Jemma de Beaumont de Eloisa James

Jemma de Beaumont

Titre : Jemma de Beaumont (Les duchesses #5)
Auteur : Eloisa James
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 04 novembre 2015

Résumé

À peine mariée, Jemma de Beaumont s’est querellée avec son époux Elijah et est partie vivre à Paris, tandis qu’il demeurait à Londres. Huit années se sont écoulées et il leur faut se rendre à l’évidence : le duché a besoin d’un héritier. Jemma rentre donc en Angleterre, prête à accomplir son devoir conjugal. À vingt-huit ans, c’est une vraie femme du monde qui a tous les hommes à ses pieds. Elle ne s’est pourtant donnée à aucun et se retrouve aujourd’hui face à un défi de taille : éveiller l’ardeur de son mari qui se montre étrangement distant et ne se passionne que pour les débats politiques. En bonne joueuse d’échecs, Jemma va devoir élaborer une stratégie de séduction imparable. Mais l’adversaire est coriace. La partie s’engage…

Avis de Melwasul

note 10

Avant de parler du tome 6 sur mon très cher duc de Villiers qui est sorti la semaine dernière, parlons de l’avant dernier tome (ou presque, c’est compliqué)(je m’expliquerai dans ma prochaine chronique) de cette série des Duchesses. Je dirai presque, enfin, nous nous occupons du couple phare depuis le début de la série dont l’histoire se construit dès le premier tome et occupe une place plus ou moins importante à chaque fois. J’ai nommé le duc et la duchesse de Beaumont.

Cette série, c’est vraiment les montagnes russes. Un premier tome, La débutante, un peu brouillon. Un deuxième et troisième tome, Le couple idéal et Lady Harriet, qui montent crescendo. Avant un quatrième tome, Lady Isidore, au début trop lent et long et une fin bien plus passionnante. Et puis ce cinquième tome qui se situe au milieu de tout ça. Sympathique, meilleur que le premier mais en-dessous du 2 et du 3. Dommage, dommage, mais j’attendais énormément de Jemma et Elijah (Wood)(ouep, je vais vous la faire à chaque fois) que finalement, il n’a pas été à la hauteur de mes espérances.

Jemma est trop différente de la Jemma que j’ai rencontré dans les tomes précédents. J’ai trouvé qu’elle avait perdu de son extravagance et de sa folie. Elle a toujours ce petit grain, ce petit quelque chose qui en font une originale mais on découvre une vulnérabilité qui la rend peut-être plus humaine mais la dénature aussi un peu. Ça force de caractère et son indifférence du « qu’en dira-t-on » m’ont un peu manqué. Et puis, ses petites combines ont fini par me lasser : punaise, qu’elle dise les choses une bonne fois pour toute ! A côté de ça, j’ai adoré l’amour qu’elle porte à Elijah, c’est d’ailleurs le gros point fort du roman : leur histoire et le lien qui les uni.

Un lien que l’on a vu se construire dans les quatre tomes précédents. Nous connaissons vraiment nos deux héros, nous n’avons pas besoin de les découvrir, nous avons une idée générale de leur caractère mais si nous les voyons sous un nouveau jour. Durant ces quatre romans, ils n’ont cessé d’évoluer, de grandir, de se redécouvrir pour arriver là où ils sont dans Jemma de Beaumont. Prêts à se lancer immédiatement dans leur aventure : donner une seconde chance à leur mariage et surtout sauver la vie d’Elijah alors qu’ils pensent que tout est perdu.

Si j’ai été déçue par Jemma que je n’ai pas entièrement retrouvée, Elijah lui ne m’a pas déçu. Il est tel que nous le découvrions dans les quatre premiers : un homme politique aux idées « révolutionnaires » pour l’époque, qui se préoccupe de son prochain et qui sait être plein de poigne. Mais quand il s’agit de gérer son mariage, oups là, la catastrophe ! Et le mot est faible ! Il devient complètement perdu et opte souvent pour le mauvais choix. Heureusement pour nos deux amoureux, Cupidon de Villiers est toujours dans la place. Toujours le même humour mais aussi la même gentillesse caché. Il continue d’évoluer et de se révéler à nous. Je suis plus qu’impatiente de lire son histoire qui promet (alors que de prime abord, ce n’est pas le genre qui m’aurait fait envie).

J’ai apprécié la recherche d’un médicament pour sauver la vie d’Elijah même si je l’ai trouvée un peu superficielle, j’aurais aimé que cela prenne une part un peu plus importante mais ça m’a permis de découvrir certaines choses, ce qui était très intéressant historiquement parlant. D’ailleurs plusieurs éléments étaient vraiment intéressants sur l’histoire de certains métiers, de certaines révolutions pour la santé des hommes, des ouvriers. Mais à côté de ça, il manquait peut-être une petite dose, d’aventure

En conclusion, encore un tome sympathique même s’il n’est pas aussi bon que le deuxième et le troisième. Maintenant je vous parle très vite de la suite !

Digitalement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *