Jeux de fauves de Laurell K. Hamilton

couv jeux de fauves

Titre : Jeux de fauves (Anita Blake#17)
Auteur : Laurell K. Hamilton
Éditeur : Bragelonne
Date de parution : 29 mars 2013

Résumé

Quand un serial killer vampire envoie un souvenir « osseux » de Las Vegas à Anita Blake, elle s’empresse d’appeler les autorités locales pour les prévenir du danger qui les attend. Sauf que c’est pire que ce qu’elle imaginait. Dix officiers et un exécuteur ont été massacrés -de manière paranormale. Anita se rend à Vegas où elle est rejointe par trois autres Marshalls fédéraux, dont l’impitoyable Edward. C’est d’ailleurs une bonne chose qu’il soit là pour la seconder car dès qu’elle s’approche des cadavres à la morgue, elle ressent très fortement l’empreinte des tigres et ne peut l’ignorer. Les tigres-garous sont très puissants à Vegas, ce qui signifie que les chances de caresser dans le mauvais sens du poil quelqu’un d’important dans la ville viennent juste de devenir très grandes.

Avis de Madinimoon

note 4L’histoire

Anita se retrouve entrainée à Las Vegas pour une enquête de meurtres sur plusieurs stripteaseuses et agents de police. Afin de l’appâter, le tueur en série vampire Vittorio lui a d’ailleurs fait parvenir la tête d’un des agents tués.

Pour mener à bien son enquête et son ordre d’exécution, Anita fait appel à sont ami Edward, qui la rejoint avec Otto (un tueur en série Marshall dont Anita à très peur) et Bernardo un quatrième Marshall qui joue les bellâtres dès qu’il croise une femme.

Dès son arrivé à Las Vegas, Anita s’aperçoit que sa piste va croiser le chemin des Tigres Garous de la ville. Cette nouvelle ne l’enchante pas puisqu’elle a beaucoup de mal à canaliser ses tigresses intérieures et que les Tigres Garous de Las Vegas sont très influents. De plus leur reine Bibiana, épouse du maitre vampire de la ville, est pratiquement prête à tout pour qu’Anita grâce à l’ardeur révèle de nouveaux pouvoirs aux tigres du clan.

Cette enquête va amener Anita à se poser beaucoup de questions, sur sa vie personnelle et les hommes de sa vie, sur sa vie professionnelle, sur ses pouvoirs. On la sens à un tournant de sa vie, des décisions doivent être prises, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Ses pouvoirs évoluent, changent, grandissent et elle ne sait plus comment les gérer. Elle a de plus en plus d’hommes dans sa vie, et ça ne lui plait pas, pas plus qu’à l’Homme de sa vie, Jean-Claude, le vampire, maitre de la ville de St Louis.

Pour la première fois depuis longtemps dans une aventure d’Anita, elle se retrouve seule, sans les hommes de sa vie, et avec seulement une petite garde rapprochée envoyée par Jean-Claude pour la protéger. Cela ne l’empêchera pas de mettre sa vie en danger à plusieurs reprises, et d’aller jusqu’au bout des choses pour éliminer la menace.

Finalement Anita s’en sort vivante mais indéniablement changée, on sent qu’à son retour à St Louis les choses vont bouger.

Les personnages

Je ne ferais pas ici de topo sur les hommes de sa vie, car ils sont pratiquement inexistants dans ce tome.

Anita, notre chasseuse de vampire préférée, nécromancienne de profession principale est un Marshall qui exécute les ordres de tuer de l’état concernant ce qu’elle appelle «les monstres». Anita est un personnage haut en couleur. Physiquement c’est un petit bout de femme mais elle a un caractère de cochon… emmerdeuse… à vous de voir l’adjectif que vous préférez. Elle est la servante humaine de Jean-Claude, vampire et maitre de la ville de St Louis, et partage avec lui ses pouvoirs et notamment l’ardeur, qui la pousse régulièrement à coucher avec tout un tas de mecs, même si elle n’en a pas forcement envie. Heureusement qu’elle déborde d’humour et de cynisme ce qui l’aide à faire face à beaucoup de situations étranges.

Edward, surnommé la mort est un autre Marshall et un tueur de vampires et de monstres en tout genre. Il est implacable, froid et maitre de lui dans tout ce qu’il fait. Il tue sans remord et peut être très dangereux. On a vu la relation entre Edward et Anita évoluer au fil des tomes, et on peut dire qu’ Edward et maintenant la personne en qui Anita à le plus confiance. Il est ce qui se rapproche le plus d’un vrai ami, sincère et dévoué, mais aussi prêt à tout pour la protéger.

Otto, ou Olaf, lui aussi est un Marshall, mais c’est avant tout un tueur en série. Son truc, les petites brunes, comme Anita, et elle le sait. Ce type est physiquement et psychologiquement un monstre. Anita en a très peur, se méfie de lui, et sait pertinemment qu’un jour elle devra le tuer, ou c’est lui qui la tuera.

Bernardo, Marshall également, je l’ai trouvé un petit peu sans intérêt ! Pour lui tout s’articule autour des femmes et du plaisir qu’il peut en retirer. Heureusement qu’il a un peu d’humour !

Bibiane et Max, le couple dominant de la ville de Las Vegas. Elle est la reine des Tigres Garous de la ville, il est le maitre vampire. Ils sont ensemble et bien que dans les textes cela devrait être Max qui commande tous les «monstres» de la ville, dans les actes on s’aperçoit que Bibiane prend beaucoup de libertés.

Je terminerais par Crispin. Nous l’avons déjà croisé dans un tome précédent, et Anita en a fait son tigre à appeler. Crispin est content de retrouver Anita même si celle-ci est plus partagée quant à ce qu’elle doit ressentir. Sa présence va quand même l’aider à garder le contrôle de ses bêtes à plusieurs reprises et surtout de ses tigresses.

L’ambiance

L’ambiance de ce tome est lourde et tendue, c’est souvent le cas dans les tomes d’Anita Blake. Mais c’est encore plus vrai dans celui-ci. Le fait qu’elle soit loin de chez elle et de ce qui la maintien en général en équilibre n’est pas fait pour arranger les choses. Les relations entre elle et les forces de l’ordre ne sont pas au beau fixe, elle a du mal à se faire accepter et cela contribue à l’ambiance un peu noire. J’aime beaucoup cette ambiance que décrit souvent Laurell K Hamilton, on est dans un livre de bit-lit, avec du sang, des morts et du sexe, on en attend donc pas moins.

Un tout petit bémol, qui à valu que j’enlève une lune à ma note, certaines descriptions m’ont paru très longues, trop longues, et quand je me mets à sauter des paragraphes entiers pour de mauvaises raisons, je suis obligée d’en tenir compte.

Ahhhhh Anita ! C’est une des premières séries de bit-lit que j’ai découvert, et je dois dire que j’y suis restée fidèle. Même si certains tomes m’ont déçu par la trop présence de sexe, j’ai continué à chaque sortie de tome à me ruer dessus pour une nouvelle aventure.

Et là j’ai envie de dire ENFIN ! Ça faisait longtemps que j’attendais un tome comme celui-ci. Une aventure riche en rebondissement, du sexe comme il faut mais pas trop, une Anita qui redevient un peu plus humaine au niveau des sentiments et des émotions. J’ai l’impression que Laurell K. Hamilton a retrouvé son style d’écriture qu’elle avait perdu autour du tome 7 ou 8.

Et pour couronner le tout Anita n’a pas perdu son mordant, ni son humour que j’adore ! Bref, un TRES GRAND TOME d’Anita Blake.

Pour conclure, ce tome a été à la hauteur de mes espérances, et pour la première fois depuis longtemps quand je ferme un Anita Blake, je me languis du prochain. Maintenant il ne vous reste qu’une chose à faire, vous ruer sur ce tome et venir me dire ce que vous en avez pensé !

Madinimoon

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Jeux de fauves de Laurell K. Hamilton »

  1. MockingJay

    J’ai jamais lu ces livres et je sais pas si je me lancerai, les séries ou il y a 50000tomes et quand tu sais pas quand va arriver le dernier, c’est frustrant 🙁
    le premier tome est sortit en quelle année?

    Répondre
  2. Madinimoon

    Le 1er tome a été édité la première fois en France en 2002, et en 1993 aux Etats Unis.
    Cette série est assez sympa, malgré un bon nombre de tome plus au moins décevant trop accès sur le sexe. Je ne peux m’empêcher de lire les nouveaux tome qui sortent et je dois dire que sur celui là je n’ai vraiment pas été déçu.

    Répondre
  3. Mrs Esmée Cullen

    Je suis une fan inconditionnelle d’Anita! Je ne m’en lasse pas et je saute sur chaque tome. C’est vrai que certains sont moins bon que d’autres mais dans l’ensemble on ne peut s’empêcher de baver sur ses mecs!

    Répondre
  4. Aelynah

    Je plussoies vos avis les filles, il y a eu des tomes un peu trop sexuels mais ça reste Anita et franchement j’en suis fan.
    De plus dès que l’on y ajoute Ted et Otto ça devient carrément géant et flippant à mort.

    La série d’elle que je n’ai pas aimé mais dont je lirai quand même le tome 9 qui va sortir c’est Merry Gentry. Chaque épisode me fait penser à Anita dans ses pires scènes d’ardeur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *