La Reine de cendres de Erika Johansen

LA reine des cendres
Titre : La Reine de cendres (La Trilogie du Tearling #1)
Auteur : Erika Johansen
Éditeur : Le livre de Poche
Date de parution : 17 avril 2017

Résumé

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer.

Avis de Stéphanie

note 5

Un premier tome fascinant, un véritable coup de cœur littéraire !

Si vous êtes prêts à vous plonger dans une fantasy originale et passionnante, n’hésitez plus et foncez acheter (ou emprunter) cette trilogie ! Emma Watson écrivait à ce sujet : « Impossible de lâcher ce roman ! » et je ne peux que lui donner raison. D’ailleurs, une adaptation cinématographique de la trilogie est prévue avec dans le rôle principal Emma Watson elle-même. Autant vous dire que je suis extrêmement impatiente de la découvrir.

Kelsea est l’héritière cachée du royaume du Tearling. Orpheline de mère et ignorant qui est son père, elle grandit en exil et en secret en retrait du royaume. Elle est élevée par Berty et Carlin dans le but de devenir reine. Auprès d’eux, elle apprend l’histoire du Tearling et à manier le couteau et se passionne pour les livres.

À première vue, on pourrait penser à une sorte de remake de la Belle au bois dormant qui est élevée loin de ses parents afin d’être protégée de Maléfique. Cependant, Kelsea ne correspond pas à l’image classique de la belle princesse oisive qui attend patiemment, retirée loin du monde, son heure de gloire et son retour sur le trône… Bien au contraire, Kelsea est physiquement relativement quelconque, un peu ronde, un tantinet rebelle et inexpérimentée. Elle manie le couteau et a acquis des connaissances indispensables pour faire d’elle une très bonne reine contrairement à sa mère, la reine Elyssa. Son intelligence, sa volonté, sa capacité à combattre, ses imperfections et son humanité vont peu à peu conquérir ses gardes, les sujets du Tearling et le lecteur. Elle ne les séduit pas, elle va gagner leur respect en se conduisant comme une reine, à l’écoute de son peuple. En revanche, elle a une ennemie redoutable, la reine de Mortmesne, la Reine rouge…

Le jour de son retour au royaume, notre héroïne assiste à une scène horrible et qui fait partie du quotidien de ses sujets : sa mère a signé un traité de paix avec le royaume de Mortmesne dans lequel elle accepte de livrer, chaque mois, 250 personnes (hommes, femmes et enfants confondus) lesquelles seront réduites en esclavage. Kelsea va s’opposer farouchement à ce trafic humain et cet acte courageux va être particulièrement lourd de conséquences. Lorsqu’elle parvient à pénétrer dans la salle du trône où siège abusivement le Régent, son oncle, elle entend faire cesser toutes les atrocités permises par sa mère.

On découvre un grand nombre de personnages extrêmement intéressants et pour certains attachants parmi lesquels Massue qui est un garde de la Reine, Le Fetch, un homme mystérieux qui vit à l’écart du royaume, comme un Robin des Bois, mais qui semble vouloir aider Kelsea, Pen, le père Tyler ou encore la mystérieuse Andalie…

Des dialogues empreints d’humour, des personnages qu’on ne se lasse pas de découvrir et une envie irrépressible de les retrouver dans les tomes suivants.
Un univers extraordinaire dans lequel je vous conseille de vous jeter à corps perdu.
Un conseil : prévoyez déjà d’avoir sous la main les deux tomes qui suivent.

Stéphanie

coup de coeur

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “La Reine de cendres de Erika Johansen

  1. Buckette

    Coup de coeur, à lire absolument. Je m’y suis prise à 3 fois pour lire ce livre puisque je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire et il a fallu attendre que je sois arrivée à la moitié pour que j’accroche totalement.
    Les deux tomes suivants sont tout aussi géniaux !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *