Le premier miracle de Gilles Legardinier

71qzzu5zc3l

Titre : Le premier miracle
Auteur : Gilles Legardinier
Éditeur : Flammarion
Date de parution : 05 octobre 2016

Résumé

Karen Holt est agent d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…

Avis de Melwasul

lep-note-plume-5

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles j’aime particulièrement le mois d’octobre : le début de l’automne qui marque l’arrivée de l’hiver, l’approche des vacances de la Toussaint, les arbres qui se parent d’or et de feu, et la parution du roman annuel de Gilles Legardinier, mon petit chouchou. Cette année encore, son dernier bébé est paru en octobre, cette année encore, j’ai attendu les vacances de la Toussaint pour déguster, et cette année encore, je me suis régalée. Et pourtant, ce n’était pas gagné ! Stupeur au mois d’août lorsque l’auteur a révélé la couverture de Le premier miracle ainsi que son résumé : les chats avaient désertés et la comédie annuelle n’en était plus une !

En effet, pour ce nouveau roman, Gilles Legardinier a décidé d’écrire ce qu’il avait envie d’écrire, envie de nous montrer un roman différent qu’il travaille depuis plus de huit ans, envie de nous surprendre et de nous embarquer avec lui vers d’autres aventures avec un thriller ésotérique. Évidemment, quand on dit thriller ésotérique, on pense Dan Brown et son célèbre Da Vinci Code, roman (et série) que j’avais adoré. C’est donc finalement sans trop d’appréhension que je me suis lancée dans ma lecture, faisant toute confiance à Gilles Legardinier pour m’offrir quelque chose de délicieux, propre à lui-même. Et je n’ai pas été déçue (Gilles Legardinier n’a absolument rien à envier à Dan Brown, il a même un truc en plus: son humour …).

J’ai retrouvé dans ce roman tout ce que j’aime chez Gilles Legardinier, des personnages très attachants, de l’humour, des émotions avec en prime une intrigue haletante et passionnante. Notre héros, Benjamin, historien, est contraint de travailler pour les services secrets britanniques et de faire équipe avec Karen, agent d’un service de renseignements méconnu et top secret. Ce qui ne le ravie absolument pas, lui qui aime bien décider de ce qu’il fait de sa vie. Bien malgré lui, il va finir par se prendre pour l’enquête qui lui fera parcourir le monde, courir mille dangers, faire des découvertes inestimables et inenvisageables, des rencontres inoubliables mais surtout qui lui fera en apprendre beaucoup sur lui-même et qui il est vraiment.

Benji, il faut le dire, est un héros absolument exceptionnel. Il est terriblement attachant, maîtrise l’art de l’autodérision comme personne, principalement pour se protéger, il m’aura fait glousser plus d’une fois mais surtout il forme une équipe inattendue mais totalement efficace, en harmonie (enfin presque) avec Karen. Ces deux-là étaient faits pour travailler ensemble, pour se trouver. Karen qui est l’une des rares personnes à tenir à Benjamin quand il part dans son humour teinté d’ironie et qui lui répond de manière formidable. Une femme forte, courageuse mais qui n’a pas honte de donner ses limites. Bref, je les ai adoré tous les deux.

Tout comme j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires essentiels à ce roman. Qu’ils soient du côté des gentils, du côté des méchants ou entre les deux, rien n’est tout noir ou tout blanc. Et c’est encore une belle brochette que nous offre Gilles Legardinier, ils ne sont pas là juste pour meubler, ils sont tous travaillés, ils ont tous leur rôle à jouer, chacun est une pièce du puzzle que forme ce roman. Mais il n’y a pas que les personnages d’extrêmement bien travaillés ! L’intrigue en elle-même est peaufinée du début à la fin, rien n’est laissé de côté, tout est parfaitement ficelé. Nous parcourons le monde du Japon à l’Egypte, de l’Ecosse à la Hongrie sur les traces d’un mystère inattendu, mêlant passé proche et temps presque inconnus, nous menant là où nous nous y attendons le moins. Je n’en dirai pas plus pour vous laisser l’entière surprise de ces découvertes, fascinantes et surprenantes, sans savoir ce qui est réel ou purement inventé (d’ailleurs, dans son petit message de fin, l’auteur revient là-dessus où nous donne plusieurs informations sur ce qui est vrai et ce qui sort de son esprit).

Une course-poursuite haletante, de l’humour, des émotions, un zeste d’amour, des personnages attachants et dont je me souviendrai longtemps, des mystères et des racines fascinantes, pour un roman qui est un vrai coup de cœur, je peux dire que Gilles Legardinier a réussi son coup. L’année prochaine, il nous informe qu’il reviendra à la comédie avec Une fois dans ma vie son prochain roman, ce qui me met en joie car j’adore ses comédies. Mais ce que j’espère vraiment, c’est qu’il va continuer à écrire ce qu’il aime, à être libre de choisir ce qu’il veut nous offrir et qu’il va ainsi continuer à alterner les styles avec cette plume qui lui ressemble tant malgré tout. J’ai envie de retrouver des livres doudous mais j’ai aussi envie de retrouver d’autres choses de cette qualité, et pourquoi pas un deuxième miracle. Oui j’aimerai vraiment recroiser un jour la route de Karen et Benjamin car je me suis régalée en lui compagnie. Quoiqu’il écrive, je serai de toute manière toujours présente, sûre et certaine de passer un merveilleux moment.

Fidèlement Vôtre,
Melwasul

coup de coeur

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Le premier miracle de Gilles Legardinier »

  1. Marine Le Puy des Livres

    Je suis sûre que ce roman doit être très plaisant mais la couverture me bloque. Je ne la trouve pas belle du tout, ça ne me donne pas envie d’approfondir la découverte.
    Peut-être plus tard…

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Bé la couv’ j’étais hyper déçue mais finalement en vrai je trouve qu’elle rend pas mal du tout avec la dorure 🙂

      Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      WHATTTTTTTTT Tu n’as encore jamais lu de Gilles Legardinier?!!! Je ne te parle plus jusqu’à ce que cet affront soit lavé !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *