Le Joyau d’ Amy Ewing

le joyau

Titre : Le Joyau
Auteur : Amy Ewing
Éditeur : Collection R
Date de parution : 18 septembre 2014

Résumé

Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez. Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance… Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie. C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

Avis de Moonshine

note 4Ce livre porte bien son titre : c’est un JOYAU. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce qu’il est aussi étincelant, précieux et dur qu’une pierre précieuse. Je ne suis pas ressortie indemne de ma lecture. Et je me morfonds déjà de l’attente du prochain tome.

Ce livre est une dystopie (cette fois-ci j’en suis sûre MockingJay :)). Le joyau c’est le centre de la cité où vivent les nobles. Tout autour gravitent des cercles où sont concentrés les habitants selon leur profession : (travail d’usine, dans les champs et enfin le marais). Le Marais c’est de ce lieu d’où est issue Violet. Elle vit dans la pauvreté avec sa famille et crève de faim. Mais voilà sa vie bascule à cause d’une prise de sang qui l’identifiera comme une personne spéciale et précieuse. Pendant quatre ans, elle sera formée pour devenir une « Mère porteuse ». Durant des siècles, les femmes de la royauté ont mis au monde des enfants difformes ou mort-nés. Et ce sont grâce à ces jeunes filles si spéciales qu’elles peuvent assurées leur descendance.

Ce livre c’est l’histoire de Violet qui au terme de sa formation est vendu comme un objet lors d’une vente aux enchères. Ce n’est plus un être humain mais un incubateur sur patte. Elle est achetée par la Duchesse du Lac qui a un très grand projet pour elle. Elle veut que Violet mette au monde une fille façonnée à sa façon qui sera exceptionnelle.

L’auteur a écrit son histoire autour d’un sujet sensible (et d’actualité à notre époque) comme le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Violet en est le parfait exemple. Elle n’a jamais voulu devenir une « mère porteuse ». Elle perd toute humanité et n’est plus qu’un objet, un animal pour amuser les nobles. Son corps ne lui appartient plus. C’est horrible à écrire mais c’est la vérité. La Duchesse n’a qu’une idée en tête, celle d’inséminer Violet  au plus vite et de faire en sorte que sa future fille naisse avant celles des autres nobles. Ajouté à ce sujet sensible, des complots, des assassinats et des exécutions et vous aurez un livre bien noir. C’est aussi une société matriarcale où les femmes détiennent le pouvoir.

Mais à travers toute cette noirceur, Amy Ewing parsème quelques notes de couleurs. Des couleurs que l’on retrouve dans l’amitié indéfectible qui lie Violet et Raven sa meilleure amie. A travers leurs silences et leurs séparations, elles continue à s’envoyer des messages et à communiquer pour s’entraider et tenir le coup face à toute cette cruauté. Il y a aussi l’amour interdit qui unie Violet et Ash (je ne sais pas pourquoi j’aime beaucoup ce prénom :)). Je crois que les échanges entre ces deux personnages sont mes moments préférés du roman. Ils sont tous les deux des objets pour leurs maîtres et en osant se parler, ils retrouvent leur humanité.

Vous l’aurez sans doute compris, ce roman est bouleversant. Et le plus critique dans cette histoire c’est le dernier chapitre et les dernières phrases du celui-ci. On peut dire que ce premier tome se termine sur un cliffhanger. Et je DÉTESTE ça !!! Je ne peux pas être plus explicite. C’est déjà dur de se dire que nous devons attendre la traduction du second tome, mais laisser Violet sur cette fin c’est inimaginable pour moi.

A lire de toute urgence.

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « Le Joyau d’ Amy Ewing »

  1. MockingJay

    oui, oui c’est bien une dystopie 🙂
    Il est dans ma PAL mais je ne l’ai pas encore attaqué parce que j’ai peur d’être déçue. Depuis un petit moment je trouve que les livres de la collection R sont bien en dessous de ce qu’ils étaient il y a encore quelques mois 🙁

    Répondre
    1. Moonshine Auteur de l’article

      Alors la note c’est 5/5 C’est un livre coup de cœur pour moi cette année.
      J’ai mis des lunes car c’est le domaine fantastique, fantaisy, dystopie… Et nous mettons des plumes quand ce sont des lectures plus contemporaines.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *