La chimiste de Stephenie Meyer

La chimisteTitre : La chimiste
Auteur : Stephenie Meyer
Éditeur : JC Lattès
Date de parution : 23 novembre 2016

Résumé

Elle était l’un des secrets les mieux gardés – et des plus obscurs d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…
Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?
Dans ce roman palpitant et original, Stephenie Meyer a imaginé une nouvelle héroïne aussi émouvante que fascinante. Avec La Chimiste, elle révèle encore une fois tout son talent qui la place parmi les auteurs les plus reconnus au monde.

Avis de Melwasul

note 4Après presque deux semaines d’absence, me voilà de retour sur le blog pour vous parler d’une belle surprise. Qui ne connaît pas Stephenie Meyer, auteure de la série mondialement connue Twilight ? Voilà huit ans qu’elle n’avait pas écrit de roman, depuis Les âmes vagabondes (non sa bouse de Twilight réécrit de l’an dernier ne compte pas). Huit ans que j’attendais de voir ce qu’elle valait dans un autre style. Comme toute adolescente, à l’époque j’avais adoré et dévoré les Twilight, grosse fan de cette histoire, avant que les films et le battage médiatique autour ne m’en écœurent. Entre temps, j’avais bien apprécié Les âmes vagabondes mais sans plus et j’ai voulu relire les Twilight, il y a deux ans : une catastrophe. J’ai trouvé ça vraiment mal écrit, nunuche au possible, bref, j’ai arrêté en cours de route me demandant comment j’avais pu adorer à ce point. Les mystères de la jeunesse …

C’est donc vraiment intriguée que j’ai commencé ma lecture de La chimiste. Stephenie Meyer, huit ans plus tard, dans un autre style, allait-elle réussir à me faire oublier ses vampires à paillettes ? La réponse est oui, mille fois oui. J’ai passé un excellent moment, même si l’histoire est peut-être un peu longue à se mettre en place, j’ai complètement été happée par les personnages, par l’intrigue, par l’ambiance. L’écriture est fluide, cela se lit tout seul, il y a juste ce qu’il faut de descriptions, d’informations pour avoir toutes les cartes en main sans pour autant nous fatiguer. Rien à voir avec Twilight. Ouf.

Dès le départ, l’auteure a réussi à m’attraper avec le personnage d’Alex, notre héroïne. Héroïne qui depuis quelques années vit complètement cachée, change régulièrement d’identité et met tout un protocole de protection en place dès qu’elle bouge que ce soit pour sortir ou même quand elle dort (détecteurs, pièges, leurres, protections, …). C’est assez hallucinant, finement réfléchi, très intelligent mais surtout super intriguant. Impossible de ne pas se poser de questions sur pourquoi un tel comportement, sur ce qu’Alex nous cache. Nous avons les informations tout doucement, comme les pièces d’un puzzle qui se mettent en place tout doucement, les contours se dessinent mais nous n’avons l’image d’ensemble qu’à la toute fin, une fois la dernière pièce en place.

Je n’en dirai pas trop trop ici pour ne pas vous spoiler mais il s’agit ici du gouvernement américain, d’agences gouvernementales américaines dont certaines sont très, très secrètes et n’existent même pas sur le papier quand d’autres sont plus connues, il s’agit aussi de méthodes par vraiment toutes douces pour obtenir des informations des criminels (bonjour torture), il s’agit de chimie et de sciences, de services secrets, de bagarres et d’espions à la James Bond, de complots pour faire d’une pierre deux coups et pour se débarrasser de témoins dérangeants … Bref, impossible de s’ennuyer durant sa lecture et de ne pas se prendre au jeu de cette course-poursuite où les alliances vont se faire et se défaire, où il est impossible de faire confiance à qui que ce soit.

Une intrigue finement menée entre action, humour et émotions. Le roman fait plus de 600 pages mais celles-ci passent à toute vitesse tellement il est difficile de lâcher notre lecture. Stephenie Meyer a totalement réussi son pari en changeant radicalement d’univers, elle a su se renouveler de la meilleure manière qui soit. Elle a su créer une intrigue complexe mais dont la toile est finement tissée, nous dévoilant fil après fil tous ses éléments. J’ai adoré la manière dont la chimie est intégrée à l’histoire, tout comme la notion de Bien et de Mal suivant de quel côté de la barrière l’on se trouve, jusqu’où nous pouvons faire le Mal pour obtenir le Bien. Rien n’est tout noir ou tout blanc, chaque pièce à un côté pile et un côté face …

Mais le gros point fort du livre, en dehors de cette intrigue passionnante, c’est les personnages. Alex, cette héroïne charismatique, qui a tellement changé d’identité qu’elle ne sait plus qui elle est vraiment, qui a tellement été seule et trahie qu’elle ne sait plus ce que c’est que d’avoir des amis et d’être aimé. Tellement spéciale depuis son adolescence qu’elle en est intrigante et terriblement attachante. Elle est entourée de deux autres personnages absolument géniaux. Daniel, THE boulet mais pas boulet dans le mauvais sens du terme, non juste trop naïf pour faire un bon espion et vivre caché mais à côté de ça, il sait se montrer courageux, intelligent et héroïque, bref, Daniel, j’en suis, moi aussi, un peu tombée amoureuse. Il est l’homme qu’il fallait à Alex pour réapprendre à vivre. Et il y a Kevin, Kevin le super agent secret, parfait cliché de l’homme d’action, grand, musclé, beau gosse, minutieux, bagarreur, grande gueule, … Il est génial et super touchant avec son frère. Autour d’eux gravitent d’autres personnages, certains détestables, d’autres drôles, mais tous ont leur importance. Et je n’oublie pas les meilleurs amis de l’homme qui sont essentiels ici à la réussite de nos héros.

Bref, je me suis vraiment régalée avec ce thriller avec un zeste de romance. Stephenie Meyer a vraiment réussi son coup et j’espère qu’elle va continuer dans cette voix. Elle a attendu huit ans, mais pour nous offrir une intrigue de cette qualité et des personnages si attachants, elle a totalement eu raison. Je lirai donc son prochain roman avec un immense plaisir, j’espère juste ne pas avoir à attendre huit ans

Chimiquement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « La chimiste de Stephenie Meyer »

  1. Luna (de Lunazione)

    J’ai également passé un très bon moment avec ce livre : j’ai aimé son côté sombre, calculé et le fait qu’il me rappelle davantage « Les âmes vagabondes » que « Twilight ». Par contre, je l’ai trouvé un peu trop prévisible : dès le départ, on sait que ça ne peut que bien finir…

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Oui c’est vrai pour le côté prévisible du happy end mais je n’aurais pas du tout aimé si cela avait fini d’une autre manière finalement !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *