Le Highlander qui ne voulait plus aimer de Maya Banks

Le Highlander qui ne voulait plus aimer
Titre : Le Highlander qui ne voulait plus aimer (Les McCabes #3)
Auteur : Maya Banks
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 06 juillet 2016

Résumé

Alaric McCabe était promis à Rionna McDonald, mais il en aimait une autre. Alors son frère Caelen a pris sa place. Et voici la jeune femme nantie d’un époux bien impressionnant. Elle qui croise le fer comme un homme ne peut s’empêcher d’être intimidée par ce guerrier taciturne, apparemment peu pressé de consommer leur union. Est-ce par indifférence ou par égard ? Comme elle, Caelen ne s’est marié que pour le bien-être de leurs deux clans menacés par des traîtres. Mais bientôt c’est elle qui attend et espère ses étreintes…

Avis de Melwasul

note 5

AHHHHHHHH pfiouuuuuuuuuuuuuuuu (*soupirs). Souvenez-vous, il y a quelque temps je vous parlais des McCabe. J’étais complètement tombé sous le charme d’Ewan Dans le lit du Highlander (malheureusement je ne suis pas tombée dans son lit)(non, il ne faut pas rêver … )(et puis si jamais, je ne m’en serais pas vantée, je tiens à rester en vie moi, et pas à subir la vengeance de quelques lectrices du blog !)(et puis je préfère tomber dans celui du héros de ce tome-ci…).

J’avais adoré ce premier tome. Puis, j’ai lu le deuxième, La séduction du Highlander, même s’il m’avait fait passer un agréablement moment, Alaric ne m’avait pas offert des vols de poneys magiques, et c’est donc avec impatience que j’attendais Caelen. C’est en lui que je voyais, dès le premier tome, le plus fort potentiel. Et pour faire bref, maintenant Ewan me parait bien pâle à côté de Caelen !

Vous l’aurez compris Caelen est le futur homme de ma vie (après St Vincent)(nan nan, ne vous inquiétez pas, je ne l’oublie pas !)(faudrait pas que vous tentiez de me le voler nan mais !) Caelen magnifiquement highlander qui ne voulait plus aimer. Mais, justement, le titre résume parfaitement le bouquin (et, parfois les titres (surtout en VF) sont tellement à côté de la plaque, que je trouve bon de le souligner). En effet, mon futur namoureux a déjà aimé par le passé. Un amour qui a détruit sa famille, son clan. La femme qu’il aimait a comploté dans son dos avec l’ennemi et a entrainé la mort du laird et de sa femme. Il pense que tout est de sa faute et qu’il a une dette envers ses frères. C’est pour cela qu’il accepte d’épouser Rionna, fille d’un laird voisin, ancienne promise de son frère Alaric mais également ancienne promise de son autre frère Ewan…

Rionna que j’ai adoré. Elle n’a pas eu une enfance facile avec un père dont le fond est le plus mauvais qu’un père peut avoir. Elle a donc appris dès son plus jeune à se battre auprès des hommes de son clan. Puis, elle a été promise à un McCabe pour sceller une alliance entre leurs deux clans. Sauf que voilà, elle a été abandonnée au pied de l’autel une première fois par Ewan puis une deuxième fois par Alaric (se faire abandonner une fois, c’est déjà moche, mais alors deux fois, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer :D).

Et comme entre frère, ils sont sympas ils se la refilent un peu comme on «refile le bébé» (ce qui doit être vraiment agréable à vivre)(je ne pense pas qu’elle ait du tout l’impression d’être un objet…). Et à ce petit jeu, c’est le petit dernier qui perd gagne. Le moins agréable à vivre des trois. On peut dire que Rionna n’est pas hyper ravie (je dirais même qu’elle est morte de trouille). Car derrière ses airs de garçons manqués et son caractère fort et courageux, Rionna est fragile, elle a besoin (comme n’importe quelle femme) qu’on prenne soin d’elle, qu’on l’aime (même si elle préfèrerait mourir que de le reconnaître).

Après ce mariage arrangé, nos deux non-amoureux, vont rejoindre le clan de Rionna, qui a été laissé à l’abandon par son père, pour en prendre la tête. Et entre le caractère obtus et (très)(très)(très)(légèrement) macho de Caelen et celui bien trempé de la petite tigresse, il y aura, pour notre plus grand plaisir, énormément d’étincelles !

Mais Caelen comme tout bon macho livresque va se transformer en un homme éperdu d’amour *soupirs-rêveurs-et-envieux* et finira par faire confiance à Rionna (et il a raison, parce qu’une fois de plus, c’est la jeune femme forte qui va devoir aller sauver le pauvre petit chevalier Highlander en détresse)(quand je vous dis que les hommes seraient perdus sans nous. :D). Ajoutez un grand méchant qui n’est jamais bien loin et vous avez un bouquin comme je les adore.

Maria Banks a une écriture vive, entrainante et fluide qui nous emporte. Elle sait parfaitement alterner les moments d’humour, d’amour, de combat et de passion (c’est caliente entre nos deux héros !). Et nous offre ainsi un bouquin sans répit qu’on dévore d’une traite. Même lors d’une seconde lecture. Relecture qui n’enlève rien au plaisir de (re)découvrir la plume si géniale de l’auteure.

Si vous aviez aimé le premier tome mais que vous avez été déçus par le second, n’hésitez pas une seconde et jetez-vous sur ce troisième tome (et dernier)(nannnn, elle peut pas nous inventer un quatrième frère ?)(siouplaittttt)(petit yeux du Chat Potté).

Rêveus’ment Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Retrouvez cette série sur le blog:
Dans le lit du Highlander #1
La séduction du Highlander #2

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

7 réflexions au sujet de « Le Highlander qui ne voulait plus aimer de Maya Banks »

        1. Melwasul Auteur de l’article

          Tu peux toujours le lire seul mais évidemment c’est carrément trop différent quand tu as déjà croisé St Vincent dans les deux tomes précédents …

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *