Le journal du Colonel Brandon de Amanda Grange

couv le journal

Titre : Le journal du Colonel Brandon
Auteur : Amanda Grange
Éditeur : Milady – Perberley
Date de parution : 15 février 2013

Résumé

Un régal pour tous les fans de Raison et Sentiments.
« Je ne parvenais pas à détacher mes yeux de son visage. L’émotion qu’on y lisait était tour à tour ombre et lumière ; tristesse et regret ; alors la pièce disparut : je ne vis plus que Marianne jusqu’à la fin de la chanson. »

James Brandon nous livre son désespoir : la femme qu’il aime, Eliza, est contrainte d’épouser son frère. Il s’engage alors dans l’armée et s’exile aux Indes pendant de longues années.
De retour en Angleterre, il recueille la fille d’Eliza, devenue orpheline, et tombe sous le charme de l’impétueuse Miss Marianne Dashwood. Mais cette dernière lui préfère le beau Willoughby qui a déjà, par le passé, causé du tort au colonel Brandon…

Avis de Melwasul

note 4.5Après quelques semaines d’absence (où j’ai lâchement abandonné Moonshine) pour cause d’examens (je sais, la fac c’est moche 🙁 ) me voilà enfin de retour !

Pour celles qui ne le savent pas encore, je suis une inconditionnelle de Jane Austen (je suis d’ailleurs entrain de déguster son dernier roman, Sanditon, dont je vous proposerai une critique prochainement, mais pour le moment c’est du très bon Austen ;)). C’est donc avec plaisir que je me plonge dans tous ces romans gravitant autour de l’univers de ma Jane Austen vénérée.

Aujourd’hui, direction « Raison et Sentiments » et le point de vue du Colonel Brandon. Autant vous le dire de suite, « Raison et Sentiments » ne fait pas parti de mes préférés (qui se trouvent être « Persuasion » et « Orgueil et Préjugés », d’ailleurs Milady va bientôt nous faire le bonheur de publier Le Journal de notre beau Capitaine <3).

C’est donc avec envie et crainte que j’ai commencé la lecture de ce bouquin en compagnie d’un paquet de Berlingots (et oui, en ce moment je délaisse mon chocolat pour ces friandises qui viennent de mes montagnes adorées). Envie, car c’est toujours une joie de retrouver l’univers Austinien, et crainte, car la peur d’être déçue est toujours présente.

On découvre le colonel dès la fin de son adolescence et une grande partie du bouquin est consacrée à sa jeunesse, ce qui est un véritable plus par rapport à « Raison et Sentiments » où l’on n’apprend que des miettes de sa jeunesse. On comprend ainsi comment cet homme morose et cynique s’est forgé. On tombe forcément sous le charme de ce jeune homme éperdument amoureux d’Eliza, son amie de toujours et qu’il souhaite pardessus tout épouser bravant l’interdiction de son père en tentant de fuir avec elle.

Hélas, cela n’aboutira pas et ils se retrouveront séparés, marquant à jamais James. Il rejoint alors l’armée. Les années passant avant qu’il ne retrouve son amour, que la vie n’a pas épargnée.
Les années continuent à passer avant la rencontre avec la famille Dashwood. Il est alors un «vieil» homme âgé de 36 ans qui, en dépit des convenances, n’est toujours pas marié et sans héritier.

C’est à partir de ce moment, que le roman rejoint celui de Jane Austen, entremêlant parfaitement l’histoire d’Austen et celle sortie de l’imagination d’Amanda Grange. Nous retrouvons tous les évènements importants de « Raison et Sentiments » mais vu sous le regard du Colonel, ce qui apporte de nouveaux éléments d’informations, qui s’intègrent parfaitement à l’histoire originale. J’avais regretté une chose dans le roman de Jane Austen, c’était l’absence de l’évolution de la relation entre Marianne et James, la complicité entre les deux héros n’avait pas été assez développée à mon goût.

C’est chose faite avec ce roman. Amanda Grange apporte, en plus, un peu de profondeur à de nombreux personnages secondaires tels Mrs Jennings ou Sir John Middleton.
A travers son roman, l’auteur reprend parfaitement les conditions de l’époque : les mariages arrangés, la condition des femmes (qu’elles soient veuves, filles, mères,…), l’autorité des parents ou tuteurs, des thèmes qui étaient chers à Jane Austen.

Ce Journal est au final une grande réussite, Amanda Grange s’adaptant parfaitement au style de Jane Austen, recréant le passé du Colonel Brandon d’une manière qui nous enchante et apportant des informations qui nous éclairent et qui s’intègrent de manière géniale à l’histoire initiale. Je le conseille à toutes les Austeniennes.

PS : Demi-point enlevé pour le prénom du colonel, James, vraiment je ne sais pas d’où elle nous a sorti ce prénom mais je ne m’y attendais pas et je ne m’y suis toujours pas faîte ! Mais bon ce n’est qu’une broutille !

Austen-ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

7 réflexions au sujet de « Le journal du Colonel Brandon de Amanda Grange »

  1. MockingJay

    Austen-ment votre 😀

    même si j’ai lu et adoré les jane austen il y a fort longtemps, et que ta critique donne envie, j’ai irrévocablement changé de style littéraire :p
    Il me faut du surpernatural (Waouh!! quelle révélation)!

    Répondre
  2. Vankrok

    Question : J’ai lu  » Raison et sentiments » il y a bien longtemps vu que je l’étudiais au lycée ^^- autant te dire que ce n’est également pas mon préféré d’Austen – du coup je me demandais s’il fallait absolument le relire ( vu que mes souvenirs datent ) pour lire celui-ci ou bien peut-on attaquer « Le journal du Colonel Brandon  » directement ?

    Répondre
  3. katel

    étant également une grande fan de jane austen, avec orgueil et préjugés en préféré indétronable (et en plus avec la série BBC avec colin firth!!!)
    j’ai hésité avant de me lancer dans ce genre de lecture mais là tu m’as convaincue, je vais m’y plonger rapidement
    merci de la qualité de ton commentaire, c’est un plaisir de te lire

    Répondre
    1. Melwasul

      Vas y fonce tu vas te régaler !! ça n’égale pas Miss Jane mais ça nous permet de se régaler un peu plus de son univers !

      Répondre
  4. Cachou

    Je l’ai trouvé beaucoup moins passionnant que celui de M. Darcy, mais il se lit rapidement et quel plaisir de retrouver tous les personnages créés par Jane Austen…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *