Le hussard noir de William Lafleur et Marie Pellan


Titre : Le hussard noir
Auteur : William Lafleur et Marie Pellan
Éditeur : Flammarion
Date de parution : 30 janvier 2019

Résumé

Thomas Debord est un professeur de lettres en ZEP passionné par son métier. Lassé par un gouvernement qui détricote l’éducation, frustré par l’absence de prise en compte des manifestations et grèves successives, il décide de s’engager dans une voie plus violente.

Un matin, il prend une de ses classes en otage, afin de mettre en lumière des dysfonctionnements qui n’intéressent habituellement que de très loin les médias. Pris au piège de l’emballement médiatique et de la cacophonie des réseaux sociaux, enfermé avec ses élèves, Thomas Debord va tenter de faire entendre sa voix.

Un roman ancré dans le réel, construit comme un thriller et qui nous plonge dans la multitude des formes de discours auxquels nous sommes confrontés à chaque drame.

Avis de Stéphanie

note 5

Un texte qui me touche particulièrement car étant moi-même professeure de français dans un collège et avec plusieurs expériences en REP (anciennement ZEP) voire REP+ et plan violence, j’ai beaucoup fréquenté les salles de profs et observé des visages fatigués et des mines désabusées.

Et pourtant ce métier est une véritable vocation pour un grand nombre d’entre nous…
Thomas Debord, un visage à peine familier pour ses collègues, un prof de français pour le chef d’établissement et un illustre inconnu pour le ministère de l’Éducation nationale.
Seuls ses élèves semblent le connaître, pour ainsi dire.

C’est un professeur dont l’épuisement physique et moral est poussé à son paroxysme. La violence qu’il commet n’a d’égale que la violence qu’il subit. Il veut être entendu et qu’on entende les élèves, tous parqués, stigmatisés, des laissés pour compte.

Les enfants sont terrorisés, les parents en colère, le chef d’établissement craint pour la réputation de son établissement…
Un drame se joue dans cette salle de classe. Le retentissement de ce chaos nous plonge, après lecture, dans un silence assourdissant.
Le ministère ne ressentira pas plus qu’un léger bourdonnement dans les oreilles…

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *