Le paria de Sarah MacLean

le Paria

Titre : Le paria (Le cercle des canailles #3)
Auteur : Sarah MacLean
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution : 27 août 2014

Résumé

Accusé de meurtre, Temple doit renoncer à la haute société et à son titre de duc. Douze ans plus tard, Maria fait sa réapparition et propose un marché à Temple : son absolution aux yeux de la bonne société en échange du paiement des dettes de son frère.

Avis de Melwasul

note 4Parfait. Tout simplement parfait. Voilà, ma chronique est écrite, je peux retourner à ma gestion de données en classe de quatrième. Oh c’est bon, je blague ! Pfff si on peut même plus rire (oui la folie me guette, je parle toute seule !).

Bon un peu de sérieux maintenant. Enfin, avec le « parfait », j’étais vraiment sérieuse. J’avais beaucoup aimé les tomes 1 et 2 dont Moonshine vous avez parlé mais après ce n’était pas pour autant de gros coups de cœurs. Alors que là, je peux vous dire que c’est du bonheur en pages ! J’ai lu que pour certaines, c’était le moins bon de tous, pour moi c’est le meilleur. En fait, chaque tome est meilleur que le précédent. Et puis avec le cliffhanger de folie à la fin, je peux vous dire que je suis plus qu’impatiente de lire le quatrième et dernier tome car pour le coup, je n’avais rien vu venir !

Dans ce troisième tome, nous nous intéressons à Temple, également copropriétaire du club le plus célèbre et select de Londres l’Ange Déchu, aussi connu sous le nom de Duc de Lamont ou encore le Duc Tueur … Soupçonné d’avoir assassiné sa future belle-mère, Mara, douze ans plus tôt après s’être réveillé dans son lit, recouvert de sang et seul. Depuis, il ne trouve la paix qu’en participant à des matchs de boxe à L’Ange Déchu. Une paix toute relative … En effet, ne se souvenant d’aucun des éléments de la fameuse nuit, lui-même doute quant à savoir ce qu’il a fait de Mara. Et s’il l’avait vraiment tuée ? Voilà douze années que ce mystère le ronge quand la fameuse Mara resurgit dans sa vie en venant pratiquement frapper à sa porte pour lui demander un servie. Entre stupeur, soulagement, colère, rage froide, Temple est sous le choc. Et on le comprend bien ! Mais pourquoi donc Mara décide-t-elle de réapparaître et pourquoi avait-elle disparu douze ans plus tôt ?Qu’a-t-elle fait pendant tout ce temps ? Serait-elle devenue suicidaire pour oser ce pointer sous le nez de Temple et faire ce qu’elle va faire ? (Fou rire en perspective)(Mais je ne vous dirai rien de plus, je serai muette comme une carpe.)

Je dois avouer que J’AI A-DO-RE le personnage de Temple. Il est drôle, intelligent, sensible, et ce côté boxeur, impossible d’y résister, j’imaginais la sueur perler sur ses abdos dignes d’une tablette de chocolat Milka… euh pardon, je m’égare. Et je vous ai parlé de ses cicatrices trop sexy (et de ses tatouages ?) Ahh ouii, je suis une femme futile, mais ce n’est pas nouveau ça ! Plus sérieusement, il est vraiment parfait. Présenté comme un homme sombre, voir violent, il est vraiment surprenant au début pour un personnage de romance historique. Surprenant mais vraiment plaisant. J’ai aimé le voir ce reconstruire tout doucement après avoir connu l’enfer, le voir reprendre confiance en lui et apprendre à faire confiance aux autres au contact de la femme qui a, sans le vouloir, entraînée par sa jeunesse, complètement saccagé deux vies : la sienne et celle de Temple.

Quant à Mara on peut dire qu’elle a du répondant. Pour le plus grand bien de Temple il va enfin trouver quelqu’un pour le remettre à sa place bien comme il faut. Elle avait ses raisons, certes par forcément bonnes mais on ne peut que la comprendre et approuver ce qu’elle a fait après de sa vie. Elle aussi manie parfaitement l’humour et elle forme avec Temple un duo explosif. J’ai aimé découvrir, petit à petit, au gré des indices semés par l’auteure, ce qui lui était arrivé. J’ai essayé de deviner (c’était pour beaucoup juste même si j’ai eu quelques suppositions de fausses) avant d’avoir le fin mot de l’histoire.

J’ai aimé retrouver les personnages des tomes précédents et j’ai beaucoup apprécié les nouveaux arrivants, surtout la petite Lavande qui apporte une belle dose d’humour. Car Sarah MacLean, nous offre ici un roman qui touche à des thèmes très sérieux autour de la violence, le plaisir de se battre, la culpabilité, le pardon, … mais le tout avec toujours énormément d’humour, des moments pleins de fraicheurs, des dialogues hilarants. Bref tout ce que j’aime lire. Je vais encore me répéter mais c’est vraiment mon préféré de la série pour le moment, je trouve que Sarah MacLean est vraiment arrivée à un niveau de perfection rare digne de mes auteures chouchoutes. Oui, carrément ! Donc vous n’avez plus qu’à le dévorer.

Et puis cette fin ! Punaise vous auriez dû me voir devant le bouquin ! J’ai relu trois fois pour être sûre de bien comprendre et je pense alors que je ressemblais à ça :

L’attente jusqu’au tome 4, centré sur le surprenant Chase, encore inédit en VO, va être hyper méga longue !

Violemment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

12 réflexions au sujet de « Le paria de Sarah MacLean »

    1. Melwasul

      Malheureusement un petit moment vu qu’il sort en VO qu’au mois de novembre donc pour la traduction je ne sais pas trop trop le délai d’attente, j’espère pas plus de 6 mois !

      Répondre
  1. Bib HLM

    Trop peur du spoliers même un mini spoile, du coup me suis arrêter à ton deuxième parfait dans la chronique, je lis le livre et reviens lire ton avis hahah 🙂

    Répondre
  2. Okapet'

    Je crois que je suis restée buguée pendant 5 min sur la dernière phrase, avant de me jeter sur mon ordi pour rechercher le dernier tome en vo et me rendre compte qu’il ne sortira qu’en novembre (aaaaaaaaah ! trop long !) c’est un retournement auquel je ne m’attendais mais ABSOLUMENT PAS !!!!

    Sinon, revenons à l’histoire de ce 3ème tome (parce que c’est pas tout ça, mais y’avait quand même 300 pages avant la grande révélation !)(300 pages que j’ai lu en une soirée alors qu’il y avait exam le lendemain matin)(pas bien pas bien)(mais je pense que ça veut très bien dire ce que j’ai pensé de ce livre ;))
    Sincèrement, j’avoue que j’ai un gros dilemme : je n’arrive pas à savoir quel livre j’ai préféré entre celui-ci et Le Flambeur… C’est dûr de choisir ! Je vais les mettre number one ex-aeco, et j’aurai plus qu’à lire Don’t judge a Lady by her cover (j’adore le titre vo, il me rappelle celui d’un autre livre que j’avais adoré)(que de « j’adore » dans ce post !)
    J’aurai juste un tout petit bémol (pas très grand) : je suis déçue qu’il n’y ait pas eu un poil plus d’échange avec les héroïnes des tomes précédents, un peu de création de liens quoi, vu ceux qui lient les héros…

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Mouahahah je crois qu’on a à peu près toutes eu la même réaction à la fin (j’en suis encore admirative et j’ai hâte de voir comme elle va nous tourner ça dans le tome 4 !)

      Pour moi ça reste vraiment ce troisième tome le meilleur ^^ et pour ce qui est des héroïnes des précédents tomes j’aime bien leurs interventions ici, elles arrivent quand il faut je trouve.

      Répondre
      1. Okapet'

        J’ai le droit de faire baver tout le monde et de dire ‘JE VIENS DE FINIR LE 4ème TOME’ ? :p Mwahahahahahahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!!
        (c’est dans ces moments là que je suis hypra contente de lire en Vo XD

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *