La force d’aimer de Maya Banks

la force d'aimer

Titre : La force d’aimer (Les Montgomery et les Armstrong #2)
Auteur : Maya Banks
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution : 27 août 2014

Résumé

Prisonnière des McHugh, Genevieve McInnes est libérée par Bowen Montgomery. La jeune femme décide de vivre tranquillement au sein d’une abbaye, mais la rude sensualité de Bowen éveille en elle des désirs brûlants.

Avis de Melwasul

note 4.5Voilà encore une romance historique de Maya Banks sublime. Peut-être pas aussi parfaite que les précédentes à cause de sa longueur (mais j’y reviendrais plus tard) mais j’ai encore passé un excellent moment et je dois avouer que j’ai même eu les larmes aux yeux lors de certains partages (maintenant je ne m’en cache plus, vous savez que j’ai la larme facile ^^).

Nous commençons le roman là où nous en sommes arrêtés la dernière fois.

Spoiler SelectVoir

Lorsque Bowen et ses camarades arrivent au clan McHugh, ils découvrent que Patrick McHugh est parti avec un certains nombres de ses hommes, toutes les richesses et les provisions de son clan. Il ne reste plus que les femmes, les enfants, les personnes âgées et quelques hommes qui ont préféré rester avec leur famille. Il y fait la rencontre de Genevieve, une femme sublime au premier abord mais qui révèle une affreuse cicatrice d’un côté de son visage. Une femme qui est la seule à défendre des McHugh terrorisés. Des McHugh qui la traitent pourtant comme une moins que rien et l’appelle la putain de Ian McHugh. Bowen n’en revient pas, cette femme ne peut pas être celle que l’on décrit et le regard mort qu’elle a lorsque les insultes pleuvent finit de le convaincre qu’elle a vécu l’enfer ici. Il devient provisoirement le laird du clan McHugh et espère bien le remettre sur pieds tout en découvrant ce qu’il s’y est réellement passé.

Genevieve est tout simplement magnifique. D’une force de caractère inouïe quoiqu’elle en pense, elle a énormément de courage, se révèle très intelligente et rusée même si elle a été profondément blessée, voir même complètement détruite par Ian McHugh qui lui a fait vivre l’enfer. Mais aussi par tout le reste du clan McHugh qui préfère la voir comme coupable que comme une victime. Elle n’y a qu’une seule amie, Taliesan, et pourtant elle a eu le courage de tous les défendre à l’arrivée des Montgomery. Mais en plus, elle sait se défendre et se battre (ce qui lui a valu sa cicatrice d’ailleurs) que ce soit avec son corps ou avec des flèches. Comme Eveline dans le tome précédent, Maya Banks nous offre ici une héroïne forte et extrêmement touchante, qui m’a vraiment émue, parfois jusqu’aux larmes et que la vie, malgré une famille aimante dans sa jeunesse, n’a pas été épargnée lors de l’année passée.

Bowen quant à lui est parfaitement à la hauteur de son rôle, fier, solide comme un roc, un vrai guerrier highlander, et fou amoureux de Genevieve. J’ai beaucoup aimé sa tendresse envers elle et sa prise de position face à Graeme. Il fait passer son amour pour Genevieve avant mais le plus beau c’est son acte vers la fin du livre, quand il décide de faire passer le bonheur de Genevieve avant son bonheur à lui et la manière qu’il a eu de la comprendre tout au long du roman, mais je ne vous en dirais pas plus !

J’ai adoré retrouver les familles Montgomery et Armstrong frères et sœurs et l’ambiance qui règne entre eux. Voir ces anciens ennemis devenir amis petit à petit je dois dire que je trouve ça vraiment génial et très bien traité par Maya Banks. Et puis elle nous introduit de la manière la plus parfaite les héros du prochain tome : Taliesan McHugh et Brodie Armstrong dont j’ai vraiment hâte de lire l’histoire (et là, de suite, je me meurs, ce roman n’est prévu en VO que pour le printemps 2015 donc on va pouvoir attendre un bon moment avant qu’il n’arrive en France !). De plus, je ne sais pas si l’auteure compte s’arrêter à une trilogie mais j’espère vraiment que non, car je veux découvrir les histoires de tous les frères et sœurs de cette grande famille (il restera Aiden, Teague et Rorie) donc je vais croiser les doigts très très fort.

Maintenant, vous allez me demander pourquoi je n’ai pas mis la note maximale ? Tout simplement parce que j’ai trouvé l’histoire un peu courte, il m’a manqué un tout petit quelque chose (au niveau de l’intrigue, pour les sentiments c’était parfait) pour que ce soit une totale réussite. Mais bon, c’est parce qu’à force, je deviens quand même assez difficile, car ce roman reste quand même un vrai délice.

En tout cas, on se retrouve très très bientôt avec le troisième tome de sa série KGI qui vient de sortir et un peu plus tard au mois de décembre avec la sortie du tome 4 toujours des KGI (c’est ma belle découverte du jour 🙂 ).

Patiemment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « La force d’aimer de Maya Banks »

  1. Bib HLM

    Ouh, il est sortie 🙂 Je ne lis pas ta chronique, pour me préserver le suspens de l’histoire, je le met directement dans mon panier d’achat cette fois-ci <3

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *