La distance astronomique entre Toi et Moi de Jennifer E. Smith

La distance astronomique entre toi et moi
Titre : La distance astronomique entre Toi et Moi
Auteur : Jennifer E. Smith
Éditeur : Hachette Jeunesse – Bloom
Date de parution : 22 octobre 2014

Résumé

Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui vient de perdre sa mère. Elle, la solitaire, aux parents globe-trotteurs. Ils ont juste une nuit, une nuit féérique où la ville est éteinte, à partager en haut d’un toit, à contempler les étoiles et à rêver de voyage. Jusqu’où une seule nuit peut-elle les emmener ?

Avis de Melwasul

note 4.5Jennifer E. Smith est une de mes auteures de romance YA préférée. Je l’ai découvert avec La probabilité statistique de l’amour au premier regard qui avait été un véritable coup de cœur (j’avais même obligé paupiette à le lire …). Puis j’ai lu son deuxième roman L’équation de l’amour et du hasard, toujours aussi délicieux mais que j’avais trouvé un ton en-dessous. Mais avec La distance astronomique entre Toi et Moi, j’ai été autant emportée qu’avec son premier roman. Une véritable pépite de douceur et de romantisme.

Owen et Lucy vivent dans le même immeuble à New-York. Lui au sous-sol dans l’appartement réservé au gardien dont il est le fils, elle au 24ème étage. Ils se sont croisés à plusieurs reprises mais jamais ils ne se sont parlés. Jusqu’à cette nuit où tout va changer. Cette nuit magique qui plongea New-York et toute une partie de la côte Est dans le noir. Black-out total qui les coinça dans le même ascenseur entre le 10e et le 11e étage de leur immeuble. Une fois libérés de leur cage d’acier ils vont réaliser une chose : cette nuit, ils n’ont pas envie de la passer seul mais plutôt à deux. Tous les deux. Ensemble.

Puis le matin arrive et leurs chemins vont se séparer. Encore plus quand chacun va devoir déménager : Lucy s’en va Edimbourg et Owen part avec son père pour un road-trip, toujours plus vers l’ouest. La distance entre eux n’aurait jamais été aussi astronomique. Mais pourtant une chose va continuer à les rapprocher non pas les téléphones, ou les mails, ou les SMS. Non, juste des cartes postales. Malheureusement, le temps va passer et qu’est-ce qu’une nuit dans toute une vie? Chacun de leur côté, ils vont continuer à vivre, rencontrer des gens, et leur lien va petit à petit s’effilocher. Et pourtant, il y a ce lien entre eux, plus fort que tout, qui revient quand ils s’y attendent le moins et ce lien, la distance, aussi astronomique soit-elle, ne peut rien y faire. Nous allons les suivre durant neuf mois, les voir se séparer, se rapprocher, s’éloigner pour mieux se retrouver …

Que j’aime l’écriture de Jennifer E. Smith toute en légèreté, en délicatesse, parsemée d’humour, elle ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. L’alternance de point de vue entre Lucy et Owen est un vrai plus. Elle nous permet de mieux les connaître, de mieux les comprendre. Lucy, cette jeune fille bien solitaire depuis le départ de ses frères jumeaux à l’université et les absences répétées de ses parents qui voyagent régulièrement partout dans le monde. Sans jamais lui proposer de les accompagner. Owen, ce jeune homme brisé après avoir perdu sa mère dans un accident de voiture et qui doit soutenir son père. D’ailleurs, qui est le plus adulte des deux…

Et du coup, ce n’est pas seulement leur histoire que l’on suit mais leurS histoireS. L’histoire de Lucy qui veut renouer le lien avec ses parents, d’une famille qui se rapproche, d’une mère et d’une fille qui ont beaucoup plus en commun qu’elles ne le pensent. Et c’est l’histoire d’un fils présent pour son père malgré sa propre douleur, qui va le soutenir et tout faire pour l’aider à s’en sortir. Un père que l’on voit sortir du gouffre petit à petit, tout doucement, au fil des mois.

J’ai adoré les personnages de Lucy et Owen (et en plus il a une tortue !). Et surtout leur complicité malgré la distance, malgré leurs différences, malgré tout. Complicité renforcée par l’alternance de point de vue dont je parlais précédemment. Je repense notamment à un passage particulier, simple, court, efficace, qui m’a sourire, couiner, le tout entourée de papillons à paillettes ! ^^

Parce que oui je vous préviens, c’est le genre de livre à sourires niais, gloussements, couinages, et compagnie ! Un livre qui se dévore à toute allure mais qui se savoure aussi jusqu’à la dernière page, la dernière ligne, le dernier mot. Et d’ailleurs, parlons-en de la fin… Jennifer E. Smith a une manière bien particulière de finir ses livres. Une fin qui nous surprend et nous énerve un brin dans un premier temps à la lecture de son premier roman. Une fin à laquelle on commence à s’habituer en lisant son deuxième roman. Une fin que l’on attend, que l’on espère et que l’on se met à adorer à la lecture de son troisième roman. Des fins qui n’en sont pas. Des fins qui concluent les romans tout en laissant la porte ouverte à notre imagination. J’avais été extrêmement surprise la lecture de La probabilité statistique de l’amour au premier regard par cette fin arrivée comme ça mais je dois dire que je m’y suis habituée et que j’adore ça, c’est un vrai plus pour les romans !

Je ne peux que vous conseiller de la lire si vous avez aimé ses romans précédents et de la découvrir si vous êtes fans des romances YA atypiques ! Moi, je vais sagement attendre la publication de son prochain roman en français (parce que vu son talent je suis sûre qu’elle va continuer à être traduite !).

Cart’ment Vôtre,
Melwasul

P.S : Je critique souvent les couvertures françaises mais je sais également reconnaître quand celles-ci sont magnifiques et je dois dire que celle de ce livre est vraiment sublime ! J’adore !

P.S Bis: Dans le cadre de mon challenge YA Book Trip, arrêt dans l’état de New-York (j’ai choisi l’état où tout a commencé 😉 )

Young Adult Book Trip

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « La distance astronomique entre Toi et Moi de Jennifer E. Smith »

  1. Laly

    Arf, ça commence mal pour le vote : j’ai compris « à lire absolument » dans le sens « à ajouter à ma PAL », et non comme « déjà lu, je vous le recommande chaudement »!!!
    Donc, merci pour la présentation qui me fait très envie!… A lire absolument (!)

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      C’est pas bien grave, en tout cas bienvenue sur le blog, j’espère que tu te plairas à passer de temps en temps 😉

      Répondre
  2. Kieu-Xuan

    J’avais prévu d’attendre pour le lire mais ta chronique m’est vraiment a mal cette résolution (si ça continue je vais faire la grève de tes chroniques le temps de faire baisser ma PAL 😉 ). J’ai moi aussi adoré ses deux livres (dans le même ordre que toi) alors je suis ses publications de près 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Mais euh c’est po de ma faute moi si je lis des livres géniaux (c’est surtout que je sais bien les choisir, je sais ce qui va me plaire et ce que je ne vais pas aimer ^^)

      Tu vas voir, pour moi il est aussi bon que le premier ! J’ai hâte d’avoir ton retour 🙂

      Répondre
  3. Vankrok

    J adore cette auteure et je me suis également habituée à ses fins ^^ mais j ai un peu moins aimé ce livre comparé au deux premiers du fait du peu de tps que passent nos héros ensemble… Ils se voient une fois tt une nuit puis se croisent brièvement … Alors oui ressent bien la distance astronomique entre eux mais j ai eu plus de mal à me laisser happer par leur coup de foudre…. Mais je lui mettrais volontiers un 4 plumes qd même!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Ah c’est justement ce que j’ai adoré, voir leur complicité malgré la distance, voir leurs actes si proches malgré la distance, et voir ainsi qu’ils sont vraiment parfaits l’un pour l’autre. Surtout que l’auteur n’a pas fait dans la simplicité genre ils sont incapables de s’oubleir, bien au contraire, ils vivent chacun leur vie, ils sortent, … ils pensent que tout va bien mais finalement il leur manque quelque chose.

      Ce qui représente bien ça, c’est le passage avec 2/3 phrases par pages, ou on alterne le point de vue, il m’a fait sourire et sourire encore !

      Répondre
  4. tothemoonandback

    Ce livre navigue dans mes recommandations depuis un moment, et ta chronique vient juste de me convaincre 😀 J’aime tellement quand du young-adult est touchant ♥♥

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      si tu as aimé les précédents, tu aimeras celui-ci, Jennifer E Smith écrit vraiment des YA pas comme les autres 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *