Interview Shannon Messenger – SLPJ 2015

IMAG1238

Comme vous le savez peut-être, j’ai eu la joie de rencontrer Shannon Messenger au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. A cette occasion, j’ai même eu l’immense joie de pouvoir l’interviewer grâce aux éditions Lumen. Une rencontre magnifique que je dois aux adorables Cécile Pournin, créatrice et directrice éditoriale, et Emily Costecalde, attachée de presse, que je remercie toutes les deux chaleureusement pour leur accueil. Sans oublier évidemment Shannon Messenger qui est lumineuse, extrêmement gentille mais aussi pleine d’humour. En bref, une très belle rencontre, un merveilleux moment et surtout, pleins d’informations à vous fournir.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

let the sky fallShannon Messenger m’a expliqué qu’elle avait toujours eu des histoires en tête. Lorsqu’elle était jeune, elle dessinait mais elle trouvait difficile de reproduire avec ses mains son imagination. Elle était donc partie pour faire des études artistiques quand elle a fait un « caprice » et a décidé de faire une « classe d’écriture ». Enfin, les gens pouvaient découvrir ce qu’elle avait dans la tête ! Ce qui est quand même beaucoup plus drôle. C’est comme se réveiller d’un beau rêve inachevé. On se réveille trop tôt mais on a une idée de comment cela aurait pu finir. Finalement, elle dit qu’elle a le meilleur job au monde : elle est payée pour rêver !

 

 

D’ailleurs, si vous deviez parler d’un roman ou d’un auteur ?

Ella enchantedElla l’ensorcelée (Ella Enchanted en VO) de Gail Carson Levine (et qui a été adapté au cinéma avec Anne Hathaway). C’est le premier livre pour enfant qu’elle a lu quand elle a voulu s’y remettre. Elle adore l’histoire de Cendrillon et elle n’avait pas lu de romans jeunesses depuis très longtemps. Elle a adoré les changements par rapport au conte original. Elle trouve Ella beaucoup plus forte et ça lui a donné envie de faire de Sophie (héroïne des Gardiens des Cités Perdues) une personne très forte.

D’ailleurs, en parlant de Sophie, elle voulait être sûre que son personnage semblerait authentique aux lecteurs du même âge. La tendance actuelle est de faire des héroïnes que l’on rend plus masculine. Sophie n’est pas très féminine non plus mais elle n’essaie pas d’être forte, musclée, elle a des capacités physique que tout le monde peut avoir. Elle est forte mais comme peut l’être un garçon ou une fille.

De plus, il était important pour elle que ses personnages fassent des erreurs. Le plus important à l’adolescence, quand on devient adulte, c’est de prendre ses propres décisions. Et il arrive que l’on fasse les mauvais choix. C’est ce qui rend ses personnages authentiques et proches de leurs lecteurs. Ils font cette expérience essentielle qui leur permet finalement de s’élever au-dessus de leurs erreurs.

En parlant des personnages, je suppose que l’on vous pose souvent la question (Shannon Messenger a éclaté de rire, voyant de suite où je voulais en venir) mais je ne peux pas résister. Fitz, Keefe, Dex, j’ai mes favoris mais c’est très compliqué pour moi de les départager tellement ils sont complémentaires. Savez-vous déjà pour lequel le cœur de Sophie balancera à la fin de la série ?

Gardiens des cités perduesEt là, c’est le drame : elle ne sait pas. Elle a des théories mais elle ne contrôle pas ses personnages, juste son intrigue. Elle se pose toujours la question de savoir ce qu’elle va faire à ses personnages puis comment va chacun va réagir. Ils ne font (et deviennent) pas toujours ce à quoi elle s’attendait. Ils changent continuellement et ne cessent de la surprendre. Surtout, elle les aime tous les uns autant que les autres.

Ils lui rappellent d’ailleurs le collège où un garçon craque pour une fille qui craque pour un autre garçon qui craque pour une autre fille et ainsi de suite à l’infini. C’est ce qu’elle essaie de montrer. Dex aime beaucoup Sophie mais pas de la même manière qu’elle, qui préfère Fitz. Et au milieu de tout ça, Keefe est totalement incontrôlable.

Ils font tous leurs erreurs, leurs expériences qui les changent. Comme dit plus tôt, il est important pour elle qu’ils ne soient pas parfait, qu’ils fassent leurs bêtises. De plus en univers fantastique éloigné des lecteurs. Ça permet d’avoir des expériences communes qui nous rapprochent de l’histoire. (D’ailleurs bébé spoiler : dans le tome 2 Fitz se plante, dans le 3 c’est Dex qui fait une belle bourde, dans le 4, cela sera au tour de Keefe de faire des mauvais choix !).

Pourquoi écrire des romans jeunesses ?

ExilProbablement parce qu’elle est incroyablement immature ! Elle n’a jamais vraiment grandi. De plus, ses meilleurs souvenir de lecture, c’était quand elle était enfant. Plus sérieusement, elle n’est pas vraiment certaine du pourquoi. Elle aime lire des romans pour adulte mais elle adorait vraiment lire en tant qu’enfant.

Écrire quelque chose, c’est vraiment un énorme travail et tant qu’à faire, autant écrire pour des lecteurs pour qui c’est une passion comme cela l’était pour elle petite. Et se dire que grâce à ses romans, des enfants peuvent se découvrir, découvrir une passion est quelque chose d’énormément gratifiant pour elle.

De plus, elle se souvient quand elle était enfant d’avoir lu avec une lampe de poche sous les draps parce qu’elle ne voulait pas lâcher un livre mais qu’elle n’avait plus le droit de lire à cette heure-là et qu’elle se faisait gronder par ses parents. C’est pour elle parmi ses meilleurs souvenirs de lecture et elle aime imaginer ses lecteurs faire de même. (Ça m’a rappelé bien des souvenirs)(qui n’a jamais lu sous les draps pour ne pas se faire disputer ? ^^)

Quel est l’effet de voir ses romans traduits à travers le monde ?

le grand brasierC’est complètement incroyable ! Cela la fait se sentir très humble car si elle a écrit au début, c’était pour soi, pour mettre des mots sur son imagination et elle ne savait absolument pas comment on allait considérer ses écrits. Si on allait les aimer ou la prendre pour une folle. Elle est vraiment revenue sur le fait que cela la faisait se sentir très humble et chanceuse.

J’adore le chocolat et Moonshine aussi. Et vous, qu’elle est votre gourmandise ?

Elle porte un amour particulier aux cupcakes mais quelque chose qu’elle adore énormément, ce sont les macarons (macawroooonsss comme elle le dit si bien en riant). D’ailleurs, on lui en avait laissé une boîte à l’hôtel mais elle l’avait déjà terminée, elle ne pouvait pas résister.
Finalement, elle aime tout ce qui est sucré et se cuit au four. Une vraie gourmande, comme nous !

Dernière question, un mot français (en dehors de macawroooonsss) qui l’a fait rire ou sourire ?

Rien ne lui est venu à l’esprit mais Shannon Messenger m’a raconté une petite anecdote qui nous a bien fait rire. Quand elle vient en France le mot « please » en français, « s’il vous plaît », elle oublie toujours ce que cela veut dire. Elle croit qu’on lui dit quelque chose de particulier, qu’elle essaie de comprendre alors que c’est juste « s’il vous plaît ». Celui arrive d’ailleurs souvent avec les serveurs dans les restaurants, elle pense toujours à une question importante qu’elle ne comprend pas avant de se souvenir de ce que cela veut dire !

Et voilà, j’espère que je n’ai rien oublié. C’est malheureusement fort possible malgré mes notes, Shannon Messenger ne se contentant pas de seulement répondre rapidement aux questions mais elle développe vraiment ses réponses, créant un dialogue vraiment passionnant. Une vraie bavarde comme moi ! Une rencontre fabuleuse que je ne suis pas prête d’oublier, j’en profite pour remercier à nouveau l’équipe de Lumen ainsi que Mme Messenger d’avoir été aussi accueillante !

Melwasul

Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Interview Shannon Messenger – SLPJ 2015 »

  1. Valou

    Bonsoir, merci beaucoup pour cette interview qui nous fait rêver. J’apprécie particulièrement vu que je n’ai pas me rendre à Montreuil cette année et j’espère sincèrement la rencontrer un jour. Bon week-end!!!

    Répondre
  2. Mlle Jeanne

    Cette interview est vraiment très intéressante! Je viens de finir le tome 3 de Gardiens des Cités perdues, et j’aime vraiment beaucoup cette série. 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Tout d’abord bienvenue sur le blog. J’adore cette série et là, je suis juste hyper impatiente de lire le quatrième tome !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *