La conquête de Mr Darcy d’Abigail Reynolds

La conquete de Mr Darcy
Titre : La conquête de Mr Darcy
Auteur : Abigail Reynolds
Éditeur : J’ai Lu – Darcy & co
Date de parution : 03 juin 2015

Résumé

Dans le célèbre Orgueil et préjugés de Jane Austen, après que la belle mais impertinente Elizabeth a refusé sa demande en mariage, Mr Darcy, déçu, irrité, s’explique longuement dans une missive, puis se met en retrait. Et s’il existait une autre version selon laquelle Mr Darcy se montrait sous un jour nouveau ? Si, profondément bouleversé, il entendait les conseils de son cousin, qui l’exhorte à l’action, et se déterminait à conquérir le cœur de la jeune femme ? S’il redoublait d’efforts et de ruse pour faire changer Elizabeth d’avis ? Cette histoire existe, et elle raconte comment Mr Darcy va prouver son amour à l’intrépide Miss Bennet…

Avis de Melwasul

note 4.5

Trois semaines. J’ai bien dit TROIS SEMAINES pour en finir avec ce roman. Moi qui lis en général un livre en une seule fois et grand maximum pour les pavés ou les perles en trois jours, trois semaines équivaut à des minutes et des minutes de tortures, à peu près comme un hiver sans Schtroumpfs ou chocolat … J’ai eu envie de l’abandonner un nombre incalculable de fois mais en dehors du fait que je n’aime pas de ne pas finir un livre, il y avait toujours un petit passage qui me faisait espérer et me poussait à continuer. Une fois le livre fini, j’ai bien regretté de l’avoir commencé même si les derniers chapitres sont moins pires et rattrapent (un tout petit peu) le carnage.

Bon, déjà il faut que j’avoue une chose, j’ai beaucoup de mal avec les « what if » (une sorte de « que se serait-il passé si ». J’adore les austeneries dont les réécritures modernes ou les romans dont l’œuvre de Jane Austen est un élément central (comme Coup de foudre à Austenland), j’aime également certaines austeneries historiques mais je suis assez difficile. J’aime celles où il est question d’autres personnages qui deviennent héros comme par exemple La quête de Mary Bennett que j’avais beaucoup apprécié ou l’excellent Longbourn). En fait, j’aime beaucoup quand l’auteur s’inspire de l’œuvre de Jane Austen pour ce qui est des lieux, ses personnages secondaires mais j’ai beaucoup du mal quand les héros sont ceux de Jane. Parce que bien trop souvent, je ne les reconnais pas et c’est bien le cas ici.

Darcy n’est pas mon Darcy chéri. Elizabeth est assez insupportable. Et même les autres personnages secondaires sont loin d’être ceux que j’ai en tête (seule Georgianna sort du lot ici). Mais s’il n’y avait eu que ça, j’aurais pu m’adapter et ça ne m’aurait pas forcément gâché mon plaisir de lecture. Une des choses qui m’a dérangée, c’est l’écriture. Je ne sais pas si cela vient de la traduction mais je l’ai trouvée plutôt lourde, lente et longue (on passe en plus du plus vieillot au plutôt vulgaire^^). J’avais l’impression de faire du surplace, que les dialogues sonnaient faux et que jamais je n’arriverais au bout. Sans oublier les sortes de voix intérieures de Darcy et Elizabeth qui auront fini par me taper sur les nerfs. Parce qu’entre Elizabeth qui se pose une question sur ses sentiments toutes deux minutes et Darcy qui analyse tout toutes les deux minutes aussi, il y a de quoi vous rendre chèvre…

Pour finir, il y a une chose qui m’a vraiment perturbée, le gros point noir, c’est le côté sexuel du roman. Je n’ai rien contre quelques scènes sensuelles dans les romans mais là, attention, on touche à Jane Austen et voir mon Darcy se comporter ainsi, incapable de résister à ses pulsions, c’est juste pas possible. Ce n’est pas mon Darcy. Avec d’autres héros aucun souci, avec des héros de Madame Austen, des héros que j’aime tant, non non et encore non ! Je trouve que pour la période du livre, le style qu’elle veut reprendre ça ne colle pas. Un peu oui, quelques regards, quelques mots, quelques baisers, ok. Mais là c’est juste trop. Trop pour les convenances de l’époque (et puis Jane Austen, ce n’est pas de l’A&P érotique !).

Seul point positif, la deuxième partie du roman où on découvre la vie de couple marié de nos héros adorés. C’est un peu plus sympa de voir que pour eux aussi, au début tout n’a pas été parfait même si on préfère imaginer le contraire. Une fin qui est donc un peu plus sympathique mais qui ne m’a pas non plus vraiment convaincue. L’autre point positif, c’est que l’auteure a, je dois le reconnaître, bien adapté les évènements du roman original sans le copier pour autant. On voit qu’elle connait son sujet et qu’elle y a vraiment travaillé. Mais franchement, je ne peux rien dire de plus de positif !

Outrageusement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « La conquête de Mr Darcy d’Abigail Reynolds »

  1. Alice

    Bon alors, bizarrement, même si j’ai beaucoup plus apprécié que toi, je suis d’accord avec beaucoup de points que tu soulèves. Du coup, je me demande si je ne deviens pas trop blasé et indulgente à force de lire des horreurs!!

    Répondre
        1. Melwasul Auteur de l’article

          en fait je suppose que tu penses aux pintades Darcy? Parce que chez Milady finalement il y en a beaucoup que je n’ai pas lu, un de certains auteurs m’aura suffit …

          Répondre
  2. Chi-Chi

    Ouh la la tu me fais peur! Je me méfie des Austeneries comme de la peste, et il faut vraiment qu’elles me soient recommandées par 14 personnes différentes pour que je m’y risque. Autant dire que je ne crois pas que je vais essayer ce livre!
    Mais je t’admire car je ne reste pas 3 semaines sur un livre nul – je suis sans pitié et j’abandonne après 50 pages max si je n’accroche pas du tout…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *