La maison de cendres de Hope Cook

la maison des cendres

Titre : La maison de cendres
Auteur : Hope Cook
Éditeur : Bayard Jeunesse
Date de parution : 16 octobre 2019

Résumé

XXIe siècle.
Quand il entend des voix au milieu d’une étrange clairière, Curtis doit affronter sa plus grande peur : aurait-il hérité de la maladie mentale de son père ? Dans sa quête pour trouver une réponse, il découvre l’histoire de Gravenhearst, un manoir labyrinthique, mystérieusement réduit en cendres en 1894. Parmi les rares articles mentionnant l’incendie, Curtis tombe sur la photo de Mila, une habitante des lieux. Fasciné par ce portrait, il le dérobe.
XIXe siècle.
Mila doit mener ses propres combats quand sa mère disparaît inexplicablement, les laissant sa petite soeur et elle sous la tutelle de leur cruel beau-père. Luttant de toutes ses forces, Mila cherche de l’aide pour s’évader de Gravenhearst, cette demeure maléfique qui dissimule bien des secrets.
Séparés par le temps, Curtis et Mila pourront-ils briser le pouvoir malfaisant qui menace de les engloutir dans le néant ?

Certaines choses refusent de rester enfouies dans le passé.

Avis de Stéphanie

note 5Un roman hybride à la croisée du roman gothique, du roman fantastique et de la romance.
J’ai vraiment aimé voyager du XIXe siècle au XXIe accompagnée de Mila et Curtis. Deux êtres séparés par deux siècles mais reliés par leur vécu, leur sentiment de solitude, leur courage, leur nécessité de se battre pour ceux qui leur sont chers et, enfin, pour eux.
J’ai trouvé que l’intrigue était intéressante et empreinte d’autres récits comme Barbe Bleue, La machine à explorer le temps, Les Hauts de Hurlevent et L’épouvanteur.

Férue de littérature anglaise de l’époque victorienne j’ai été enchantée de retrouver cette époque et ses mœurs aussi terribles soient-elles.
Des personnages secondaires m’ont particulièrement touchée. Je pense notamment à Avi, le meilleur ami de Curtis que je craignais voir déserter le roman, et Wynn, la petite sœur et protégée de Mila. Ils sont, à mon sens, aussi indispensables au roman que les deux personnages principaux car ils leur permettent de ne pas perdre le fil d’Ariane, celui qui pourra les guider afin de ne pas s’égarer dans le dédale de Gravenhearst et de ne pas sombrer dans les tréfonds du désespoir qui se niche quelque part en eux.

Ce roman est un véritable page turner. Je ressentais une urgence permanente pendant ma lecture. Un besoin irrépressible de connaître l’issue et je n’ai pas été déçue.
Si je ne mets pas la note maximale pour ce roman, c’est parce que j’ai parfois eu la sensation de ne pas comprendre tous les rouages de la terrible demeure de Gravenhearst et l’intervention de certains personnages.

Je ne sais pas si Hope Cook laisse volontairement planer le mystère en vue de nous égarer ou d’écrire la suite dans un autre roman. Ne vous méprenez pas, cette fin se suffit à elle-même mais ma curiosité m’incite à espérer un second tome afin de retrouver Mila, Curtis et Avi, et de lever le voile sur ce foutu mystère.

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *