Le reclus & Le revenant de Elizabeth Hoyt

Le-reclus-9782290098929-31 Le-revenant-9782290098936-31

Titres : Le reclus & Le revenant (La légende des quatre soldats #3 & #4)
Auteur : Elizabeth Hoyt
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 29 juin & 13 juillet 2016

Résumés

  • 1759. Le 28e régiment d’infanterie des colonies tombe dans une embuscade. Six ans plus tard, rescapé de cette tragédie, sir Alistair Munroe vit claquemuré pour oublier ses cicatrices. Par une nuit d’encre, une inconnue accompagnée de deux petits enfants ose troubler sa retraite. Elle dit s’appeler Helen Halifax et décrète être la nouvelle gouvernante. Pas question de se laisser envahir par cette folle et sa marmaille ! Dès demain, ils décamperont. Indifférente à ses protestations, la jeune femme insiste et s’installe au château.
  • Qui est cet homme qui vient de s’écrouler aux pieds de Béatrice Corning ? Décharné, barbu, tatoué, rongé par la fièvre, il vient de faire irruption chez le comte de Blanchard, l’oncle de la jeune fille. Le premier choc passé, elle découvre qu’il n’est autre que le comte Reynaud St Aubyn, que l’on croyait mort aux colonies. Prisonnier des Indiens durant des années, le gentleman s’est mué en bête sauvage que Béatrice va devoir apprivoiser peu à peu. Et ce retour inopiné provoque bien des remous, car Reynaud connaît celui qui a trahi le 28e régiment d’infanterie à Spinner’s Fall…

Avis de Melwasul

note 10

Après Stephanie Laurens et La fierté des sœurs Cynster la semaine dernière (bon entre le début et la fin de ma chronique, j’ai pris beaucoup de retard), il est temps pour nous de clore une nouvelle série et de dire au revoir à des héros que j’aime énormément. Je vous ai déjà parlé des deux premiers tomes au mois d’avril Les vertiges de la passion & Séduire un séducteur. Après avoir vibré avec Samuel Hartley et Lord Vale, c’est l’heure pour nous de rencontrer Le reclus, Sir Alistair Munroe et Le revenant, comte Reynaud St Aubyn. Deux tomes et deux personnages qui sont peut-être mes préférés de cette série (même si je change régulièrement d’avis)(et puis après tout, pourquoi choisir ?!).

Dans le troisième, Le reclus, nous avons affaire à Sir Alistair Munroe, qui vit en ermite dans son château en Écosse depuis qu’il a quitté la bataille de Spinner’s Fall défiguré. Traumatisé par ce qu’il a vécu et marqué à vie par de terribles cicatrices celui-ci refuse de se montrer en public ni à qui que ce soit. Qu’elle n’est pas sa surprise quand un soir de pluie Helen Halifax se présente à sa porte accompagnée de ses deux enfants et se dit être sa nouvelle gouvernante. Évidemment Alistair va tout faire pour la mettre à la porte (il est hors de questions qu’il la supporte elle et ses deux petits diables) mais c’est mal connaître l’obstination et le charme de Helen. Bon gré mal gré Alistair va s’attacher à toute cette joyeuse bande un peu folle et va tout faire pour les protéger des secrets que lui cache Helen.

Une sorte de remake de La Belle et la Bête avec une Belle accompagnée de ses deux poussins. Je crois que c’est peut-être le tome le plus drôle de la série et le plus touchant avec le dernier. Alistair est absolument adorable derrière son côté ours mal léché et l’humour présent pratiquement du début à la fin. Helen, elle, est une héroïne plutôt à part de la romance historique mais très rafraichissante. Elle est admirable par sa force, sa tranquillité malgré son histoire, son obstination du meilleur ne nous laisse pas indifférent ce qui en fait une héroïne que nous n’oublions pas. Mais si ce tome a toujours pour fil conducteur cette fameuse légende des quatre soldats, nous n’en apprenons pas beaucoup plus sur ce qui s’est passé à Spindle Fall.

Les grandes révélations ont lieu dans le quatrième et dernier tome, Le revenant, qui voit le retour de celui que tout le monde croyait mort à Spindle Fall, le comte Reynaud St Aubyn, frère de lady Emeline Gordon, héroïne du premier tome. Reynaud qui revient marqué et changé des Amériques. Extrêmement affaibli par son voyage de retour et ses années de captivités, il s’effondre au pied Béatrice Corning nièce de l’homme qui a hérité du titre à l’annonce de la mort de Raynaud. Alors qu’une bataille va éclater entre Raynaud et l’oncle de la jeune fille pour l’héritage sur fond de vote politique, Béatrice va malencontreusement se trouver sur le chemin de ceux qui veulent la mort du revenant qui pourrait découvrir qui est le traître à l’origine de tout.

Quel plaisir de suivre la résurrection de cet homme, cette bête sauvage profondément blessé psychologiquement. Raynaud n’est plus le même, il est devenu plus sombre, hanté par ce qu’il a vécu et surtout finalement parce qu’il a dû faire pour s’en sortir. Alors qu’il montre les crocs à tous il va se retrouver face un mur avec Béatrice qui va le comprendre mieux que quiconque, qui va l’air de rien prendre soin de lui et le ramener à la vie, le faire se sentir vivant. Raynaud qui est très certainement mon personnage préféré de la série, il a ce côté sombre alors qu’il ne demande qu’à nous illuminer, il est fascinant, entraînant. Un livre drôle mais surtout extrêmement touchant où nous retrouvons avec plaisir les héros des tomes précédents.

Un quatrième tome qui conclue de la plus belle des manières pour une série de toute beauté que je ne peux que vous conseiller de dévorer à l’occasion de cette réédition si ce n’est pas déjà fait !

Légendairement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Retrouvez cette série sur le blog:
Les vertiges de la passion #1
Séduire un séducteur #2

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *