Le Goût des Souvenirs d’ Erica Bauermeister

couv les gouts des souvenir

Titre : Le Goût des Souvenirs
Auteur : Erica Bauermeister
Éditeur : Charleston
Date de parution : 17 janvier 2014

Résumé

Lillian et son restaurant ont une manière tout à fait singulière de rassembler les gens. Il y a tout d’abord Al, le comptable, qui voit une signification dans les chiffres et les rituels ; Chloé, un futur chef prometteur qui a perdu toute confiance en l’autre après un chagrin d’amour ; Finnegan, aussi discret et solide qu’un arbre ; Louise, l’épouse d’Al, emplie d’une colère prête à exploser ; et Isabelle, dont les souvenirs s’estompent petit à petit. Enfin, il y a Lillian bien sûr, dont la vie prend un tournant inattendu…

Toutes ces personnes se croisent, se rencontrent, se mélangent, se séparent ; des souvenirs ressurgissent et d’autres se créent. Et de là, naîtra une famille que tous auront choisie. Un beau roman sur les liens qui se font et se défont. Des personnages touchants. Une histoire pleine d’espoir et de gourmandise.

Avis de Melwasul

lep-note-plume-4Vous allez peut-être rire ou vous moquer, mais en lisant ce livre, je me suis sentie dans un cocon tout chaud. Ce livre est doux et apaisant. Rassurant. Un peu comme si à travers les mots et ces histoires, Erica Bauermeister voulait prendre soin de nous.

Ce livre est construit d’une manière assez déconcertante au début mais qui donne tout son sens au fil des pages. Un peu comme un recueil de nouvelles. Chaque personnage gravitant autour de Lillian a droit à son propre chapitre. Que ce soit Lillian bien sûr, Tom son compagnon, Al le comptable de Lillian, Louise la femme de Al, Chloé une de ses employée qui veille sur Isabelle dont la mémoire lui échappe, ou encore Finnegan, ce grand dadé silencieux qui vous fera craquer. Chacun a droit à son moment rien qu’à lui et chacun va nous faire remonter dans ses souvenirs, nous faire découvrir son histoire.

Nous apprenons ainsi à connaître et comprendre ces hommes et ces femmes de tous les jours. Leurs bonheurs, leurs douleurs, leurs malheurs, leurs questions, leurs envies, tant de chose dans lesquelles on se reconnaît. Ce sont les héros de l’histoire d’Erica Bauermeister, mais ce sont des héros tout à fait ordinaire comme vous et moi. Pas de retournement de situation extraordinaire, de happy-end pailleté, de fin abracadabrantesque. Non juste le récit d’une vie. De plusieurs vies. Un récit sans chichi, sans artifice, un récit qui nous concerne et nous emporte tout doucement. Un récit chronologique dans un tourbillon de souvenirs. Un goût des souvenirs qui nous montre à quel point notre passé, notre histoire, déterminent notre présent. Mais qui apporte réflexion également : il faut savoir garder ses souvenirs bien en mémoire, continuer à se souvenir de ces moments important mais surtout, ne pas oublier de vivre le moment présent, de profiter de chaque minute que nous offre la vie malgré ses hauts et ses bas.

L’auteur a une plume qui nous semble fluide et légère. Elle entre dans le détail des descriptions sans pour autant nous donner l’impression de perdre notre temps. Au contraire, ce soucis du détail apporte un peu plus de réalité à l’ouvrage, on s’immerge complètement au sein de cette grande famille un peu particulière.

Seule déception pour ma part, la place faite à la cuisine. Je m’attendais à ce que sa part soit beaucoup plus présente dans le bouquin alors qu’elle sert juste de décor, de fond, un peu comme un moelleux au chocolat cuisant au four embaume délicatement votre maison. Quelques noms de plats, d’ingrédients, de recettes par ci par là, égrenés au fil des pages mais rien de plus. Pas d’immersion totale dans le restaurant ou en cuisine. C’est le seul défaut que j’ai trouvé à ce bouquin, j’aurais vraiment aimé rentrer plus dans le monde culinaire. Mais vraiment, à côté de la qualité du bouquin, ce n’est que secondaire !

J’ai découvert que ce livre était en fait la suite de L’école des saveurs (Le livre de poche) que j’ai grandement envie de découvrir maintenant. Mais si comme moi, vous ne l’avez pas lu, aucune importance, vous pouvez attaquer directement Le goût des souvenirs. Même si l’histoire est également autour de Lillian, les deux bouquins m’ont l’air complètement indépendant de ce que j’ai pu en lire sur internet.

Délicieusement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « Le Goût des Souvenirs d’ Erica Bauermeister »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *