Le prince d’été d’Alaya Dawn Jonhson

couv le prince d'été

Titre : Le prince d’été
Auteur : Alaya Dawn Jonhson
Éditeur : Robert Laffont – Collection R
Date de parution : 28 mars 2013

Résumé

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu une fois tous les cinq ans, à un Prince d été dont l histoire enfiévrera la cité le temps d une année.
Pour June Costa, la vie n est qu art. Ses uvres géniales des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu elle n avait jamais remis en question… jusqu à ce qu elle rencontre Enki.

Fraîchement élu Prince d été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d uvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu impose le gouvernement matriarcal. Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d Enki…
Or, à l instar de tous les Princes d été qui l ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.

Avis de Madinimoon

note 3Alors je préfère prévenir tout de suite, ce livre a été pour moi une vrai déception. Bon faut dire que vu le résumé je m’attendais à quelque chose de formidable. Une sorte d’histoire qui tournait autour de la fête, de l’amour sur fond de tragédie, et bien j’ai vite déchanté.

Pour commencer je ne suis pas vraiment rentrée dans l’ambiance du livre. Nous arrivons dans un monde totalement différent du notre, ce qui en soit vu mes lectures précédentes n’est pas franchement un problème, mais pour lequel l’auteur ne nous apporte pas vraiment d’explication, ni de description. J’ai donc passé une bonne partie du livre à essayer d’imaginer des paysages et une histoire à ce nouveau monde, sans vraiment y arriver. Je m’attendais à une ambiance chaude et festive, à des démonstrations artistiques, à des jeunes en effervescence. Tout cela est certes abordé, mais à peine effleuré, juste touché du doigt. Ce qui m’a laissé un goût d’inachevé !

Ensuite l’histoire tourne autour de trois personnages pas forcement intéressants. June une jeune fille, artiste à ses heures perdues, et son meilleur ami Gil, qui a la danse dans la peau, sont les premiers que l’on rencontre. June et Gil se connaissent depuis toujours, ils sont très proches, et tombent très vite tous les deux amoureux de Enki, un des prétendants au trône du prince d’été.

Je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à aucun des personnages, et leur relation ne m’a pas plus envouté que ça, on sent que l’auteur veut nous faire passer des sentiments, des émotions, sans vraiment y arriver. Il m’a vraiment manqué cette étincelle qui change tout. Les trois personnages sont compliqués, les liens qui les unis difficiles à comprendre, ce qui m’a vraiment empêché de rentrer dans leur histoire. On les voit tout de même évoluer au fil du livre, grandir, et mûrir, mais sans avoir vraiment les clefs de ces changements.

Enfin l’histoire en elle-même m’a fortement déçu.

Cela vient peut-être de moi mais je n’ai pas trouvé le fil conducteur qui permet de nous emmener du début à la fin d’un livre. Beaucoup de chose sont entreprises dans ce livre, mais les actions retombent à plat comme un soufflet. Les intrigues n’en sont plus vraiment. J’ai eu l’impression que tout ce qui aurait pu finalement être bien a été bâclé pour passer à autre chose, à une nouvelle idée. Les conclusions m’ont paru bien souvent hâtives et sans surprises.

Pour conclure, ce livre m’est apparu comme un formidable brouillon de ce qu’aurait pu être cette histoire. Même le style de l’écriture m’a semblé  un peu emmêlé (ce qui peut par contre être mis sur le compte de la traduction). Le prince d’été est pour moi une dystopie inachevée, et à laquelle on a enlevée toute sa saveur. L’histoire se déroule dans l’ancien Brésil, et je n’ai pas une seule fois senti le soleil sur ma peau, ni humé les épices dans l’air. C’est pourtant ce que laissait présager le résumé !

Si vous possédez ce livre dans votre PAL, je ne vais pas vous dire de vous jeter dessus, mais je vous inviterais tout de même à le lire un jour ou l’autre, et qui sait peut-être que vous le vivrez différemment de moi, je vous le souhaite en tout cas !

Madinimoon

5 thoughts on “Le prince d’été d’Alaya Dawn Jonhson

  1. MockingJay

    bon, tu m’as donné envie quand tu m’a montré la couv et le résumé.

    Tu m’a refroidie en me disant que tu l’avais pas aimé.

    Et la je vois ta critique et c’est sur et certain, je passe mon tour.

    Un de moins ma Pal est ravie 😀

    Reply
  2. Rebelle

    C’est bien les filles, d’avoir vos critiques avant d’avoir commencer, ça nous fait gagner du temps 🙂 Encore un que je lirais pas !! Merci les filles ♥

    Reply
  3. Bibi

    Contrairement a vous, j’ai adoré ce livre. Je pense qu’il ne faut pas se fier a un seul avis et tenter l’expérience du Prince d’été. Ce livre ne laisse pas indifférent et il vaut la peine d’être lu, rien que par l’expérience totalement différente qu’il fait vivre ! Je l’ai lu il y a deux mois et j’y repense assez souvent car ce livre laisse une forte impression, et que ce soit en bien (comme moi) ou pas il vous fera vous aussi réagir. En résumé ce livre est a lire, rien que pour que vous puissiez vous forger votre avis sur l’histoire de June, de Gil et d’Enki !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *