La prisonnière de Sarah J. Maas

la prisonierre

Titre : La prisonnière (Keleana #1)
Auteur : Sarah J. Maas
Éditeur : Le Livre de Poche Jeunesse
Date de parution : 24 février 2016

Résumé

Dans les sombres mines d’Endovier, Keleana purge sa peine. Elle est une assassineuse, la meilleure du royaume, mais elle a commis une erreur en défiant le roi. Condamnée à perpétuité, Keleana doit, pour retrouver sa liberté, combattre dans un tournoi à mort, où elle affrontera voleurs, assassins et obscures forces magiques. Qu’elle gagne ou qu’elle perde, elle découvrira sa véritable destinée.

Avis de Melwasul

note 10Voilà, je viens de me faire avoir comme une bleue. En effet, cela fait un petit moment que j’entends parler de cette série et je savais que le troisième tome avait été publié en début d’année. Je me suis donc dit que la parution au format poche était l’occasion parfaite pour commencer cette trilogie, la suite devant suivre rapidement ayant déjà été publiée en français en grand format… Sauf que catastrophe, après avoir fini le premier tome j’ai découvert que la série compterait 6 tomes ! Le quatrième n’a pas encore été publié en français et les cinquième et sixieme ne sont même pas encore sortis en VO ! Moi qui espérait pouvoir avoir la fin rapidement … Mais sinon, je ne regrette absolument pas ma lecture, je vais juste devoir prendre mon mal en patience !

Ce premier tome est clairement un tome de mise en place de l’univers de Keleana, nous permettant de découvrir petit à petit, au fil des pages, jusqu’au final vers où et quoi va nous emmener Sarah J. Mass dans la suite de la série. La compétition à laquelle Keleana est contrainte de se soumettre n’est qu’un prétexte pour nous faire découvrir l’étendue de ce qu’il se prépare, pour nous montrer à quel point l’auteur a travaillé son monde, ses habitants, ses complots, son histoire, rien n’est laissé au hasard et cela nous promet le meilleur quand on voit à quel point cette intrigue d’introduction est bien traitée, bien ficelée. Elle remplie parfaitement son rôle l’air de rien, nous entraînant du début jusqu’à la dernière ligne, distillant les révélations au compte gouttes.

Le gros point fort de ce roman c’est avant tout son héroïne Keleana. Keleana, c’est l’assassineuse la plus célèbre et la plus redoutée de son royaume. Malheureusement un jour elle a osé défier son roi et a été condamnée à la prison à perpétuité. Enfin je dis prison mais je devrais dire travaux forcés. Cela fait maintenant une année qu’elle est enfermée dans les mines d’Endovier. Elle y est battue, torturée et personne ne sait comment elle a fait pour résister. Je pense que c’est son fichu caractère, son esprit de contrariété qui font qu’elle veut leur montrer que jusqu’au bout elle résistera et qu’ils ne l’auront pas dans sa tête. Qu’elle n’est pas sa surprise quand le prince héritier vient la chercher à Endovier pour en faire son champion dans le tournoi secret qu’organise son père pour trouver l’Assassineur officiel du roi. Un rôle que refuse Keleana avant de connaître le marché que lui propose Dorian. Si elle gagne le tournoi, elle s’engage à être l’Assassineuse du roi pour quatre ans avant d’être totalement libre. Si elle perd, retour à Endovier…

Comme je le disais plus haut, dans ce tome de présentation, il y a une vraie intrigue. D’abord, le tournoi, ses épreuves, ses combattants, ses combines mais aussi les événements étranges qui se déroulent autour de nos héros. Des héros auxquels nous nous attachons immédiatement. Surtout Keleana, qui, à tout juste 17 ans est déjà une sacrée femme mais aussi une vraie gamine impertinente. Elle m’aura fait mourir de rire un certain nombre de fois, ses réparties sont absolument géniales, son mauvais caractère et sa mauvaise foi sont rafraîchissants mais elle a aussi cette tendresse, ce côté petite fille qui a trop vite grandi, cette vulnérabilité que nous ne décelons pas dans un premier temps mais qui se montrent ici et là et nous touchent droit au coeur.

Mais il faut dire qu’elle est aussi très bien (et très mal) entourée. D’abord le prince héritier Dorian qui est sympathique mais je ne sais pas, qui a un truc qui me déplaît. Ensuite, il y a Nehemia, cette princesse qui cache quelques secrets, prête à tout pour protéger son royaume et qui va devenir la première meilleure amie de Keleana. Je l’ai adorée et j’ai tellement aimé sa relation avec notre héroïne. Pour finir il y a Chaol. Ahhh Chaol, mon champion, mon chouchou, capitaine de la garde royale, qui va doucement mais sûrement tomber amoureux de Keleana même s’il fait tout pour que cela n’arrive pas. Ils feraient un si beau couple tous les deux, Chaol est tellement adorable, il est aussi courageux et il semble prêt à tout pour Keleana. Malheureusement, nous avons droit à un triangle amoureux et ça, ça m’énerve, j’ai tellement peur d’être déçue. Et puis, la route est encore longue, six tomes, il peut s’en passer des choses.

Je ne parlerai pas des personnages secondaires pour ne pas vous spoiler l’intrigue mais sachez qu’ils sont à la hauteur de nos héros, capable du pire comme du meilleur, nous réservant de nombreuses surprises. D’ailleurs, tout le roman nous réserve de belles surprises. Entre complots, meurtres sanglants et mystérieux, soupçon de magie, l’auteur réussi totalement le paris de nous embarquer en Erilea. Après avoir refermé ce roman sans cliffhanger de la mort qui tue, une seule envie, sauter sur le tome 2 pour en savoir plus sur ce monde, sur ce qu’il en est et sur ce que va devenir l’Assassineuse du royaume ! En bref, je me suis régalée.

Assassineusement Vôtre,

Melwasul

Lecture académy

 

Retrouver ce roman sur Lecture Academy

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *