Le milliardaire et moi de Ruth Cardello

couv le milliardaire et moi

Titre : Le milliardaire et moi (Les Héritiers #1)
Auteur : Ruth Cardello
Éditeur : Milady Romance
Date de parution : 21 juin 2013

Résumé

Dès le premier regard, Dominic devine qu’Abby est la distraction dont il a besoin. Quand le monde des affaires l’oblige à s’envoler pour la Chine, il choisit de l’emmener avec lui mais à ses conditions. Pas de promesses. Pas de complications. Rien que du sexe. En découvrant le complot qui menace l’empire de son amant, Abby est confrontée à un terrible dilemme : manoeuvrer dans l ombre pour modifier le cours des choses, ou rester dans son rôle de maîtresse et s’en remettre au destin. L’aime-t-elle assez pour risquer de le perdre ?

Avis de Melwasul

note 3Bon alors là je suis dans la mouise pour vous parler de ce bouquin (mouise, pour rester polie)(oui oui, vous pouvez applaudir, ma maman a fait du bon boulot, en plus d’être parfaite, je suis bien éduquée :D)(mes chevilles se portent comme un charme !).

Je suis assez mitigée. J’ai aimé parce qu’en fait je l’ai trouvé légèrement ridicule. J’ai aimé parce je me suis moquée. J’ai aimé parce qu’il en faut beaucoup pour que je n’aime pas une romance. Au final, je pense que j’ai aimé parce que j’ai vraiment envie de lire les tomes suivants. Mais, d’un autre côté, je ne suis pas forcément convaincue parce que j’ai eu l’impression d’avoir lu un Harlequin Azur en version longue et améliorée (c’est pas très glorieux)(et c’est loin d’être un compliment)(mais c’est la vie ma pauv’ Lucette). Oui, je sais, je vous ai perdu et complètement embrouillé, vous ne savez plus quoi penser de ce livre. Vous vous dites : «mais au final, elle l’a aimé alors ou pas ?». Et ben…  je suis très fière de moi, car vous êtes aussi embrouillés que moi actuellement ! Je n’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou pas.

Tout commence lorsqu’ Abby remplace sa sœur grippée, gouvernante dans la maison de Dominic. Dominic qui normalement n’est jamais là. Seulement voilà, son père qu’il a quitté en très mauvais terme vient de mourir (comme on dirait avec Mocking Jay, c’est un véritable SOTB le papa)(Son Of The B****…)(mon excellente éducation, citée plus haut, m’interdit de poursuivre et de traduire :D)(pour celles qui connaissent, vous reconnaîtrez là une célèbre répartie d’un certain Dean Winchester)(pfiouuu, caliente…)(Incruste de MockingJay : oui oui, je me permets ! Pas touche ! Dean est à moi !).

Il est donc de retour à Boston pour assister à l’ouverture du testament. Les miracles de la romance vont faire qu’il va rencontrer Abby et qu’il tombera fou amoureux d’elle au premier regard… BIPPPPP…. Rectificatif…. Qu’il va rencontrer Abby et qu’il aura envie de la [censure] dès le premier regard. (Indication : verbe en 6 lettres commençant par un B et finissant par un R mais trop vulgaire pour ma douce innocence). Quand après un repas improvisé (10 minutes après leur rencontre)(oui, ça va vite, très vite)(ce qui explique que j’ai mis moins d’une heure et demi à lire) où Dominic ne pense qu’à la BIP sauvagement, il mène une enquête sur elle (ou plutôt il paye pour qu’on mène une enquête sur elle)(monsieur est multimilliardaire. On le sait, il le sait et il le fait savoir).

Il découvre qu’elle n’est pas réellement sa gouvernante et lui fait du chantage pour qu’elle l’accompagne le lendemain à l’ouverture du testament (quand je vous dis que c’est rapide). Abby qui est professeure d’anglais dans des classes difficiles et qui ne résiste pas devant le premier pauvre mouton égaré. Bien sûr, elle finit par dire oui (petit mouton égaré. CQFD).

Elle l’accompagne. Elle lui tient la main pour le soutenir dans cette douloureuse épreuve (oui, oui, en moins de douze heures, elle est devenue son pilier)(enfin un pilier qu’il aimerait surtout pilonner)(dis comme ça oui, c’est moche mais vraiment tout le début du bouquin se résume à Dominic qui veut BIP Abby et à Abby qui veut sombrer de plaisir dans les bras de Dominic mais qui est forte et résiste)(et puis, c’était un jeu de mots que je ne pouvais pas ignorer).

Après l’ouverture du testament digne des Feux de l’amour ou de Dallas, s’ensuit une visite dans un supermarché et au zoo (oui, je cherche encore l’utilité de ce passage)(si, j’ai appris que les cerfs mangeaient du maïs et que la sœur de Dominic avait le même comportement qu’un cerf…)(pas parce qu’elle mange du maïs, je vous rassure ! Une histoire de crainte, blablabla). Puis dans un claquement de doigt, Abby se retrouve dans un avion pour la Chine alors que ça ne fait même pas 24H qu’elle a rencontré Dominic. Mais bon les affaires appellent Dominic (on ne laisse pas attendre le gouvernement chinois, sachez-le !) et celui-ci veut vraiment se faire Abby (zut zut je continue dans le vulgaire, mais j’en ai marre du BIP et c’est vraiment le ressenti que j’ai eu en lisant !)(par contre, il ne le lui dit pas texto. Non, s’il veut qu’elle vienne, c’est parce que sa présence l’aide à réfléchir. Vraiment je crois qu’il nous prend pour des andouilles :D).

La solution ? La prendre dans ses valises pardi ! Et, alléluia ! Un vol entre les États-Unis et la Chine, c’est long ! Il faut trouver de quoi s’occuper et avoir un jet privé qui possède une gigannnntesqueeee chambre ça offre quelques idées. Enfin, après ces longs mois, euh, jours, euh heures en fait, d’attente, il va pouvoir assouvir son appétit d’ogre et dévorer Abby toute crue (en une véritable «opération de fusion», en romance, on a droit à beaucoup de métaphores mais celle-ci est inédite ^^).

Maintenant que c’est chose faite, passons au sombre complot contre Dominic que découvre Abby. Elle le sauve en faisant amie-amie avec une des femmes les plus puissantes de Chine. Sauf que Dom n’apprécie pas du tout et accuse Abby de l’avoir trompé (pas dans le sens coucher avec quelqu’un d’autre mais dans le sens arnaquer en affaires](oui, je précise parce que vu le thème du livre jusqu’à présent, il y a matière à se poser la question…). Bon je vais m’arrêter là sinon je suis partie pour vous raconter toute l’histoire (qui n’est plus bien longue) et je cafterais le pur moment comique de l’arrivée de deux hélicoptères et d’un avion militaire (remplie d’hommes avec de véritables mitraillettes](et je vous prie mesdames de ne pas voir ici une métaphore un peu vulgaire) (désolée mais je suis fatiguée en cette fin de journée)(le soleil sur ma tête …). Oups, en fait j’ai cafté, mais vous ne savez pas le qui du pourquoi du comment qui est encore digne de Dallas.

Alors, vous vous direz après ce résumé quelque peu ironique que j’ai pas aimé le livre. Alors qu’en fait j’ai passé un bon moment quand même (j’ai beaucoup de second degré). Il se lit très vite, les réparties d’Abby m’ont énormément fait rire, Dom est un véritable playboy butor à qui aucun cliché du genre n’est épargné. Les personnages ne sont pas très profonds (sauf Abby)(zut je m’étais promis que je me censurerais mais j’ai osé). L’intrigue est peu développée, tout va très vite, trop vite. Puis j’ai appris l’histoire de cette série et j’ai compris. Ce livre est un livre qui a d’abord été autoédité comme c’est à la mode en ce moment et qui a rencontré un grand succès (là par contre faudra m’expliquer). Ceci peut peut-être expliquer la simplicité du truc. Le seul gros bémol que j’ai va aux éditions Milady : pourquoi l’avoir publié en grand format au prix de 15 euros ? Je trouve que pour le contenu c’est un peu fort de café ! Il aurait eu plus sa place dans la collection Central Park au prix de 7 euros (et encore…).

Mais bon, ça ne m’empêchera pas de lire les deux prochains tomes parce qu’en y réfléchissant bien, malgré tous les défauts que j’ai pu trouver au bouquin, ben, j’ai passé un bon moment et la lecture n’a pas été un calvaire. Au contraire, si je n’avais pas honte de moi et que j’osais, je dirais que j’ai presque hâte de lire la suite ! (Je viendrais vous parler du second tome à sa sortie, c’est promis ;)).

Nem’ment Votre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

13 thoughts on “Le milliardaire et moi de Ruth Cardello

  1. Melwasul

    Non mais Joe l’incruste ! Non mais allo quoi jhallucine ! Allo quoi ! Je t’envoie une chronique et t’ose t’incruster ! Non mais allo ! C’est comme si je te disais que t’allais partager Dean avec moi ! Allo quoi ! Ca s’fait pas du tout 😀

    Roh je rigole ! Ma paupiette elle est tout permis 😀

    Reply
    1. MockingJay

      [Smiley qui rougi]

      Oui je suis tout permis 😀
      Et en plus c’est une petite incruste de rien du tout [Smiley qui sifflote]
      Puis avoue que tu t’en doutais un peu quand même, personne ne peut parler de Dean sans s’attendre à ce que je pointe le bout de mon nez :p
      Il est à moi rien qu’à moi. Non mais allo quoi! (pourquoi tu nous as remis ca en tete??!!)

      Reply
  2. katel

    d’accord avec toi melwasul!!!
    un livre vraiment très très léger(et ce n’est pas forcément un compliment), sympa mais superficiel, franchement on dirait un scénario pour un épisode d’une série style « les feux de l’amour » (désolée mais n’ayant plus la télé depuis vingt ans mes références en la matière datent un peu…)
    bref payer 15 euros pour ça c’est hallucinant, et je reste polie
    mais pour bader sur la plage pourquoi pas, je lirai la suite par curiosité , enfin si je vois passer le livre sous mon nez car je ne vais pas m’en rappeler!!!!!

    Reply
    1. Melwasul

      Contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir eu ce ressenti !

      Et ne t’inquiète pas pour les feux de l’amour malheureusement c’est toujours d’actualité

      Reply
  3. Rebelle

    Une chose et sur, Melwasul tu m’as bien fait rire, j’adore tes références, et ton auto-censure et franchement hilarante rien que pour ça moi je te mets 5 plumes.
    Plutôt que de noter les livres, on devrait noté les chroniques ça serai vraiment beaucoup plus amusant non ? 😉
    Bon 15€ pas sur que je les débourse pour ce livre, il m’a l’air plus que léger et franchement si je n’en ai pas pour mon argent je me sentirai très légèrement flouée !!
    Ma déduction est donc que je passe mon tour !!
    Dean,ment votre ♥

    Reply
    1. MockingJay

      Ehhhhh pas touche!

      Si quelqu’un doit signer Dean’Ment votre c’est moi!!

      D’ailleurs c’est ce qu’il me dit chaque fois qu’il me sert le p’tit dej 🙂

      Si on devait noter les chroniques je lui met 6!!

      En la lisant, j’ai failli mourir plusieurs fois. Je buvais un thé et qu’en lisant le passage sur le pilier j’ai avalé de travers tellement c’était inattendu et à mourir de rire 😀

      Reply
      1. Rebelle

        Je me demandais si l’une de vous deux allez s’en apercevoir ? Mais je vois que oui !! Je vais donc changer pour 😉
        Game’ment votre ♥

        Reply
  4. Clarissette

    Bonsoir, bonsoir. Petite nouvelle….
    J’ai connu le site il y a peu via une copinaute de « notre petite bulle ».
    Je n’ai pas pu m’empêcher de laisser un message: J’adore la chronique! J’étais morte de rire tout du long. Ayant déjà le livre ds ma PAL, ça me donne envie de voir ce que ça donne!!!

    Reply
    1. Melwasul

      merci beaucoup, ca fait toujours plaisir de lire ce genre de petit message 🙂

      Car je dois le dire, en plus de vous donner mon avis, j’ai aussi parfois (souvent en fait) envie de vous faire rire 😀

      En tout cas maintenant que tu as montré le bout de tes ongles, j’attends ton avis 😀

      Reply
      1. Clarissette

        Bonjour!
        Alors me revoilà! Je viens de finir ce fameux le milliardaire et moi. Et je dois dire que je comprends tout a fait ce que tu veux dire!
        Il la voit, hop hop hop, il l’emmène ds ses valises, hop hop hop il est énerve et agit en homme des cavernes qd elle intervient ds son affaire et oh illumination, il est amoureux d’elle!
        C sympa a lire, ms ça fait doucemt rire!

        Reply
  5. Madinimoon

    Bon alors moi j’ai rien à dire sur le bouquin….. sauf sa couv, je viens de ma taper une hallu visuelle et j’avais l’impression que la cuisse du monsieur c’etait le c** de la dame !!!! Du coup je trouvais que ses fesses étaient plutôt en forme ……
    Autrement Mel, ta chronique c’est du pur bonheur….merci !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *