La princesse maudite de Julie Kagawa

la princesse maudite

Titre : La princesse maudite (Les royaumes invisibles #1)
Auteur : Julie Kagawa
Éditeur : Harlequin – Darkiss
Date de parution : 22 octobre 2014

Résumé

Ethan a disparu… A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu’on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu’elle est une fille fée, la princesse maudite d’un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l’autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles…

Avis de Mocking Jay

note 5Il y a trois ans déjà, je découvrais grâce à ce livre l’univers magique et féerique de Julie Kagawa. Et je profite de la réédition au format poche du 1er tome de cette saga pour vous en parler.

La série des Royaumes invisibles a connu un énorme succès, et s’est même vu offrir un spin-off, Les nouveaux Royaumes invisibles (Tome 1 / Tome 2).
Les raisons de ce succès ?
Un univers original, magnifique et terrifiant à la fois, un style d’écriture unique, une histoire palpitante et des personnages inoubliables.

Ce premier tome, met en place les bases de la saga et nous fait découvrir l’histoire de Megan Chase, une jeune fille discrète et effacée, qui au fil des pages va se transformer en une héroïne peu farouche, curieuse et audacieuse.
Un jour, elle va se rendre compte que son petit frère, Ethan ( le héros su spin-off), a été enlevé et remplacé par une créature lui ressemblant trait pour trait, mais qui s’avèrera être foncièrement mauvaise.
Meghan va donc faire tout ce qui est possible pour retrouver son petit frère et le ramener chez lui, c’est comme ça qu’elle va apprendre que non seulement les fäes existent, mais qu’en plus elle est l’une d’entre elles, et pas n’importe laquelle. Elle est la fille cachée d’Obéron, roi de la cour d’été.

Alors qu’elle entame un voyage surréaliste et terrifiant, elle va découvrir que le seul ami qu’elle n’ait jamais eu, Robie, lui en a caché des choses. Lui aussi est un fäe et pas n’importe qui. C’est Puck, Robin Goodfellow, un des fäe les plus célèbre du monde la Fantasy, celui-là même que l’on trouve dans, Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare.
Il est taquin, ne s’exprime qu’à coup de répliques comiques ou sarcastiques. Il a pour mission de protéger Megan au péril de sa vie, et même si cette dernière ne voit en lui qu’un ami loyal, lui n’a pu s’empêcher de tomber amoureux de sa belle.

Au court de leur voyage, outre les créatures terrifiantes et repoussantes, notre duo va rencontrer un allié improbable, Ash (ou plutôt ASHHHHHHH !!!) ; fils de Mab reine machiavélique de la cour d’hiver et ennemi juré de Goodfellow. Surnommé Mister Glaçon ( à juste titre !), il est cynique, antipathique, mais pourtant tellement craquant. Il va contre toute attente accepter d’aider Meghan dans sa quête et lui permettre de retrouver son petit frère.
À ce trio déjà fort sympathique va venir s’ajouter Grim, un chat qui parle farfelu et énigmatique, il est impossible de ne pas la comparer à un certain chat du Chesire.

Je dois bien avouer qu’avec les premiers chapitres Julie Kagawa ne m’avait pas fait grande impression tant son écriture est complexe et détaillée, mais je me suis accrochée et j’ai vraiment bien fait !
Une fois entré dans l’histoire il est impossible pour le lecteur de lâcher le livre sans avoir le fin mot de l’histoire.
Le récit, les décors, les personnages et les surprises que nous fait l’auteur sont tellement savoureux et addictifs que cette lecture vous fera oublier jusqu’à l’endroit ou vous vous trouvez pour vous emmener dans un univers que vous aurez bien du mal à quitter.

Extraits

« Oh, alors on doit la jouer ami ami maintenant ? Doit-on prendre le thé d’abord ? Une tasse de thé saveur « je te brosse les fesses » ?

« Touche-la, et je te gèle les bijoux de famille et les mets dans une jarre. Compris ? »

« Il secoua la tête, examinant ma blessure.
– Ce n’est pas gelé. Me souffla-t-il. Tu vas avoir quelques cloques, mais ça devrait aller. Tu devrais juste perdre quelques doigts.
Je le regardais sévèrement, mais il avait un petit sourire en coin satisfait. Sur le coup j’étais sans voix. Oh mon Dieu, le Prince de glace faisait de l’humour ; le monde devait -vraiment- être sur le point de sombrer. »

 » Bonté divine, gémit Grimalkin. Le prince de l’Hiver et le fou d’Oberon sont d’accord. Cela doit être vraiment la fin du monde. « 

Mocking Jay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « La princesse maudite de Julie Kagawa »

  1. Melwasul

    au fait paupiette, finalement c’est celle là série que j’ai lu pas la suivante je crois bien parce que je me souviens de l’histoire (enfin je crois)(j’ai l’impression que ce que je raconte ne veut rien dire ! ^^)

    Répondre
  2. Choupi

    Wouah ! Moi aussi j’ai lu cette série il y a quelques années déjà (3 à 5 ans je crois ^^). J’avais adoré cet univers plein de magie et de danger ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *