Le temps des Insoumises de T.J. Brown

le temps des insoumises
Titre : Le temps des Insoumises (Summerset Abbey #3)
Auteur : T.J. Brown
Éditeur : Editions Mosaïc
Date de parution : 27 mai 2015

Résumé

1914. Alors que les festivités vont bon train dans le magnifique domaine de Summerset Abbey, la guerre approche et va venir tout bouleverser…

Victoria et Rowena, les belles héritières Buxton, ont bien changé depuis la mort de leur père et leur arrivée au domaine de Summerset. Si Victoria n’aspire qu’à mener une vie indépendante, Rowena, elle, n’a qu’une passion : piloter son avion. Quant à Prudence, leur sœur d’adoption, elle trouve peu à peu la sérénité malgré son éloignement. Et pourtant, de nombreux tourments agitent encore les jeunes femmes. Serait-ce le carcan d’une existence trop traditionnelle pour ces trois êtres épris de liberté ? Ou la douce torture d’amours romantiques et contrariées ? L’arrivée de la guerre va changer la donne. Et, au-delà des drames et des chagrins, Victoria, Rowena et Prudence sauront trouver la voie de l’émancipation.

Avis de Melwasul

note 5

« Je vous l’avais bien dit ! J’avais raison ! »

Appelez-moi Madame Irma ! Quelle joie de pouvoir commencer cette chronique du dernier tome ainsi. C’était mon souhait à la fin du premier tome, Les Héritières et j’ai pu l’exhaussé. Les couples que j’avais imaginé finir ensemble l’ont bien fait (heureusement) et en plus d’une manière magnifique. Ce tome est totalement parfait et conclue (presque) cette série me rappelant Dowton Abbey de manière magistrale. (Pour le « presque », je vous en reparle à la fin.)

Dire que j’étais impatiente de lire les conclusions des aventures de nos trois sœurs de cœur est un euphémisme. Depuis la fin du tome 2, Le printemps des débutantes, je trépignais d’impatience de lire ce troisième tome tout en le redoutant un peu. Un petit truc qui me faisait douter du “End they got married and lived happily ever after”. Et j’ai continué à douter tout au long de ma lecture, T.J. Brown me faisant trembler jusqu’à la fin. Mais pour le meilleur.

Parce que T.J. Brown n’a vraiment pas été tendre avec le cœur de nos héroïnes (et le nôtre d’ailleurs) mais l’époque ne permettait pas que l’on passe à côté de ces souffrances. 1914, début de la Première Guerre Mondiale et alors que les anglais se croient à l’abri, l’Angleterre rentre en guerre également. Kit, Sebastian, Andrew, John, et leurs amis vont être envoyés au front entraînant un changement radical d’ambiance de ton.

Le monde est en train de changer et l’ambiance de ce dernier tome le traduit parfaitement, les mentalités évoluent, les fossés entre les classes se réduisent tout doucement et la condition de la femme est elle aussi revue durant ces heures sombres. Et tout comme le monde qui les entourent, Prudence, Victoria et Rowena vont grandir, changer tout doucement, elles sont bien loin des femmes qu’elles étaient au début de l’aventure.

Et le plus gros changement vient de la part de Rowena avec qui j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal dans les deux premiers tomes. Rowena n’est plus la même, elle a réussi à me toucher et à la considérer digne de Prudence et Victoria. C’est vraiment elle qui a le plus changé pour devenir une femme forte, qui sait ce qu’elle veut mais n’oublie pas de prendre soin des gens qui l’entoure avant de penser à elle.

Victoria, depuis son séjour en prison, a elle aussi bien changé. Elle n’est plus la même et veut agir, être au plus près pour aider et donner de sa personne. Mais si elle est devenue plus forte, un point n’a pas changé : elle refuse le mariage, encore et toujours, quitte à briser le cœur de mon petit Kit. Mais la guerre va finir par lui ouvrir les yeux et lui montrer l’amour qu’elle lui porte. Mais, cela ne sera-t-il pas trop tard ? Aura-t-elle la chance de pouvoir le lui dire ? Rien n’est moins sûr …

Prudence, elle, est fidèle à elle-même. Toujours dévouée pour ce qu’elle aime et malgré tous les bouleversements qu’elle va subir, elle va tout faire pour protéger ceux à qui elle tient. Quitte à faire ce qu’Edward a toujours trouvé indigne : faire jouer ses relations pour le protéger, elle ne peut pas se permettre de perdre celui qui a été là quand elle en avait le plus besoin, celui qu’elle aime de tout son cœur. Mais en faisant cela, ne va-t-elle pas lui faire courir un plus grand danger encore ?

Vous aurez des réponses à toutes ces questions et je vous conseille d’avoir le cœur bien accroché. Ce roman va vous faire souffrir, vous faire trembler, vous briser le cœur mais il vous fera également rire et sourire de cette manière un peu ridicule devant le bonheur qui s’affichera finalement sous vos yeux. Un “They got married and lived happily ever after” parfait, comme je les aime.

Alors je vous disais en début de chronique que ce roman concluait (presque) de manière magnifique cette série. « Presque » parce T.J. Brown a écrit une quatrième historie, une nouvelle de 80 pages, Summer’s End, à la demande de nombreuses lectrices qui trouvaient dommage que la cousine de Rowena et Victoria n’ait pas son Happy End. C’est maintenant chose faîte et j’espère qu’on aura la chance de pouvoir la lire en français, au moins en format numérique ? Cela serait un petit plus appréciable qui nous permettrait de prolonger le plaisir de l’univers de Summerset que j’aurai voulu ne jamais quitter !

Changement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

4 thoughts on “Le temps des Insoumises de T.J. Brown

  1. topobiblioteca

    J’ai bien aimer cette série et je dois dire que ce troisième tome est celui que j’ai préféré, la guerre entraîne ce changement de ton que j’ai adoré, et fait murir les personnages.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *