La quête de Mary Bennet de Pamela Mingle

La quête de Mary Bennet
Titre : La quête de Mary Bennet
Auteur : Pamela Mingle
Éditeur : J’ai Lu – Darcy & co
Date de parution : 11 mars 2015

Résumé

Grandir au côté de quatre sœurs n’a pas été facile pour la maladroite Mary Bennet, amoureuse invétérée des livres. Alors que toutes sont établies ou presque, Mary vit encore dans la demeure familiale, où sa mère n’a de cesse de lui répéter qu’elle finira vieille fille. Lorsque sa cadette Lydia et son mari sont au cœur d’un nouveau scandale, qui met à mal l’image de la famille Bennet, Mary est éloignée à High Tor, chez Jane et son époux Mr. Bingley. Auprès du couple, elle rencontre l’élégant Henry Walsh, qui l’étourdit aussitôt. Serait-ce de l’attirance qu’elle éprouve pour ce séduisant gentleman ?

Avis de Melwasul

note 4.5

Vous le savez très certainement à force mais je suis une inconditionnelle de Jane Austen, totalement amoureuse de son œuvre, je guette donc toutes les parutions qui lui sont plus ou moins liées. C’est donc avec joie que j’ai appris que les éditions J’ai Lu se lançaient dans la traduction d’Austenneries. C’est toujours avec une petite appréhension que je me lance dans ce genre de lecture parce qu’il m’est arrivée d’être vraiment déçue par certaine mais j’ai eu aussi quelques coups de cœur (je pense notamment au merveilleux Une saison à Longbourn de Jo Baker)(qui sort en poche au mois d’avril d’ailleurs) et en général je passe quand même un très bon moment.

La quête de Mary Bennet est donc le premier ouvrage que je lis chez J’ai Lu(le second, Insaisissable Mr Darcy, m’attend sagement dans mon immmmmennnnssssseeeee PAL mais sera chroniqué par Moon 😉 ). Et je dois dire que j’avais quelques a priori, Mary n’étant pas vraiment la soeur Bennet que j’affectionne le plus: comme beaucoup je l’ai toujours trouvée un peu nunuche (d’ailleurs je pense que c’était le but de Jane Austen) et je ne voyais vraiment pas comment madame Mingle allait me la rendre attachante et lui offrir une aventure qui m’embarquerait. Et pourtant, elle a parfaitement réussi: ce premier roman est une très très très bonne surprise.

En fait, si Pamela Mingle a si bien réussi à m’embarquer dans cette aventure, c’est parce que je n’ai absolument pas reconnu la Mary Bennet idiote de Jane Austen (à part lors de quelques très courts et très rares instants). On peut se l’expliquer par les années qui ont passées, qui ont fait évoluer Mary mais moi je n’y crois pas trop, je pense qu’elle est restée bébête jusqu’à la fin et que Pamela Mingle nous a créé une nouvelle Mary s’inspirant, mais pas trop, de l’originale. Je sais que cela peut en déranger certaines mais sans cette modification qui aurait vraiment apprécié de lire l’histoire de Mary? Pas moi, c’est certain et ainsi cette Mary Bennet existe pour elle-même.

Les autres personnages, les Bennet, les Darcy, les Bingley, les Wickham sont par contre très fidèles aux héros d’origines, utilisés avec parcimonie, respectant d’une très belle manière l’oeuvre de Jane Austen. De nouveaux personnages sont également introduits par l’auteure. Des personnages qui ne feraient pas taches dans Orgueil et Préjugés et qui apportent un vrai quelque chose au roman, qui sont attachants ou détestables, mais surtout, qui ne nous laissent pas indifférents et nous font réfléchir.

Pour ce qui est de l’histoire, celle-ci est inspirée d’Orgueil et Préjugés, c’est certain. On le voit dans les enchaînements des événements, les réactions des personnages,… Mais, il y a un mais. Ce n’est absolument pas une réécriture d’O & P version Mary Bennet. Pamela Mingle a rajouté un certains nombres d’éléments qui sont indispensables à l’intrigue, qui permettent de s’éloigner d’O & P, et de faire vivre le roman pour ce qu’il est non pas comme une pâle copie. L’auteure nous montre ainsi qu’elle en a dans la caboche et qu’elle est tout à fait capable de réfléchir par elle-même sans copier le talent de Jane Austen.

Une histoire qui nous emporte, des héros attachants, une ambiance dans la lignée de celles des romans de Jane Austen, voilà un livre qui prolonge avec ravissement l’univers de cette dernière. Un vrai plaisir à lire, un roman que je ne peux que conseiller aux adeptes de l’auteure mais pas que. En effet, il est tout à fait possible de lire ce roman sans jamais avoir lu de romans de Jane Austen (même si bien sûr, le lecteur risque de passer à côté d’éléments qui font le bonheur des autres lecteurs).

Bref, j’ai adoré ma lecture et j’ai hâte de lire les prochains romans de cette nouvelle collection.

Surprisement Vôtre,
Melwasul

P.S : je reviens dans pas très longtemps pour vous parler de Jane Austen mais dans un tout autre genre.

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « La quête de Mary Bennet de Pamela Mingle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *