Le Divin Enfer de Gabriel de Sylvain Reynard

couv le divin enfer de Gabriel

Titre : Le divin enfer de Gabriel
Auteur : Sylvain Reynard
Éditeur : Michel Lafon
Date de parution : 25 avril 2013

Résumé

L’énigmatique professeur Gabriel Emerson, spécialiste reconnu de Dante, devient à la nuit tombée l’apôtre d’une vie libertine sans complexe, son charme lui permettant d’assouvir ses moindres désirs. Mais sous cette assurance se cache en réalité un passé sombre qui le torture et lui ôte tout espoir de rédemption. Quand l’innocente Julia devient son étudiante, une mystérieuse connexion sensuelle attire Gabriel vers elle au point de compromettre sa carrière. La fascination et la séduction l’obligeront à se confronter à son passé, à travers une relation où rôde sans cesse l’ombre de La Divine Comédie et de Béatrice, la muse de Dante.

Avis de Lilitth

note 5 Mon plus gros coup de cœur ! J’ai entendu parler de ce livre dans un groupe de « 50 nuances de Grey » et je l’ai commencé en pensant tomber sur un truc du même genre… quelle erreur ! Mais quelle belle erreur ! Si vous vous attendez à du sexe à toutes les pages passez votre chemin… Mais vous ratez quelque chose. C’est LA plus belle histoire d’amour que j’ai jamais lue et pourtant je peux vous dire que j’en ai lu pas mal ! Écrite par un homme en plus…

L’histoire d’amour est basée sur l’histoire de Béatrice et Dante donc très soft mais c’est ce qui rends le livre si beau. Et malgré une seule scène de sexe, mais quelle scène. Oh c’est beau, intense, passionné, en un mot magnifique.

Je ne sais pas trop comment faire pour ne pas trop en raconter, je vais vous parler de mon ressenti et non pas de l’histoire en elle-même. C’est vraiment un livre à découvrir petit à petit. Au début, je ne comprenais pas trop.  Il y avait beaucoup de questions en suspense mais, on découvre les réponses au fil des pages…

On fait la rencontre du professeur Gabriel Emerson spécialiste de Dante. Dès les première pages, excusez-moi l’expression mais il y a pas d’autre mot pour le qualifié, c’est un vrai Con. Froid, dur, méchant, bref il a mis la panoplie du parfait héros antipathique et je crains que beaucoup d’entre vous ne se laissent avoir et stop la lecture avant de comprendre certaine chose. Après un certain événement que vous découvrirez en le lisant :p il change du tout au tout et là croyez-moi les filles il est à tomber ! J’ai eu les papillons dans le ventre, le sourire attendri et envieux aux lèvres tout le reste du livre.

En face se trouve Julianna Mitchell, jeune étudiante, douce, fragile, vulnérable, timide., trop timide, elle m’a vraiment agacé.  J’avais envie de la secouer. Mais quand j’ai découvert pourquoi elle réagissait comme ça, je n’ai pu m’empêcher de relire le début avec cette information et toutes les incompréhensions sont devenues claires. J’ai complétement changer d’avis sur elle. Il faut une certaine force de caractère pour faire face à l’attitude de Gabriel sachant ce que nous révèle cette information. Et à partir de là, elle commence à vraiment s’affirmer (un pur bonheur la joute verbale pendant le cour :p), sa manie de faire appel aux dieux est un pur délice (dieux des étudiants et des éternels maladroits, dieux du mauvais karma et des tempêtes, ect…)

Tous les deux on vécut des choses très difficile qui ont laissé des traces et les voir enfin connaitre le bonheur m’a vraiment ému. J’ai eu mal avec Julianna, j’ai pleuré, rit avec elle… Gabriel m’a énervé, fait pitié, attendri et enfin complètement craquer.

Sylvain Reynard a un véritable don. Que ceux qui disent que les hommes ne comprennent pas les femmes lisent ce livre parce que lui a tout compris….
C’est vraiment une magnifique histoire d’amour, une comme on en rêverait toutes de vivre. Toutes les jeunes filles devraient lire ce livre pour leur apprendre qu’un homme se doit de respecter les femmes et qu’elles ne doivent pas en attendre moins.

Extrait

« – Approchez la chaise de mon bureau. Que je puisse vous voir sans me tordre le cou.
Elle se leva et s’exécuta, faisant maladroitement tomber son sac à dos par terre. Elle fit la grimace et rougit de la tête aux pieds lorsqu’une partie de son contenu se déversa sur le sol, dont un tampon qui roula sous le bureau du Pr Emerson et s’immobilisa à quelques centimètres de sa serviette en cuir.
Peut-être ne le remarquera-t-il qu’une fois que je serai partie…
Gênée, elle s’accroupit et commença à rassembler ses effets. Elle venait de terminer quand la bandoulière de son vieux sac céda et que le reste de ses affaires se répandit par terre avec un gros « boum ! ». Elle s’agenouilla aussitôt, tandis que des feuilles de papier, des stylos, son iPod, son téléphone portable et une pomme verte se dispersaient sur le magnifique tapis persan de M. le professeur.
Ô, dieux des étudiants et des éternels maladroits, achevez-moi à l’instant, je vous en supplie ! »

Lilitth

7 thoughts on “Le Divin Enfer de Gabriel de Sylvain Reynard

  1. Rebelle

    Rien que ta critique donne envie de se plonger dans cette belle histoire, je pensais réellement que ce livre était dans la veine de 50 nuances ( pas trop ma tasse de thé ^^) alors j’avoue avoir eu un doute sur l’achat. Mais avec ce que je viens de lire je saute le pas ♥ Merci ma belle

    Reply
    1. lilitth

      Je trouve dommage qu’il soit vendu en « érotique » alors que ce n’est pas le cas du tout, et
      ça peut en faire fuir plus d’une…..
      Contente de t’avoir convaincu, ce livre vaut vraiment le coup ; )

      Reply
  2. lila

    J en suis à la. 154 ème page et je n adhère pas,Julia est trop timide,nunuche,effacée ,trop maladroite,elle ne m attendrie même pas ,j hesite franchement a poursuivre,je vais essayer d aller lire d autres critiques afin de comparer mon ressenti avec d autres .gabriel pour moi est ok,même pas trop con comme tu le dis lol,moi c l héroïne qui ne passe pas (et cela me désole mais bon c comme ça)

    Reply
    1. lilitth

      Je te rassure moi aussi elle m’a soulé lol mais après ça s’arrange un peu. Tu découvre pourquoi elle est comme ça avec lui et tu comprends mieux ses réactions….
      Mais c’est sur que c’est pas une héroïne à la kate daniels, rebecca kean,ect…..
      Soit on aime ce livre soit on déteste, il est assez « spécial  » . Je te conseillerai bien d’essayer de poursuivre ta lecture mais quand une héros/héroïne nous soule on a qu’une envie c’est de fermer le livre 🙁

      Reply
  3. Echappeelitteraire

    J’ai adoré ce livre ! J’ai failli ne pas le lire vu sa classification en « érotique », je me suis dit encore un livre à la 50 nuances, et au final grosse surprise ! C’est vraiment une magnifique histoire d’amour que nous raconte Sylvain Reynard ! Je m’attendais à tout sauf à ça en le lisant !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *