Lady Megan de Jennifer McGowan

Lady-megan

Titre : Lady Megan  (Le cercle des confidentes #1)
Auteur : Jennifer McGowan
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 04 spetembre 2013

Résumé

Lorsque Meg Fellowes, 17 ans, voleuse et comédienne de la troupe de la Rose d’Or, est arrêtée, elle sait que la sentence va être la mort. C’est ce à quoi les voleurs sous le règne d’Élisabeth 1re d’Angleterre doivent s’attendre. Pourtant, on lui propose une alternative : accepter de faire partie d’un groupe de demoiselles d’honneur très spéciales : des espionnes. Avec ses nouvelles compagnes, Jane, Anna, Béatrice et Sophia, Meg doit protéger la couronne des intrigues de la cour. En ces temps troublés, mille complots guettent la jeune reine protestante. Grâce à son sens inné de la comédie et à sa mémoire extraordinaire, Meg doit espionner la délégation espagnole, composée de fervents catholiques, opposés à Élisabeth, dont le séduisant Rafe, comte de Martine, qui vient d’arriver à la cour. Mais dans le paysage complexe de ce début de règne, la jeune fille comprend vite que les frontières entre ennemis et alliés sont mouvantes et qu’elle ne peut se fier à personne. Si elle entend sauver la vie de sa reine et retrouver sa propre liberté, elle devra aussi démasquer le meurtrier d’une autre demoiselle d’honneur, mystérieusement assassinée quelques mois avant son arrivée…

Avis de Moonshine

note 4Il y a quelques mois, je vous présentais un article concernant une nouvelle série  (vous trouverez dans cet article une présentation détaillée des héroïnes de cette série) que la collection Macadam allait sortir cette année. Voilà chose faite et le premier tome s’intitule : Lady Megan.

Cette série se déroule en Angleterre, en 1559, à la cour de la Reine d’Elizabeth Ier. Cette période est l’une de mes préférées : celle des Tudors. Nous voilà propulsé dans un complot qui oppose l’Angleterre et l’Espagne. Face aux guerres de religions et aux tentatives d’assassinats qui la menacent, Elizabeth s’entoure de confidentes qui ont toutes un talent bien particulier. Meg a la faculté de retenir tout ce qu’elle entend. Béatrice est une experte dans l’art de la manipulation. Anna a une intelligence hors du commun et connait les langues étrangères et les codes complexes qui régissent la politique internationale. Sophia a le don de double vue. Quant à Jane, elle excelle dans l’art de l’assassinat et de l’infiltration.Ces demoiselles ont pour mission la protection de la Reine et du royaume.

Ce premier tome débute avec l’histoire de Meg. Après avoir volé un noble de la cour, elle est arrêtée et mis au cachot. Elle intègre le groupe des Confidentes de la Reine (afin de sauver ses amis comédiens et sa troupe de théâtre) et apprend à devenir une bonne espionne. L’intégration auprès de ses compagnes est difficile. En effet, elle est la dernière à avoir rejointe le cercle et elle a beaucoup de retard à rattraper pour être au même niveau qu’elles. après quelques mois de dur labeur, la Reine lui confie enfin sa première mission.

J’ai dévoré ce roman. L’intrigue est bien menée par l’auteure. Les complots à la cour sont multiples et on ne sait plus à qui se fier. Si bien qu’ on doute de tous les personnages (j’adore cette note de suspense, où on ne sait pas à qui se fier et de qui se méfier). Meg qui au début du livre cherche coute que coute à récupérer sa liberté et à rejoindre sa troupe de théâtre, va changer d’avis et découvrir les avantages que lui donne sa position de confidentes de la Reine. Des amitiés se lient et des romances naissent.

L’écriture est très fluide et à la première personne. L’originalité de ce roman (et de la série bien évidemment) réside dans sa construction. Chaque tome est incarné par un personnage différent qui nous narre la même histoire. Les mêmes personnages se croisent dans chaque tome. Alors attention, aux personnes qui n’aiment pas les romans à la première personne.

Je noterai tout de même quelques points négatifs à ce premier tome. L’intrigue est très longue à se mettre en place. Cela est dû à la multitude de personnages et aux descriptions parfois interminables. Je ne suis pas patiente et j’ai besoin de rentrer tout de suite dans l’histoire. Pour moi l’action doit prédominer par rapport aux descriptions des lieux et des personnages.

Malgré ses petits points négatifs (d’où ma note de 4/5), l’histoire est tellement palpitante et intrigante qu’on passe outre les descriptions. Je recommande donc ce roman pour son côté historique très bien documenté et son intrigue.

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Lady Megan de Jennifer McGowan »

  1. katel

    ah j’adore aussi cette période de l’histoire anglaise !!!
    as tu vu la série « the white queen » qui raconte l’histoire d’elizabeth woodville et l’arrivée au pouvoir des tudor ? elle est pas mal faite et plus fidèle sur le plan historique que la série « les tudors »
    et si tu es vraiment accro, tu peux lire la bio de henri 8 par bernard cottret, spécialiste de l’histoire anglaise, c’est très accessible et facile à lire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *