Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toi
Titre : Je peux très bien me passer de toi
Auteur : Marie Vareille
Éditeur : Charleston
Date de parution : 08 juin 2015

Résumé

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Avis de Melwasul

note 4

J’ai d’abord découvert Marie Vareille grâce à son blog Fan de Chick-Lit puis dans son premier roman, Ma vie, mon ex et autres calamités, que j’avais beaucoup aimé même si la fin était un brin trop rapide à mon goût. Et après avoir lu Je peux très bien me passer de toi, et en restant dans le thème du livre, je peux dire que la plume de Marie Vareille est comme le bon vin, elle se bonifie avec l’âge ! En effet, j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce dernier !

Dans un style un peu différent, plus sérieux, elle a su me conquérir grâce à des personnages des plus attachants, des sujets traités avec beaucoup de pudeur et un humour moins présent mais parfaitement distillé là où il le faut, quand il le faut. Ce roman, c’est le feel-good book par excellence, celui que l’on referme avec regret tellement on était bien et qui fixe sur nos lèvres un doux sourire longtemps après avoir lu la dernière page.

J’ai adoré suivre les histoires de Constance et Chloé, ces deux amies que leurs différences rapproches, qui vont faire un pacte pour essayer de changer de vies mais surtout pour être heureuses, enfin bien dans leurs têtes. Un pacte qui entraînera Constance à Londres et Chloé dans les vignobles Bordelais. Deux femmes aux modes de vies à l’opposé l’un de l’autre. Constance, c’est la grande romantique, adoratrice de Jane Austen qui a très certainement ruiné sa vie sentimentale à cause de son merveilleux Darcy. De l’autre côté, Chloé qui change d’homme comme de culotte mais qui n’a jamais oublié l’amour de sa vie, Guillaume, qui ne cesse de martyriser son petit cœur (et le nôtre). Chloé dont on découvre les secrets et différentes faces au fil des pages. Chloé, ma petite favorite, qui aura vraiment su me toucher, qui m’aura le plus émue, le plus fait sourire et que j’ai vraiment eu beaucoup de mal à quitter.

Autour de ces deux amies, un petit nombre de personnages gravitent. Charlotte, la meilleure amie de Chloé (que j’ai adoré) son mari, sa fille et son gros ventre. Guillaume le plus … particulier. La mamie de Chloé, la plus émouvante. Le patron de Constance, le plus surprenant. Tonton Gonz et Jacqueline, les plus vrais. Les parents de Chloé, les plus absents. Emma et Manue, les plus … tout-en-une. Virginie, la plus déçue. Et le meilleur pour la fin, Vincent, le plus parfait. Des personnages que l’on adore, que l’on déteste, que l’on cherche à comprendre, que l’on voudrait rencontrer et qui nous rappellent des membres de notre entourage.

Car ici, Marie Vareille nous parle de la vie, de la vôtre, de la mienne, de celle des personnes qui nous entourent. C’est un roman, qui nous rappelle que nous ne sommes jamais aussi heureux que lorsque nous sommes nous-mêmes, à ne pas essayer de ressembler à ce que les autres veulent voir. Tout ça, grâce à deux amies que l’on adore et à la douce écriture de l’auteure qui nous entraîne jusqu’à la fin.

Un roman présenté par les éditions Charleston comme la comédie romantique de l’été et je ne peux qu’être d’accord. Je l’ai lu au soleil dans mon jardin mais j’aurais été encore mieux au bord de l’eau, dans le sable chaud. Il sent bon le soleil, la bonne humeur, l’amitié et l’amour. Si vous aimez les belles et grandes comédies romantiques, celles où tout ne se passe pas forcément comme il faut, où tout n’est pas toujours tout rose mais où l’amitié et l’amour sont plus forts que tout, celles qui amènent quelques larmes aux coins des yeux et un sourire rêveur aux lèvres, ce livre est fait pour vous !

Maintenant je m’en vais désespérément attendre mon Vincent et ma bouteille de château d’Yquem de 1985 (le Sauternes, il n’y a pas meilleur vin au monde ! 😉 ). Et le prochain roman de Marie Vareille que j’ai hâte de lire (j’espère qu’elle en a déjà un en route ^^).

Yquem’ent Vôtre,
Melwasul

coup de coeur

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille »

  1. Bib HLM

    Oh, un coup de coeur > Je note !
    Me demande ce que Guillaume à de particulier, et comment est Vincent. Et surtout, j’ai bien envie de découvrir Chloé qui a été ton personnage favoris 🙂
    Je reviens te donner monn avis, comme d’habitude 🙂

    Répondre
  2. à la page des livres

    Ce livre devrait me plaire. Il est aussi noté dans ma liste de livres à lire… Je le repasse au surligneur jaune fluo. Il faudra que je le lise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *