Le grand brasier de Shannon Messenger

le grand brasier

Titre : Le grand brasier (Gardiens des Cités Perdues #3)
Auteur : Shannon Messenger
Éditeur : Lumen
Date de parution : 04 novembre 2015

Résumé

Sophie Foster n’a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu’elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d’une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu’à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir. C’est le début d’un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l’Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil.

Avis de Melwasul

note 4

ALALALA ALALALA ALALALA ! Cette série est une pure tuerie, tout simplement. Dire que j’étais impatiente de lire ce troisième tome après mon énorme coup de cœur pour le premier et le second serait un euphémisme. A peine entre mes mains, je me suis jetée dessus, pas comme une sauvage mais presque. Je m’étais promis de le faire durer, de le déguster et finalement j’ai craqué et je l’ai fini en deux jours … Mais bon c’était trop délicieux, trop prenant pour réussir à le faire tenir plus longtemps.

Nous retrouvons donc avec plaisir Sophie, Fitz, Keefe, Dex et Biana pratiquement là où nous les avions laissés à la fin du tome 2 Exil. Sophie qui devient de plus en plus mature mais qui garde malgré tout par moment toute sa jeunesse. Plus vraiment une enfant, pas vraiment une jeune adulte, mais plutôt une adolescente qui en a déjà trop vu. Et qui a déjà le poids du monde sur ses épaules. Si elle espérait un peu de répit, on peut dire que la pauvre a été mal servie ici.

Alors que d’un côté, on lui demande de sauver le monde (rien que ça), de prendre soin de Silveny, de faire des choses vraiment difficiles pour elle, qui la mettent en danger, de l’autre côté on ne cesse de la critiquer, de ne pas croire en elle, de la mépriser et même de la traiter en monstre. Comme une impression que tout le monde se ligue contre elle, quoiqu’elle fasse. Pauvre, pauvre Sophie. Heureusement pour elle, ses amis et sa famille sont toujours là pour la soutenir, quoiqu’elle décide. Mais pas seulement eux.

Et si le salut venait de là où nous ne l’attendions pas ? Et si leur seule chance de s’en sortir était de faire confiance à ceux qu’ils craignaient au début et pensaient combattre. Je parle évidemment du Cygne Noir. Une fois encore, Shannon Messenger redistribue les cartes, nous faisant aller de surprises en surprises. Elle arrive encore et toujours à nous surprendre. J’ai suspecté certains éléments et finalement, ce que je découvrais était bien au-dessus de ce que j’avais pensé. L’auteur trouve le moyen de nous faire avoir des doutes sans nous révéler ce qu’il est vraiment important de savoir. Elle est forte, très, très forte.

La plume de madame Messenger a ce petit quelque chose en plus, de magique, qui nous offre un roman un brin féérique, que nous vivons complètement immergé. Ce petit quelque chose qui nous faire dire qu’un livre, qu’une série est à part. Et ça je peux vous le dire, Gardiens des Cités Perdues est vraiment à part, elle a ce petit ingrédient en plus qui en fait une série incontournable du genre. Et Le grand brasier ne fait que le confirmer.

Un troisième tome un peu plus sombre que les précédents, nos protagonistes vont se retrouver face à des choix terribles (je pense notamment à Dex qui m’a vraiment brisé le cœur)(même si je lui ai voulu dans un premier temps, c’était plus fort que moi). L’action est continue, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer et les révélations s’enchaînent. Je dois dire que nous faisons un vrai bon en avant dans ce tome, que nous avons certaines réponses mais aussi encore beaucoup, beaucoup, de questions ! Les émotions sont toujours aussi présentes, surtout la magnifique amitié qui unie nos jeunes amis. Sans oublier, la petite dose d’humour, je pense par exemple à Keefe, toujours aussi excellent, qui a toujours le petit mot pour nous faire sourire.

Je dois vous confesser que je trouve toujours difficile de vous parler du troisième ou quatrième tome d’une série. Surtout quand elle est réussie comme ça. J’ai mis pratiquement une semaine à écrire ma chronique, devant faire le tri entre ce que je pouvais et ne pouvais pas dire au risque de vous spoiler tout en devant trouver les arguments de découvrir cette magnifique série. Compliqué. Mais bon cette série est tellement parfaite sous tous les côtés qu’elle le vaut bien ! Maintenant, à vous de faire le premier pas et de craquer si ce n’est déjà fait. Moi je m’en vais attendre avec impatience le quatrième tome qui vient juste d’être publié en VO.

Injustement Vôtre,
Melwasul

P.S : Shannon Messennger sera en dédicace au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil sur le stand des éditions Lumen (en compagnie d’Amy Engel l’auteur de The Book Of Ivy). Les horaires des dédicaces sont à retrouver ici. Je peux vous dire que je suis hyper joie et je remercie pour cela les personnes travaillant chez Lumen de nous faire ce très beau cadeau. Je suis impatiente de les rencontrer toutes les deux.

coup de coeur

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *