Le Courage de l’héritière de Courtney Milan

Le Courage de l'héritière

Titre : Le Courage de l’héritière (Les Frères ténébreux #2)
Auteur : Courtney Milan
Éditeur : Milady Romance – Pemberley
Date de parution : 25 septembre 2015

Résumé

Excentrique, Jane Fairfield déploie des trésors d’imagination pour repousser le moindre de ses prétendants. À l’occasion d’une réception, elle rencontre Oliver Marshall, un politique ambitieux. Même si Jane se révèle être la créature la plus odieuse qu’il ait jamais connue, Oliver est intrigué et se demande ce qu’elle cherche à dissimuler. Ne pouvant résister à son charme, il sait qu’il ne peut se permettre de la fréquenter, car le moindre faux pas peut être fatal à sa carrière. Lui demandera-t-il de changer et de se conformer à la société au risque de perdre la flamme qu’elle a su allumer en lui ?

Avis de Melwasul

note 5

Avant de commencer ma chronique, je me suis dit, tiens et si j’allais relire celle sur le premier tome, Le secret de la duchesse. Impossible de la trouver sur le l’ordi, je file donc sur le blog, et là, c’est le drame, pas de chronique. Je file sur Goodreads pour voir si j’y avais au moins écrit un petit commentaire. Nada, juste une note, un 4/5. J’ai donc dû le lire à un moment où je n’ai absolument pas eu le temps de le chroniquer et c’est vraiment dommage parce que c’est une très bonne série. Mais bon, je vais me rattraper en vous parlant du second tome.

Avant, je dois vous embêter un peu et vous raconter une petite histoire. J’ai découvert cet auteur grâce au super blog de Chi-Chi et Tam-Tam et juste après celle-ci décidait de s’auto-éditer en français en commençant par le préquel de cette série : La gouvernante insoumise. C’est court beaucoup trop court mais je peux m’empêcher de tomber sous le charme de l’écriture de l’auteur. Vient ensuite l’attente de la parution du premier tome. Et l’attente fut longue jusqu’à la bonne nouvelle, la série allait bien être publiée en français mais par les éditions Milady romance. C’est donc avec joie que j’avais dévoré (et adoré le premier) et avec impatience que j’attendais le second.

Ce fut encore une très agréable lecture malgré quelques longueurs sur le milieu du roman qui lui empêchent d’avoir la note maximum. Le gros point fort étant notre héroïne, Jane Fairfield, héritière illégitime, à la tête d’une fortune colossale et qui fait tout ce qui est possible pour repousser les hommes : robes les plus repoussantes les unes que les autres, frivolités et stupidités apparentes, ne jamais reculer devant une situation qui la fera paraître ridicule et bécasse, insultes à peine voilées, et j’en passe. Une méthode plus qu’efficace (elle est la risée de toute la bonne société de Cambridge) mais qui en plus ne manque pas de nous faire glousser !

Enfin, cette méthode atteint ses limites quand elle fait la rencontre d’Oliver Marshall, lui aussi fils illégitime (c’est le demi-frère du héros du tome 1, duc de Clermont et élevé par les deux héros du préquel). Oliver qui, après la stupeur passée, voit bien qu’elle se joue de son entourage et n’est pas l’imbécile qu’elle veut bien faire croire. Il tente donc de percer son mystère et cela ne va pas être aisé dans un premier temps. En parallèle, Oliver lutte pour obtenir des voix au Parlement en faveur du Reform Act de 1867, loi ayant pour objectif d’élargir la base électorale aux hommes des classes laborieuses. Malheureusement, à cause d’un vieux rabougris (je reste polie) Oliver va devoir faire un choix entre ce pourquoi il se bat depuis toujours et la femme qu’il apprend à connaître et apprécie de plus en plus…

Pas facile de trouver sa place quand on fait partie de deux mondes fondamentalement différents, pas tout à fait faisant partie de la noblesse mais pas non plus faisant vraiment partie des classes ouvrières et j’ai trouvé que les questionnements d’Oliver étaient vraiment très bien traités par l’auteur. Il se retrouve confronter à des choix difficiles et comme tout être humain, il n’est pas parfait et ne fera peut-être pas toujours les bons. Aussi étonnant que cela puisse paraître Jane aussi cherche sa place dans cette société qui ne veut pas vraiment d’elle. Malgré tout ce qu’elle veut laisser croire à travers son attitude en société, elle aussi cherche sa place entre ces deux mondes.

J’ai encore une fois adoré l’écriture de Courtney Milan, son humour, ses personnages. J’ai aimé la période et les faits historiques qu’elle utilise comme fond pour sa belle romance. J’ai adoré retrouver nos Frères ténébreux (et j’ai plus que hâte de retrouver Sebastian Malheur)(qui a tout pour être mon chouchou)(et pas seulement parce qu’il s’appelle Sebastian …). On a un petit aperçu de ce que va être son histoire et je sens le livre topissime. J’ai aussi beaucoup apprécié les personnages secondaires et la deuxième romance en arrière-plan toute douce et qui, elle aussi, sort vraiment de l’ordinaire. Sans oublier la petite dose « d’aventure » plus que bienvenue. Mon seul regret, les petites longueurs vers le milieu et d’avoir attendu la toute fin pour les couinements tant espérés !

Sinistrement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « Le Courage de l’héritière de Courtney Milan »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *