La mort du temps de Aurelie Wellenstein

la mort du temps
Titre : La mort du temps
Auteur : Aurelie Wellenstein
Éditeur : Pocket
Date de parution : 11 avril 2019

Résumé

Un éclair aveuglant, suivi d’une terrible onde de choc… En l’espace de quelques minutes, un séisme ravage la Terre, et la vie de Callista bascule. Le monde qu’elle connaissait n’est plus. Les siècles se sont mélangés, pièces hétéroclites d’un puzzle temporel qui modifie l’architecture, mais également les gens. Callista fuit Paris pour partir à la recherche d’un refuge dans ce chaos. Sur sa route, elle rencontrera d’étranges créatures, issues d’époques différentes. Mais talonnée par le Flash, réplique mortelle du tremblement de terre, elle ne peut, elle ne doit pas s’arrêter. Sinon, à la prochaine pulsation du Flash, elle sera anéantie.

Avis de Stéphanie

note 5

J’ai découvert Aurélie Wellenstein en lisant Le Roi des Fauves et j’ai été tellement séduite par son univers fourmillant de créatures hybrides, à la fois hommes et animaux que j’ai eu envie de me plonger dans un autre de ses romans. Et je n’ai pas été déçue !

Le « Flash » est une sorte de séisme temporel qui plonge la ville de Paris dans le chaos et qui s’étend progressivement, inlassablement, inexorablement de plus en plus loin, anéantissant toute forme de vie sur son passage. Les époques se mêlent égarant çà et là des êtres qui échouent dans le présent et qui, malgré leur confusion, luttent pour survivre. Le passé et le présent fusionnent tandis que les survivants fusionnent avec les objets ou les animaux qui se trouvent à proximité d’eux au moment du bouleversement temporel.

Le paysage sombre et l’atmosphère sordide, dans lesquels évoluent Callista et ses étranges compagnons qui se joignent à elle en cours de route, sont entre chien et loup. L’aube ne semble plus vouloir pointer le bout de son nez et l’espoir déserte tandis que seul l’instinct de survie garde les êtres debout.

On est plongés au cœur d’une dark fantasy à l’intrigue palpitante et aux personnages étranges auxquels on s’attache et pour lesquels on se surprend à espérer un dénouement heureux.
Mais avec Aurélie Wellenstein, rien n’est moins sûr.

Alors éteignez votre portable, votre télé et la lumière : éclairez votre livre à la lueur d’une bougie, d’une cheminée ou même d’une lampe torche et laissez-vous glisser dans ce roman.
Le temps est mort, vous ne le verrez pas passer.

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *