La fureur du fleuve de Robin Hobb


Titre : La fureur du fleuve (Les cités des Anciens #3)
Auteur : Robin Hobb
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 14 mai 2019

Résumé

Graffe prétend plus que jamais régenter le groupe et se heurte à la révolte de Thymara, qui n’accepte pas qu’on lui dicte sa conduite ; Sédric, après avoir volé le sang du dragon cuivré, tombe malade et constate avec effroi d’étranges modifications chez lui ; Leftrin découvre enfin l’agent de son maître-chanteur et se trouve désormais face à un choix terrible ; Alise doit, elle aussi, décider entre son amour pour le capitaine et sa vie de femme mariée. Et chacun suit les dragons vers Kelsingra, une cité qui n’existe peut-être pas. Mais, alors que la situation paraît bloquée pour tous, un événement imprévu et catastrophique vient redistribuer toutes les cartes…

Avis de Stéphanie

note 5

Un troisième tome qui a su me tenir en haleine du début à la fin ! C’est à peine si je parviens à me raisonner afin de ne pas aller immédiatement acheter les tomes suivants.

Nos compagnons prennent donc la route de Kelsingra sans bien savoir où se trouve précisément la plus grande cité des Anciens et certains doutent encore de son existence. Aux côtés des Dragons et de leurs Gardiens qui les suivent à bord de leurs barques, les membres de l’équipage du Mataf remontent le fleuve. Seulement voilà, après avoir échappé aux dangers des eaux acides du fleuve, ils vont faire face à sa fureur.

À la manière des épopées au cours desquelles les héros tel Ulysse doivent traverser la mer et affronter ses dangers, allant de Charybde en Scylla (il fallait vraiment que je le case quelque part), ce roman nous plonge au cœur du premier événement qui risque de dissoudre le groupe. À l’instar des tempêtes et des monstres marins, c’est un tremblement de terre qui met la vie de tous en danger. Les arbres immenses de la région tombent dans le fleuve, une crûe inonde la terre et le courant semble amener avec lui une coulée particulièrement acide.

Thymara, Alise et Leftrin, les trois personnages (que je m’entête à qualifier de « principaux »), vont connaître des jours sombres…

Chaque personnage se mure dans ses secrets : honte des choses qu’ils ont vues ou faites, peur d’avouer ce qu’ils sont ou ressentent, désir de céder à la tentation, projet de fonder une nouvelle ville régie par de nouvelles règles, ambition de s’emparer des dragons afin de tirer un bon prix des parties les plus rares de leurs corps, etc. Chacun d’entre eux est également mis à l’épreuve. Tous doivent se dépasser pour survivre et apprendre à vivre au sein de ce groupe qui est en proie à des dangers extérieurs et intérieurs, dans un milieu hostile. Tous n’y survivront pas…

Bref, je ne veux pas en dévoiler davantage parce qu’il est plus que temps que vous ouvriez ce troisième tome et que vous en commenciez la lecture.

De mon côté, j’attends les rééditions des tomes suivants pour les lire. J’aime beaucoup trop ces couvertures pour renoncer à l’harmonie visuelle de la série sur ma bibliothèque. J’espère que J’ai lu ne tardera pas trop (Oui, oui, c’est une demande grossièrement voilée, glissée là par une désormais admiratrice absolue de la plume de Robin Hobb) !

Stéphanie

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *