L’amour en 11 scandales de Sarah MacLean

l-amour-en-11-scandales-9782290133897-30Titre : L’amour en 11 scandales (La famille St. John #3)
Auteur : Sarah MacLean
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 26 octobre 2016

Résumé

Cela s’appelle tomber de Charybde en Scylla : afin d’échapper à un importun, Juliana Fiori commet l’erreur de se réfugier dans la voiture de Simon Pearson. Et une fois de plus, l’arrogant duc la traite en gamine effrontée. Impulsive et rebelle comme toutes les Italiennes, Juliana est tout ce qu’il déteste chez une femme. Apprenant qu’il s’apprête à conclure un mariage de raison avec une débutante irréprochable, Juliana se moque de lui et lui lance un défi : elle lui prouvera qu’il est incapable de résister à la passion ! Amusé, Simon accepte et lui laisse quinze jours pour se couvrir de ridicule. Cela servira de leçon à cette petite impudente. Mais est-il aussi infaillible qu’il le pense ?

Avis de Melwasul

note 4,5

Dire que j’étais impatiente de lire ce troisième tome mettant en scène Simon, le Duc Dédaigneux, et Juliana, la demi-sœur italienne des jumeaux St. John, serait un euphémisme. Sarah MacLean fait définitivement partie de mes auteurs de romances historiques que je peux lire les yeux fermés, certaine que je ne serai pas déçue, elle rejoint les Lisa Kleypas, Julia Quinn, Tessa Dare et autres Julie Garwood. J’attendais des conflits, des orages, des étincelles, de l’électricité, des fous rires, de la passion et j’ai été plus que comblée.

Quel plaisir de découvrir Juliana, la demi-sœur italienne de Nick et Gabriel, dont la naissance et même la vie, sont entachées d’un doux parfum de scandale. Fille d’une aristocrate anglaise qui a abandonné mari et enfants (les jumeaux) pour partir refaire sa vie en Italie, y épouser un marchand et y avoir une fille (Juliana) qu’elle finira par abandonner aussi. A la mort de son père, Juliana découvre qu’elle a deux frères et décide de les rejoindre à Londres. A sa grande surprise, ceux-ci vont l’accueillir à bras ouverts et tout faire pour la présenter comme il se doit dans le monde. Sauf qu’un voile de scandale l’entour, voile encore plus épais que celui qui entoure ses frères. Le tout Londres s’attend à la voir enchaîner les scandales, comme sa mère, cela ne l’empêche pas d’assumer ses idées, son fort tempérament et des réparties bien senties, ce qui va lui permettre de toujours garder la tête haute, même quand elle se met dans de drôles de situations (ce n’est jamais vraiment de sa faute, juste un don de sa part). Bref, Juliana, nous ne pouvons que l’adorer, immédiatement.

En face d’elle, le Duc Dédaigneux, n’est pas en reste. Quel meilleur moyen pour le décrire que de reprendre les paroles de Juliana : grand, insupportablement beau, extraordinairement sûr de lui – à croire que jamais personne n’avait osé le défier – , il était l’incarnation du noble anglais. Bref, tout ce que déteste Juliana. Et Juliana est tout ce que déteste Simon lui qui a un objectif dans la vie : garder le nom de Leighton loin de toute tâche de scandale. C’est bien pour ça qu’il compte se fiancer avec un petit raisin, petite oie blanche, histoire de sauver les apparences quand le scandale l’atteindra. Car il va l’atteindre à cause de sa petite sœur avec qui il s’est comporté comme un véritable malotru. Comme ça, avec son attitude hautaine, dédaigneuse, nous n’avons qu’une envie, lui donner des coups de pied aux fesses et lui enlever le balais qu’il a vous savez où… Et pourtant, tout doucement tel un oignon, nous allons retirer les différentes couches qui cachent quel héros absolument génial il est.

J’ai adoré retrouver les héros des précédents tomes, retrouver l’amitié entre Nick et Simon qui avait été mise à rude épreuve dans L’amour en 10 leçons, voir Simon et Gabriel passer d’ennemis à « personne que je suis capable de supporte car j’adore le taquiner ». J’ai beaucoup apprécié le traitement que fait Sarah MacLean de la relation mère-fille, relation loin d’être évidente, surtout dans cette situation, avec une mère pareille, les réactions de Juliana, cette jeune femme forte et téméraire qui redevient une petite fille en manque d’amour devant cette mère absente et persuadée d’avoir fait les bons choix ajoute une vraie âme au roman.

En dehors de tous les points positifs précédemment mentionnés l’autre truc vraiment en plus, c’est l’humour présent du début à la fin. Entre les réparties de Juliana, le flegme de Simon, les dialogues électriques et les situations rocambolesques dans lesquelles se met notre héroïne, impossible de ne pas glousser à un moment ou à un autre, tout comme impossible de ne pas être surpris. Juliana arrive toujours à faire un truc que nous n’avions absolument pas prévu (et qu’elle n’avait pas prévu non plus !). Une lecture terriblement drôle, touchante et couinante, une vraie réussite.

Spoiler SelectVoir

Maintenant j’ai hâte de lire sa prochaine série !

Scandaleusement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Retrouvez cette série sur le blog:
L’amour en 9 défis #1
L’amour en 10 leçons #2

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « L’amour en 11 scandales de Sarah MacLean »

  1. Lily

    Bonjour !
    Je réagis par rapport à la partie spoiler, ça aurait été vraiment mieux de lire cette trilogie avec le Cercle des Canailles SURTOUT parce que Lady Pénélope du tome 1 est la fiancée délaissée du duc de Leighton … 😉
    Cdt, Lily

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *