La provocatrice de Sabrina Jeffries

La provocatrice
Titre : La provocatrice (Les Hussards de Halstead Hall #3)
Auteur : Sabrina Jeffries
Éditeur : J’ai Lu – Aventures et Passions
Date de parution : 18 mars 2015

Résumé

Au grand dam de sa grand-mère qui veut la marier dans l’année, Minerva Sharpe publie des romans gothiques à épisodes. Elle exaspère aussi Giles Masters, jeune avocat ami de son frère, qui s’est reconnu sous sa plume dans le personnage du traître. Soucieux de préserver sa carrière et de contrôler les écrits de cette péronnelle, Giles offre de l’épouser. Minerva y voit aussitôt l’occasion de déjouer les plans de sa grand-mère. Giles a une très mauvaise réputation. Grand-maman sera horrifiée et lui refusera son contentement. Enfin, elle la laissera en paix. Elle ignore que Giles cache bien des secrets et que cette mascarade va les entraîner beaucoup plus loin que prévu…

Avis de Melwasul

note 5

Bonne nouvelle ! Après un mois de février plutôt moyen niveau romance historique, mars commence d’une bien meilleure façon. Cette série de Sabrina Jeffries, c’est vraiment les montagnes russes ! J’ai sur-adoré le premier tome, Une américaine à Londres. Le deuxième tome, L’Aventurier, était à mon avis un ton, voire deux, en dessous. Ce troisième tome quant à lui est aussi délicieux que le premier. J’y ai retrouvé tout ce que j’aime.

Après Oliver et Jarret, il était temps de rencontrer un des membres féminins des Hussards de Halstead Hall. Et quel membre féminin ! Il s’agit de Minerva, sœur d’Oliver et Jarret donc, qui a pour passion l’écriture et qui publie même des romans gothiques en plusieurs épisodes. Ce qui a le don de faire bondir sa famille. Surtout quand elle prend l’inspiration pour ses personnages les membres de son entourage… Ce qui exaspère au plus haut point Giles, avocat et meilleur ami de ses frères et qui sait très bien que le plus vil et débauché de ses personnages n’est pas inspiré par Ollie comme tout le monde le croit mais par lui-même. Une vieille histoire de 10 ans à la rancune tenace…

Vous vous en doutez bien, Minerva n’a aucune envie de se marier et de perdre son indépendance. Il est pour elle, hors de question de se plier à la volonté de sa grand-mère. Et elle compte bien sur ses frères pour l’aider même si elle doit un tout petit peu les manipuler : elle en est sûre, en passant une petite annonce, sous son nom, disant qu’elle cherche un mari et proposant une journée « casting » pour le trouver, ils vont être furieux et faire entendre à leur grand-mère. En effet, ils sont furieux mais ce que personne n’avait prévu, c’est que Giles passerait entre les mailles du filet étant considéré comme un ami des garçons et proposerait à Minerva de l’épouser !

Finalement c’est totalement parfait. Giles a besoin d’être marié pour sa carrière et Minerva en est sûre, ses frères et sa grand-mère ne laisseront jamais cela arriver : Giles est réputé pour être le pire des débauchés, ses frères le connaissent très, trop bien et sa grand-mère l’a toujours considéré comme un dépravé. Oui mais voilà, Giles, lui ne rigole pas et est bien décidé à l’épouser, il arrive donc à convaincre mamie Hetty de le laisser faire. Stupeur pour Minerva (et ses frères) qui ne s’attendaient pas à ça ! Ce à quoi ne s’attendait pas non plus Min, c’est aux secrets que cache Giles et qu’elle met en danger avec ses romans…

Quel pur plaisir ce troisième tome que j’ai lu d’une traite ! Les personnages sont vraiment attachants, hauts en couleurs, bourrés d’humour et de traits de caractères qui leurs sont propres, ils ont ce quelque chose en plus qui fait des romans réussis. L’humour est bien présent du début à la fin, tout comme je l’aime, bien aidé par la présence de toute la fratrie (que j’avais trouvé un tout petit absente dans le précédent). J’ai trouvé aussi l’intrigue bien plus intéressante que celle du tome précédent, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Autre point fort, la passion de Minerva pour l’écriture et du coup l’imagination hyperactive qui en découle, un vrai régal.

Et puis il y a aussi l’intrigue, les secrets de Giles qui ajoutent un petit côté suspense que j’adore. Surtout que je me suis posée beaucoup de questions sur ce qu’il était vraiment, j’ai supposé beaucoup de chose avant qu’on est le fin mot de l’histoire. Un peu de mystère plus que bienvenu dans ce genre de roman. Bref, que du très bon !

Maintenant, vivement la suite, en espérant que les montagnes russes s’arrêtent et que l’on reste coincé dans le top du top !

Livresquement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

7 réflexions au sujet de « La provocatrice de Sabrina Jeffries »

    1. Melwasul Auteur de l’article

      j’ai pas réussi à finir le premier (ce qui est vraiment très très très rare voire exceptionnel que je ne finisse pas un livre !)

      Répondre
  1. Ping : La provocatrice de Sabrina Jeffries | | J'ai lu...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *