Grace BURROWES | à la page des livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *