L’ami de coeur de Liz Young

cou l'ami de coeur

Titre : L’ami de cœur
Auteur : Liz Young
Éditeur : Pocket
Date de parution : 06 mai 2008

Résumé

Depuis qu’elle sait que son petit ami la trompe, Izzy Palmer hésite : tirer définitivement un trait sur les hommes et tout miser sur son chien ou s’acharner à trouver l’âme soeur ? Très vite, la seule compagnie d’Henry lui rappelle qu’il ne sait pas faire grand-chose, à part aboyer. Izzy se sent un peu esseulée et réalise qu’elle ne peut pas se passer de la gent masculine…
Puis elle se rappelle Nick, cet ex qui lui tournait autour lors d’une récente soirée. La fête du Nouvel An approche et, avec elle, le fatidique baiser de minuit. Nick sera là. Et Izzy est bien décidée à reprendre sa vie en main !

Avis de Mockingjay

4.5Je sais, je sais. Ce n’est pas mon genre de livre.
Et alors ?? (Mais qu’est-ce que ça fait, si je n’aime pas les idées fixes les protocoles et les copiés collés ! Oups pardon. Shy’m sort de ce corps !).
Non, plus sérieusement ce choix mérite une petite explication.

Melwasul m’a crée une petite (Tout est relatif) PAL estivale qu’on pourrait nommer «Je vais finir par te faire lire de la Chick-Lit Paupiette, tu vas voir !»
Apres avoir retenté les Chicago Stars de S. Phillips (Pas aimé du tout !) et après avoir tenté les Un été pour tout changer de M. De La Cruz (pas aimé non plus, mais pas à cause des livres dont j’ai lu à peine quelques pages, mais à cause de l’auteur que je n’aime pas. Ne me demandez pas pourquoi, je l’aime pas, et puis c’est tout !). Bref après ces «lectures» malheureuses j’ai choisi ce livre qui est l’un des préférés de notre mangeuse de Milka en espérant aimer. Ben oui j’aurais été dans la panade si j’avais du faire un autre lynchage alors que c’est un des livre préféré de ma copine.

Bon je l’avoue, je lui ai promis que si jamais je n’aimais pas le livre je n’en parlerai pas. (ou comment oublier tout ses principes par amitié. Mais que voulez-vous, elle le vaut bien ! (et bien sûr en écrivant cette phrase je fais le célèbre mouvement cheveux/tête qui l’accompagne).

L’histoire

Tout va commencer lors d’un week-end «petits meurtres entre amis». Vous savez, ce genre de week-end où une bande d’amis se réunit pour se glisser dans la peau de divers personnages et trouver qui a tué tel ou tel invité.

Alors qu’Izzie se prépare pour y aller, son petit ami Léo lui annonce qu’il ne peut pas l’accompagner. Le pauvre avait oublié les je sais plus combien d’années de mariage de ses parents. Izzie est furieuse et le lui fait savoir. Elle arrive à ce week-end avec le moral dans les chaussettes.

Pour couronner le tout, à peine le week-end commencé un certain Nick/Max la gourmette  (c’est le nom de son personnage) la prend en grippe. Une guerre de la réplique qui tue va commencer entre eux. (Pour notre plus grand plaisir !).
Alors qu’on sent l’alchimie incroyable qu’il y a entre les deux jeunes gens, Léo le petit ami se décide à la rejoindre. En résumé, première occasion ratée pour Izzie et Nick.

Oh j’oubliais, petit détail qui tue : Izzie se rend compte que ce Nick, elle le connait. L’été de ses 12 ans il a tué une mouette (ne lui en voulez pas, il ne faisait qu’abréger ses souffrances). Mais elle, du haut de ses 12 ans ne le voit pas de la même manière, elle est furieuse contre lui le traite d’assassin et de sadiste (sadique ;)), lui met un coup de pied là où ça fait bien mal, et quand le sadiste tombe à genoux en souffrant le martyre, elle lui vomit dessus. Ça c’est une belle revanche ! :p

Revenons à nos moutons (jeu de mot que celles qui ont lu le livre comprendront ;)), quelques semaines après la fin de ce fameux week-end, Izzie découvre que ce SOTB (lire précédente critique de Melwasul pour comprendre) de Léo l’a trompé. Elle l’envoie balader bien comme il faut, mais ne peut s’empêcher d’être triste. Oui, même la plus forte des femmes s’accordent un certain laps de temps pour s’apitoyer sur son sort lors d’une rupture (tant que ça dure pas 6 mois, ça me va !).

Le nouvel an arrive est Izzie a un plan thérapeutique : se faire draguer, ça remonte le moral ! Et devinez qui sera présent à la soirée du nouvel an ? Nick bien sur. Je vous passe les détails, mais ce nouvel an, va être la deuxième occasion ratée.

Quelque semaines passent, et après une semaine de vacances et un drame affreux (les mouchoirs seront nécessaires) ils vont enfin pouvoir débuter leur histoire. Histoire qui va se révéler haute en couleurs et qui en plus finit plus que bien.

Les personnages

Malheureusement je ne peux pas tous les décrire, sinon ma chronique va être interminable. Mais sachez que tous, je dis bien tous, qu’ils soient principaux ou secondaires, les personnages sont incroyablement bien construis et très attachants. Je vais me concentrer sur les deux principaux.

Izzie, jeune femme qui approche de la trentaine, bien dans sa peau et dans sa tête n’est pas très heureuse en amour. Elle multiplie les échecs et se console dans les poils d’Henry son adorable chien qui apparemment à une maman mouton. Elle est drôle, confiante, têtue et a une répartie d’enfer qui malheureusement arrive toujours 5 minutes trop tard.

Nick, vétérinaire, un brin moqueur, un brin macho avec un regard tellement expressif qu’il n’a pratiquement pas besoin de mots pour se faire comprendre. Dès son apparition on fond, on râle, on rigole, on le traite de goujat et on fond encore une fois. Il est adorable et même si il fait un tas de petites réflexions assez méchantes, on lui pardonne parce que… ben parce que c’est Nick tout simplement. Ce qu’il fait pour Izzie et Henry est juste incroyable. (Quelques mouchoirs de plus seront nécessaires).
Oh et à la fin, à la maternité quand il prend sa fille dans c’est bras, pffffff il est encore plus sexy !  C’est dingue ce qu’un bébé peut rendre un homme encore plus canon !

Mon avis

Je suis bien consciente de vous avoir dévoilé les trois quart de l’histoire mais c’est pas grave. Pas grave parce que ce n’est pas grâce à l’histoire que ce livre est génial (attention je ne dis pas que l’histoire est nulle au contraire, mais elle n’a rien de vraiment originale). Ce qui rend ce livre aussi bon, c’est grâce à trois choses : Les personnages, les dialogues et surtout l’humour.
Même si au début je l’avoue j’ai eu très peur ! Je me suis dis que Melwasul me faisait une blague, pas possible qu’elle aime ce livre.

Ben oui, le bouquin commence quand même par cette phrase : «C’est moi qui vous le dis, je faisais plutôt une jolie pute.»
Avouez que ça surprend.
Mais rassurez vous, c’est en rapport avec le week-end «petit meurtre entre amis» et son personnage ;).

Ça se lit vite, c’est simple et efficace. On passe sont temps à rire devant l’humour de l’auteure, devant les réactions et les pensées d’Izzie, et on soupire de satisfaction devant le regard ravageur de Nick. Je ne regrette pas une seule seconde d’avoir ouvert ce livre, par contre je regrette la fin. Pas qu’elle ne soit pas celle qu’on attend mais je la trouve un peu bâclée, non pas bâclée mais vraiment trop euh… condensée ? C’est une sorte d’épilogue ou en quelques paragraphes elle raconte le futur de notre couple adoré. Et franchement j’aurais préféré une suite ou quelques chapitres en plus.

Extraits

Je pense que c’est le livre ou j‘ai relevé les plus d’extraits. Tous plus merveilleux les uns que les autres. Si vous en voulez d’autres je les ai mis sur Booknode

«-Tu me rappelles vraiment quelqu’un.
-Je sais princesse. Le mâle voluptueux qui hante tes rêves.»

«- Mon dieu, vous Anglais ! Lamentable ! Dans mon pays prrrêtres se saouler et baiser femmes des autres.»

«Confucius a dit : Quand femme plaisante avec homme sur concupiscence baveuse, homme tendance à penser que peut-être elle pas plaisanter.»

« Maudit Leo! Maudit Mecs! Sales Homofornicatus! »

MockingJay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

5 thoughts on “L’ami de coeur de Liz Young

  1. Melwasul

    ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

    j’aime quand tu aime ce que j’aime 😀 !!!

    Ce livre est un petit bijou, j’adore les 3 bouquins de cette auteure mais je crois que c’est mon préféré ! je suis de plus émerveillée par ta chronique elle rend parfaitement le livre et moi j’étais incapable d’en faire une dessus 😀

    Reply
    1. MockingJay

      ben pourtant je trouve que je n’ai pas du tout rendu justice au livre.
      J’ai l’impression d’avoir oublié plein de trucs 🙁
      Par exemple la liste génialissime qui compare ce qu’un chien ne fera jamais, alors que les hommes ne se gênent pas 😀
      puis j’ai même pas parler des ananas et des crevettes 😀

      Reply
  2. Moonshine

    Je suis honteuse car je n’ai lu qu’un seul livre de cette auteure. Pourtant, je l’avais adoré. Il me reste donc à découvrir celui-ci et « Que la meilleure gagne ». Dommage qu’elle ne soit plus publiée en France.

    Reply
    1. MockingJay

      J’ai lu que celui la, mais si ils sont tous dans le meme genre et avec un humour aussi génial, je vais tous les lire.

      Reply
  3. Vankrok

    je l ai lu hier sur la plage et j ai vraiment beaucoup aimé l humour de l’auteure ! un très bon moment même si l histoire est assez convenue et qu’on sait que généralement tout fini bien ( une chance !!!! ). En plus la première phrase de ce bouquin est juste terrible et nous met déjà dans l ambiance… et il y a un adorable chien donc je ne pouvais qu’adhérer même si quoiqu’il arrive, j’adore lire de la chick lit l’été !!! Aujourd’hui, pour rester dans le même thème et faire honneur à Melwasul, j ai presque entièrement lu ( il me reste 50 pages pour ce soir ) Notting Hill with love …Actually 😉 un très très très bon moment aussi !!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *