Le casse de Janet Evanovich & Lee Goldberg

Le casse
Titre : Le casse (Une affaire de Kate O’Hare et Nicolas Fox #1)
Auteur : Janet Evanovich & Lee Goldberg
Éditeur : Charleston
Date de parution : 05 février 2016

Résumé

Après des années de traque et une arrestation éclatante, Kate O’Hare, agent spécial du FBI, pensait en avoir fini avec Nicolas Fox, le voleur le plus recherché au monde. Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité de l’escroc qui parvient, une fois de plus, à s’en sortir en offrant tout simplement ses services au FBI !
Faire équipe avec ce prince du bluff, ce malfaiteur arrogant qui ne cesse de la narguer ? Pas de problème, s’ils ne s’entretuent pas avant ! Kate n’a aucune confiance en cet homme plus qu’énervant, mais terriblement charmant… Des hôtels de luxe de Palm Springs aux îles paradisiaques d’Indonésie infestées de pirates, leur première mission va les entraîner dans des aventures aussi rocambolesques que dangereuses.

Avis de Melwasul

note 4

J’ai toujours adoré les romans de Janet Evanovich, auteur de la célèbre série des Stephanie Plum ou de Mécano Girl. Je dois quand même avouer que pour ce qui est des Stephanie je me suis un peu fatiguée et j’ai fini par arrêter ma lecture (ce que je regrette maintenant mais il commençait y avoir beaucoup trop de tomes). C’est pourquoi, quand j’ai découvert que les éditions Charleston allaient publier le premier tome d’une nouvelle série de l’auteur, j’étais ravie ! Encore plus après avoir lu le résumé !

Comment ne pas penser immédiatement à une série que j’adore ? White Collar (FBI, Duo très spécial en français) avec le très, très sexy Matt Bomer dans le rôle de Neal Caffrey, spécialiste de l’arnaque, arrêté par le FBI après trois ans de jeu du chat et de la souris et qui finit par proposer ses services au FBI contre une liberté conditionnelle. Oui, impossible de ne pas faire le lien entre les deux. Mais là où Neal Caffrey est principalement un faussaire et voleur d’œuvre d’art, Nicolas Fox, lui, est un arnaqueur en tout genre, véritable touche à tout, il n’a pas vraiment de spécialité (sauf celle d’échapper à Kate O’Hare, l’agent spéciale du FBI qui lui court après depuis des années). Autre point important, là où dans White Collar, l’agent du FBI est un homme, ici, nous avons une jeune femme.

Forcément, mettez dans un chaudron une jeune femme agent spécial du FBI, ancien membre des SEAL, jeune, obstinée, intelligente, canon sans s’en rendre vraiment compte, qui n’a qu’une obsession, celle d’arrêter le roi des escrocs. Ajoutez-y, le dit escroc, sexy comme c’est pas permis, intelligent, très sûr de lui, totalement charmeur et dont le grand plaisir est de faire tourner bourrique notre agent spécial. Mélangez tout ça et vous obtenez quoi ? Des étincelles, beaucoup d’étincelles. Les faire travailler ensemble relève presque de l’utopie et pourtant, une fois qu’ils mettent leurs griefs de côté, qu’ils apprennent à vivre avec la folie de l’autre, ils font une sacrée bonne équipe !

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Janet Evanovich toujours aussi totalement déjantée, nous offrant des situations, certes totalement pas crédibles, mais tellement abracadabrantesquement délicieuses ! Je pense que la plume de Lee Goldberg (Monk) ajoute un petit grain de folie. Là où nous pourrions croire que tout part un peu dans tous les sens, les évènements extravagants se succédant, il n’en est finalement rien du tout. Tout est maîtrisé du début à la fin, l’intrigue policière est parfaitement ficelée, rien n’est laissé au hasard et nous nous prenons rapidement au jeu de « l’enquête ». Une enquête pas tout à fait conventionnelle mais qui propose de nombreux rebondissements et nous entraîne toujours vers là où nous nous y attendons le moins.

Nos deux héros sont vraiment très drôles et forment une équipe du tonnerre. J’ai vraiment hâte de lire la suite pour suivre l’évolution de leur « couple ». Craquerons? Craquerons pas ? Impossible de nier la tension sensuelle qui règne entre eux. Attirés par l’autre bien malgré eux, exacts opposés mais parfaitement complémentaires. Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Que ce soit la famille de Kate et surtout son très cher papa (totalement génial et qui nous permet de mieux cerner sa fille), les supérieurs de Kate mais surtout les complices de notre duo sur l’enquête. Des complices qui sortent vraiment de nulle part, tous différents, tous un peu à l’ouest il faut l’avouer mais surtout qui n’ont absolument rien d’agents spéciaux ! Une équipe de bras cassés mais dont Nick a parfaitement su repérer les talents.

Un roman entre comédie et suspense, frais, pétillant, qui se lit rapidement et surtout ne manquera pas de vous faire sourire. Un vrai petit bonheur, une petite gourmandise (à lire avec du Toblerone …) qui se déguste sans aucune modération. Un registre un peu différent de ce que publient habituellement les éditions Charleston mais qui reste dans leur ligne éditoriale : notre héroïne est une femme forte ! Une publication qui m’a donc enchantée et dont je suis plus qu’impatiente d’avoir la suite (il y a pour le moment 4 tomes en VO plus un à venir). Je vais croiser les doigts et très certainement me replonger dans les Stephanie Plume en attendant !

Tobleron’ment Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *