La destinée de Kyla de Shana Abé

La destinee de KylaTitre : La destinée de Kyla
Auteur : Shana Abé
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 04 janvier 2017

Résumé

1117. Accusé d’avoir assassiné sa femme par jalousie, le baron Warwick prend la fuite en compagnie de ses deux enfants, Alister et Kyla. Furieux, le roi Henry somme Roland Strathmore, comte de Lorlreau, de les capturer. Roland se lance donc sur la piste des fugitifs, avec d’autant plus de détermination qu’il était fiancé à lady Kyla. Il la retrouve, désormais seule au monde et pleine de haine à son égard car, pour elle, il est coupable de trahison et responsable de la mort de son frère. Ému malgré lui, Roland parvient à la sauver du courroux royal en réclamant sa main. Les voici mariés… et plus éloignés l’un de l’autre que des ennemis mortels.

Avis de Melwasul

note 2.5

Cette romance, c’est un peu comme un soufflé au fromage. Ça monte, ça monte et quand on le sort du four, pfiou, ça retombe d’un coup et après l’avoir mangé, un drôle de sentiment, c’était bon mais pas exceptionnel. C’est exactement ce que j’ai vécu avec La destinée de Kyla de Shana Abé. C’était très bien parti, j’avais ce pourquoi j’avais choisi cette lecture et à partir du milieu, tout est retombé, cela devenait trop facile pour nos héros, tout allait trop vite et à la fin, ce goût d’inachevé, de trop simple.

Tout commence par la rencontre inattendue de nos deux héros, Lady Kyla et Roland, comte de Lorleau. Une rencontre durant laquelle, Kyla menace d’un couteau Roland qui finit par la capturer pour la ramener au roi qui était à sa poursuite. Entre la découverte que l’homme qui attaque Roland est en fait une femme, et Kyla après qui il court depuis un certain temps, un flashback habilement mis en place, nous permet de comprendre pourquoi Kyla et Roland se sont retrouvés dans cette situation, de voir ce qu’il est arrivé. Jusque-là, tout va bien.

Évidemment, Kyla, étant une femme forte, pleine de ressource et qui a survécu de longues semaines toute seule dans la nature, ne va pas se laisser faire et donner du fil à retorde à Roland sur le chemin vers Londres. Une fois devant le roi, surprise, alors que Kyla pensait finir en prison, Roland va de manière inattendue, prendre sa défense devant le roi et tout faire pour la protéger en annonçant … leur mariage ! (Bouhhhh le menteur !) Un mariage qui aura lieu quelques instants plus tard, entre deux portes, un serment entre les deux époux sans témoin suffisant (suis-je la seule à trouver ça … bizarre ?).

Et c’est ainsi, que bien malgré elle, Kyla doit confier sa vie à Roland, accepter ce mariage et partir vivre sur ses îles, à Lorleau, là où elle sera le plus en sécurité, loin du roi et de sa menace. Et c’est là que le soufflé est retombé. Aucune réaction de la part de Kyla, même si elle n’a pas vraiment le choix, j’attendais d’elle qu’elle se révolte un peu, fasse entendre le son de sa voix, bref, qu’elle montre tout son caractère. Mais non, une fois là-bas, elle devient toute molle et perd un peu de la fougue qu’elle avait au début. Et ce n’est pas mieux pour Roland. Lui aussi perd de son charme en étant trop sous le charme de sa nouvelle femme.

En fait, tout va trop vite entre eux, on passe du stade d’ennemis mortels (ou plutôt de « je dois faire mon job » et « j’ai envie de le tuer ») à fous amoureux en un claquement de doigts ! Heureusement que les personnages secondaires sont là pour apporter un petit quelque chose en plus (la nièce de Roland est géniale) parce qu’à part un simili de révolte de la part de Kyla nous n’avons pas grand-chose qui nous emporte au niveau des personnages. Quelques passages mignons mais vraiment pas de quoi nous transcender, il manque vraiment des étincelles entre eux, du caractère.

A côté de ça, l’intrigue est plutôt sympathique, j’ai passé un bon moment, je me suis posée quelques questions sur les coupables, on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer même si nous ne sommes pas entièrement transportés, il y a quelques rebondissements, un peu d’aventures. La plume est agréable, le style aussi, entraînant, fluide, il y a quelques notes d’humour qui sont les bienvenues, quelques passages assez touchants mais voilà, le tout manque de peps, de vitamine, de couleur, c’est un peu trop plat. Et ce problème vient principalement, à mon avis, des deux personnages principaux qui une fois mariés perdent un peu de leur superbe. Ils ne sont pas vraiment sans caractère (heureusement) mais clairement en deçà de ce qu’ils promettaient dans la première partie.

Cela reste malgré tout une lecture plutôt agréable mais je deviens vraiment difficile. Le potentiel était là, les débuts étaient prometteurs puis les personnages principaux ont perdu ce petit quelque chose qui fait qu’ils apportent du relief à un roman. C’est dommage mais je en regrette pas pour autant ma lecture et je pense que je lirai d’autres romans de l’auteure, j’en suis même sûre dès le mois prochain.

Platement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « La destinée de Kyla de Shana Abé »

  1. Bib HLM

    « à partir du milieu, tout est retombé, cela devenait trop facile pour nos héros, tout allait trop vite et à la fin, ce goût d’inachevé, de trop simple. » Bon, ben je passe mon tour xD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *