Le Théorème du Homard de Graeme Simsion

le théorème du homard
Titre : Le Théorème du Homard
Auteur : Graeme Simsion
Éditeur : NIL
Date de parution : 13 mars 2014

Résumé

Peut-on trouver une épouse sur mesure ?
Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son « Projet Épouse », Don met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences.
Et celles-ci sont nombreuses car pour Don, la femme idéale NE DOIT PAS :
1. Fumer et boire.
2. Être végétarienne et aimer la glace à l abricot.
3. Se lever après 6 heures.
Mais elle DOIT :
1. Faire du sport.
2. Être ponctuelle.
3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi.
S il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c est Rosie Jarman, étudiante le jour et barman la nuit, dont la vie aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée.
La jeune femme échoue sans le savoir au test lorsqu elle est envoyée par erreur dans le bureau de Don mais celui-ci accepte malgré tout de l aider à retrouver son père biologique, sans se douter alors des ruses et des stratagèmes qui seront nécessaires pour obtenir les prélèvements ADN des nombreux pères potentiels de Rosie.
Don et Rosie devront unir leurs forces pour mener à bien le « Projet Père » qui les entraînera dans une aventure rocambolesque où la logique scientifique laissera peu à peu la place au chaos de l amour.

Avis de Melwasul

note 5Voilà un petit moment que je vous avais abandonnés, plus de 15 jours, ce qui je l’avoue est très rare, je m’en excuse, mais je n’ai pas lu grand-chose. Petit blocage pour raisons personnelles, pas trop envie de lire, des déceptions dans mes lectures (Gayle Forman), manque de temps, coupe du monde, et au final au cours de la semaine dernière je n’ai lu que deux livres (c’est très peu pour moi): L’Elite de Joelle Charbonneau (que j’ai adoré !) et le livre dont je vais vous parler aujourd’hui. Livre lu dans le cadre d’un lecture commune avec BibHLM, Gwenlan, Charlotte,Ialys et Elea.

La première fois que j’ai entendu parler de ce livre, c’était sur le blog de Chi-Chi et Tam-Tam sous le nom de The Rosie Project. Je l’avais directement noté sur ma liste d’envies même s’il n’était pas encore traduit mais avec l’espoir qu’il le soit prochainement. Trois ou quatre mois plus tard, je tombe sur ce Théorème du Homard dont le titre et la couverture me font fuir au premier coup d’œil mais curiosité oblige devait un tel titre, je lis le résumé de l’éditeur. Et ô surprise, je reconnais là le livre dont Chi-Chi avait parlé et voilà comment je suis repartie avec. Sauf que je n’ai jamais trouvé le temps de le lire ! Jusqu’à cette lecture commune qui fut d’ailleurs pleines de péripéties entre livre oublié, emploi du temps surchargé, … Mais une fois commencé, il m’a été presque impossible de le lâcher. Un vrai coup de cœur.

Un coup de cœur en partie à cause de, ou plutôt grâce à, Don. Don, cet homme si particulier, qui décide qu’il est temps pour lui de se marier. Sauf que Don ne fait rien comme tout le monde. Professeur de génétique, véritable génie qui a bien du mal à vivre en société, en dehors de ces deux uniques amis, pas grand monde ne le connait vraiment. En fait, personne même, donc trouver une épouse va s’avérer assez compliqué. Mais Don a la solution. C’est ainsi que va naître son «Opération Epouse». Projet qui va être un peu perturbé par l’arrivée dans sa vie de Rosie. Rosie, jeune femme à l’exact opposé de Don, qui a besoin de son aide pour découvrir qui est son père. Bienvenue à l’ «Opération Père».

Comme je vous le disais plus haut, j’ai complètement craqué sur Don même si au premier abord, c’est le genre d’homme qui me donnerait envie de partir en courant : complètement maniaque, remplie de TOC (il a quand même mis en place un système de « repas normalisé » où il mange la même chose chaque semaine), il minute à la seconde toute sa vie, un rien le perturbe, il pense être inapte à la vie en société, trop honnête par moment, il peut même se montrer blessant sans le vouloir, … Il est très bizarre, surprenant, voir un peu dérangeant peut-être au début. Et pourtant, au fil des pages, on ne peut s’empêcher de s’attacher à lui, en découvrant petit à petit son humour si particulier et on finit par comprendre que ce qui lui manque c’est quelqu’un qui l’accepte tel qu’il est, quelqu’un qui n’essaye pas de le changer mais qui au contraire aime ses bizarreries. Or dès que l’on croise Rosie, on sait que ça va être cette personne. C’est obligé. Elle est tellement à l’opposé de lui, tellement différente, vive, pétillante, voir exubérante. Elle va amener dans sa vie le petit grain de folie, d’insouciance qui lui manquait cruellement. On s’attache également à elle et on a envie de lui dire merci. Merci pour Don. Merci de le comprendre, de lui pardonner (car oui Don peut parfois être un gros boulet comme n’importe quel mec), et surtout merci de l’aimer ! Car je crois bien que, moi aussi, je suis un tout petit peu tomber amoureuse de Don.

Ce livre vous fera sourire, rire (il y a vraiment quelques scènes à glousser telle une pintade !), il vous touchera en plein cœur. L’écriture de Graeme Simsion est vraiment délicieuse. Il vous entraînera au fil des pages sans que vous voyiez le temps passer. Il nous offre de très beaux personnages tout en finesses, qui sonnent parfaitement juste avec leurs qualités et leurs défauts. Il nous offre ici une romance originale. Ou plutôt une romance qui n’en est pas vraiment une. Car avant d’être une romance, ce roman, c’est l’histoire d’un homme un peu en marge du monde actuel. Un monde qui s’assume tel qu’il est mais qui face à la société, souhaite évoluer, changer, être une personne qu’il n’est pas. Graeme Simsion nous montre ici, que l’on n’est jamais mieux que lorsque l’on est nous-même. Et aussi bizarre que l’on soit, il y aura toujours des personnes pour nous accepter ainsi, pour nous aimer, nous soutenir, nous aider. Un message d’espoir.

Je n’en dirais pas plus, juste de découvrir en vitesse ce roman, et de le savourer doucement. De rire, de sourire, d’aimer. Et j’ai une bonne nouvelle. La fin du roman reste assez ouverte malgré tout et laissait supposer d’une suite. Et en effet suite il y aura. The Rosie Effect est prévu pour septembre 2014. J’espère que l’on aura rapidement une traduction en français !

Génétiquement Vôtre,

Melwasul

P.S : J’avais râlé en découvrant le titre du livre. Le titre VO me plait toujours plus, mais le titre VF a bel et bien un sens ! 😉

La chronique de :
Charlotte (à venir)
Bib (à venir)
Gwenlan (à venir)
Ialys (à venir)

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

12 réflexions au sujet de « Le Théorème du Homard de Graeme Simsion »

  1. Chi-Chi

    Ahhhh! 😀 c’est vraiment un beau livre, et susceptible de plaire même à ceux qui ne lisent pas de romance, testé et approuvé!
    Je suis curieuse de voir ce que donne cette suite en tout cas!

    Répondre
    1. Melwasul

      je suis entrain de le faire lire à ma maman. Elle cherchait un livre, je le lui ai mis entre les mains, contrainte et forcée ! Je suis impatiente qu’elle avance dans sa lecture pour avoir son avis (qu’elle est lente !! ^^)

      Répondre
  2. Bib HLM

    Ah je suis tout à fait d’accord avec toi, au delà de la comédie, c’est un véritable message d’espoir ! J’ai hâte de lire la suite 🙂

    Répondre
  3. tothemoonandback

    il a l’air génial 🙂 un peu fou comme je les aime ;). Du coup, comme je suis en panne d’idées pour ma PAL en VF, je vais pouvoir le chercher dans les rayons 😀

    Répondre
  4. lolo

    Je viens de lire ce livre et je dois dire que j’ai été agréablement surprise.
    Je suis rentrée dans l’univers de Don, dès le début, j’ai aimé les personnages au point d’avoir peur de la fin du livre, du coup, j’ai marqué des pauses dans ma lecture pour avoir l’impression de rester plus longtemps avec eux.
    C’est un livre pas comme les autres, il donne de l’espoir, nous redonne foi en l’être humain. On n’en sort pas indemne et on aime cette sensation de ne plus être tout à fait la même, après cette lecture. Bref, j’ai adoré 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Ah je suis contente de voir une nouvelle personne qui ait succombé au charme et à l’univers de Don parce qu’il vaut grandement le détour ! J’ai hâte que la suite soit traduite en français ! 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *