La Maîtresse de guerre de Gabriel KATZ

la maitresse de la guerre
Titre : La Maîtresse de guerre
Auteur : Gabriel KATZ
Éditeur : Pocket
Date de parution : 10 mars 2016

Résumé

À sa naissance, tout le village du Nordland était en deuil : l’enfant unique d’Horn, le maître d’armes, était une fille.
Vingt ans plus tard, Kaelyn n’aspire qu’à marcher sur les traces de son père et devenir Maîtresse de guerre, la plus haute des distinctions. Armée de son courage, de son talent et de quelques rudiments d’escrime, elle prend la route du lointain sultanat d’Azman, terre barbare en proie aux cannibales.
Mais ce n’est pas sur le champ de bataille que la belle et sensuelle Kaelyn va mener son combat, car de nombreux défis l’attendent avant qu’elle puisse se prétendre digne de porter l’épée…

Avis de Stéphanie

note 5

Après avoir lu la trilogie du Puits des mémoires et Aeternia, j’étais impatiente de lire La Maîtresse de Guerre.

Je dois avouer que c’était une lecture agréable et que j’étais ravie de retrouver l’univers de Gabriel Katz. L’intrigue est prenante et chaque chapitre achevé donne envie d’entamer le suivant. Les personnages sont intéressants bien que parfois caricaturaux : la femme trompée et humiliée qui n’hésite pas à orchestrer la mise à mort de son mari et de « sa pute » pour reprendre ses termes ; la femme mariée et courtisane qui couche avec tous les hommes sauf peut-être le sien, les jeunes soldats sont souvent cons, arrivistes ou poltrons voire les trois simultanément, etc.

Ce qui m’a le plus dérangée concerne davantage notre héroïne qui tout au long du texte a besoin d’un homme pour l’aider et la guider : son père, son amant Davvian puis le maître de guerre Hadrian.
Ce dernier entreprend de la former afin d’en faire une véritable guerrière (technique, maniement des armes, diplomatie, stratégie militaire, etc.).

Leur relation démarre assez rapidement et seule Kaelyn semble éprouver des sentiments pour lui et du respect. Lui, reste froid même s’il couche avec elle et veut bien lui lancer deux trois œillades avant de la rabrouer ou de s’envoyer en l’air devant elle dans le but de la former, de lui apprendre à ne compter que sur elle et de ne pas dépendre de lui… Ah si c’est pour le bien de la formation ! Allons-y allègrement !

Je trouve l’évolution de Kaelyn intéressante mais très souvent éclipsée par l’excellence du maître de guerre Hadrian. Elle est son élève et, de ce fait, il est normal qu’elle soit moins expérimentée, je n’en disconviens pas. Mais parfois elle manque de dignité, d’amour-propre et ne semble plus être aussi désireuse de poursuivre son objectif et préférer couler des jours heureux avec son cher et (pas vraiment) tendre. Et, moi, je trouve ça dommage !

En somme, j’ai beaucoup aimé lire ce roman mais je n’ai pas eu le coup de cœur qui me fait regretter de quitter ses personnages.

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “La Maîtresse de guerre de Gabriel KATZ

  1. Buckette

    Je l’ai dans ma WL ! Hâte de découvrir l’univers de Gabriel Katz. Ce premier tome a l’air mouvementé !

    Reply
  2. Stéphanie

    Sauf erreur de ma part, c’est un one shot. En revanche Gatz a écrit de magnifiques trilogies que je vous recommande.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *