La différence d’âge dans la romance

la différence d'âge

Aujourd’hui, je souhaiterais ouvrir une discussion commune sur la différence d’âge entre notre couple de héros que ce soit dans les livres, les films ou bien les séries télé.

Suite à la lecture d’un coup de cœur cette année : « une île » de Tracey  Garvis Graves, j’ai découvert un sujet qui m’intéresse fortement : la différence d’âge entre les héros. Ce merveilleux livre est une ode à la romance et aux conflits des sentiments. Dans quelles circonstances une  femme peut s’éprendre d’un jeune homme de dix son cadet ? Dans ce roman tout tourne autour de la morale et du quand dira t-on. Comment vivre son amour quand la morale nous dit le contraire ? J’ai adoré ce roman pour sa construction mais aussi pour la réflexion qui en donne à son lecteur. Du coup ni une ni deux. je me suis jetée sur google (est mon ami) et en avant les recherches sur ce thème.

Du coup, j’ai fais travaillé ma mémoire (qui est celle d’un poisson rouge) et me suis souvenue d’une histoire lue plus jeune : « L’amant » de Marguerite Dumas. Ce livre a été adapté en film. Un très bon film que je vous recommande chaudement tout comme le livre. C’est une histoire qui se déroule dans l’Indochine coloniale de l’entre deux guerre. Une histoire d’amour entre un rentier chinois et une jeune lycéenne. J’ai lu le roman avant de voir le film. Et la première constatation que j’ai pu en faire c’est que cette relation amoureuse me paraissait interdite voire malsaine. En relisant le livre quelques années plus tard (donc avec quelques années de plus au compteur), je n’ai plus du tout cet apriori. Bien au contraire, l’histoire m’apparaît passionnée, interdite et conflictuelle. Comme quoi, la différence d’âge peut parfois être un tabou.

Plus récemment, je me suis plongée dans le roman « Attirance » de Robyn Carr. Encore une belle trouvaille que cette série sur des Seals à la retraite vivant dans une petite bourgade où chacun veille sur tout le monde. Et ce tome fait parti de mes préférés . Shelby a 25 ans et vient de finir ses études. Elle rencontre Luc, 38 ans, ancien pilote hélicoptère à la retraite. Une amitié ce commence à se nouer au début du roman pour terminer vers une passion intense entre nos héros. Ici, c’est l’homme qui refuse cet amour. Sous le prétexte que Shelby doit pouvoir tomber amoureuse d’un homme de son âge qui sera prendre soin d’elle. Cette différence d’âge fait peur car le héros à toujours la crainte de partir avant l’héroïne. J’aime cette sensation où c’est la femme qui doit rassurer le gros dur, et lui assurer que leur amour n’est pas vain.

Dans un tout autre registre, au rayon jeunesse ou/et young/adult, je viens de faire une découverte : La trilogie de braises et de ronces de Rae Carson. Elisa 16 ans, doit quitter son royaume pour celui de son époux âgé d’une trentaine d’années. Elle se retrouve reine et femme à 16 ans un peu tôt me direz-vous ? Oui je vous le conçois. Mais elle s’en sort pas si mal cette petite. Ce qui me plait énormément dans ce livre c’est la passion inavouée que ressent Elisa pour un autre personnage du roman ( je tais son nom pour vous laisser le découvrir par vous même). On ne sait pas trop si ce qu’elle ressent  est vraiment de l’amour, du respect ou autre chose. Je suppose que j’aurai la réponse dans le second tome qui vient de paraître récemment.

J’ai beau essayé de me souvenir de films qui traitent de ce sujet. Mais à part « l’amant » de Jean Jacques Annaud, je ne trouve rien dans ma mémoire. Donc si vous avez des films à me conseiller, je suis à votre écoute.

A présent la partie commentaire est à vous. N’hésitez pas à nous donner votre ressenti sur ce sujet et à partager vos lectures. La différence d’âge entre les héros vous dérange-telle ? Pense-vous que ce sujet a évolué dans les mentalités entre hier et aujourd’hui ? Je suis aussi à la recherche de livres traitant de ce sujet. Et tous vos bons conseils sont les bienvenus. Si vous avez des films et des séries à me conseiller allez-y !

Moonshine

Share via email
+1

17 réflexions au sujet de « La différence d’âge dans la romance »

  1. Nemith

    Bonjour,

    En romance il y a également j’ai Failli te dire que je t’aime de Frederico Moccia que je suis en train de lire pour tout dire…

    Moi je suis assez touchée par ce sujet, qui ne me choque pas étant dans ce cas, je trouve ca même plutôt bien car (j’espère que) cela fait évoluer les mentalités et surtout les aprioris. Les romances où les héros ne sont pas parfaits, pas dans la même tranche d’âge c’est ça que j’aime car pour moi ca reflète vraiment la société où nous n’épousons pas toute l’homme parfait de notre âge il faut de tout pour faire un monde ^^

    Répondre
    1. Moonshine Auteur de l’article

      Tu le trouves comment ce roman ? J’en entends sans cesse parler autour de moi, mais je n’ai jamais osé me l’acheter ?

      Répondre
      1. Nemith

        (Désolé du temps de réponse les vacances ca vous coupe), perso j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans je crois que c’est le style de l’auteur qui m’a énormément perturbé alors j’ai commencé j’ai eu du mal et là je me suis dis « Oh M***** et en plus c’est un pavé, mais une fois l’histoire bien lancé franchement il vaut le coup !

        Répondre
  2. Morag Any

    Alors, rapidement, quelques grands classiques : « Le Blé en Herbe » (Colette), « Le Rouge et le Noir » (Stendhal), Rebecca (Daphné du Maurier), sans oublier « Angélique » bien sûr… Romans et films à lire et à voir.
    Si je repense à d’autres, je reviens…

    Répondre
  3. Fabiola

    Diana Palmer est la reine en ce qui concerne la différence d’âge entre les héros. Récemment, dans le webzine, on a fait un focus sur Arianne Richmonde, auteur américain vivant en France qui a écrit une trilogie dont l’héroïne est plus âgée que le héros. J’ai adoré le premier tome et ma chroniqueuse (l’auteur voulait qu’on parle de son livre) a dévoré les trois volumes en deux jours. D’ailleurs c’est un auteur qui aimerait pouvoir être traduite mais pour cela, il faudrait que les lecteurs francophones soient intéressés. Etant donné que j’ai vraiment adoré son premier titre, je compte bien lui faire de la pub mais j’ai pas encore trouvé comment LOL

    Répondre
    1. Moonshine Auteur de l’article

      Fabiola. Merci pour l’idée de diana Palmer. Si par hasard, tu as des titres à me recommander ce serait super. Pour ton auteur qui n’est pas encore traduite en France. N’hésite pas de rédiger un article, je serai très heureuse de le partager et d’en faire la pub. Sinon, tu n’as plus qu’à t’improviser traductrice et à traduire son roman.

      Répondre
      1. Fabiola

        Je te ferai une liste de mes préférés un de ces quatre mais tu peux aussi trouver mes cotations sur le site. Sinon pour Arianne Richmonde, on a fait une chronique sur le forum. Tu peux la reprendre et la poster sur ton blog (l’idéal serait que tu me dises d’abord si ça t’intéresse hein lol). On a également créé sa page sur le site, ce qui fait que tu peux y voir les résumés de sa trilogie. En tout cas, il y a 10 ans d’écart et le livre est vraiment très, très bien. On va d’ailleurs chroniquer la suite.
        Dans le dernière webzine on a fait tout un article sur elle, tu peux reprendre ça si ça t’intéresse (ou partager le webzine).

        Répondre
  4. Morag Any

    Bon désolée de « squatter » les commentaires, je n’ai pas trouvé comment modifier les précédents.
    « Autant en emporte le vent » (Margaret Mitchell), Red est beaucoup plus vieux que Scarlett il me semble ; tout autre genre un superbe film d’après une histoire vraie « Mourir d’Aimer » avec Annie Girardot… et beaucoup plus récemment (mais ce n’est pas qu’une histoire d’amour, plutôt une enquête sur fond de vie américaine, un peu à la Nora Roberts ) « La vérité sur l’Affaire Harry Québert » de Joel Dicker (Prix Goncourt des Lycéens 2012).

    Répondre
  5. lilitth

    Je dois avouer que ça me gêne quand c’est la fille qui est plus vieille. Je sais pas pourquoi mais j’aime vraiment pas ça !! Pourtant dans la vie réelle, ça ne me choque absolument pas alors qu’en lecture c’est NON de suite. Peut être parcque je m’imagine que si le héros est plus jeune il ne sera pas vraiment un bon mâle alpha comme je les aime. Alors que ce n’est peut être pas le cas….
    Je me souviens avoir lu plus jeune Plein ciel de Danielle steel, il est question d’une différence d’age de 15-20ans si mes souvenirs sont bon et il est vraiment pas mal.
    En série, il y a  » les oiseaux se cachent pour mourir » que j’ai du voir 10-15fois. Plus récent, je ne vois pas pour l’instant. Si je me souviens d’autre chose, je reviendrai 😉

    Répondre
  6. shifuzen

    Dans les livres dits « historiques » lorsque l’héroïne a 16 ans, je ne suis pas troublée car je relativise par rapport au fait que pour tout le monde c’étaient déjà des femmes; j’ai plus de mal si c’est des contemporains, aujourd’hui 16 ans c’est jeune ! Après, les années de différence ne me gênent pas si les deux « amants » sont murs, adultes dans leur tête. Si un des deux a trop d’emprise sur l’autre, que ce soit une femme ou un homme, j’ai du mal a adhérer. Si c’est l’amour, le vrai alors ça passe. Mais si je sens le prédateur, la cougar dans la vrai vie ou dans un bouquin, je zappe… J’ai aimé Une île de Tracey Garvis Graves, alors, je ne suis pas fermée à la différence d’âge pour conclure, hihi…

    Répondre
  7. Misspendergast

    En lisant ton article je pense à Federico Moccia mais également à Franz et Clara où la situation est inversée! Les deux sont des auteurs que j’apprécie énormément!

    Répondre
  8. plume

    Bonjour! C’est intéressant de voir comment est traité ce sujet dans la littérature ;-)… je suis personnellement concernée par une histoire d’amour avec … 26 ans de différence d’âge!! On ne fait pas dans la demi mesure, quand on aime!! lol et bien sûr, pas dans le sens admis par la société, sinon ça serait pas drôle !! lol, dans notre histoire, je suis née avant lui… il est né après moi (notez que je ne dis pas que je suis plus « vieille »… et qu’il est plus « jeune » car au final, si on regarde nos caractères, je pense que c’est plutôt l’inverse!! mdr) Bref, ce qui est sûr, c’est que ce n’est de la faute ni de l’un, ni de l’autre, si nous ne sommes pas nés « au bon moment ». L’amour n’en est pas moins fort. Il est, tout simplement. Et pas de chance … il est comme mon « âme soeur » : on a énormément de points communs, on s’entend bien (à tous les niveaux) quand on est ensemble, c’est l’osmose… mais il faut avoir les épaules larges pour vivre une histoire pareille. La société ne nous fait pas de cadeau. Moi, ça ne me gène pas. J’aime aller où le vent me porte. Lui, il a besoin de « prendre de la bouteille » pour supporter tout ça. S’il ne peut pas y arriver, ce n’est pas grave, l’amour deviendra amitié…. Seule la vie sait où elle a envie de nous emmener … 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *