Interview de Jess Swann

photo de Jess swann
Jess Swann, auteur d’Amour Orgueil et Préjugés que j’ai lu il y a quelque temps, a eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de mes questions. Un énorme merci à elle et bonne lecture.

Interview

Melwasul : Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes pour vos lecteurs ?

Jess Swann : Ah … ça commence par LA question qui me pose toujours problème. Donc bonjour à tous, Jess Swann de mon nom de plume, de sexe féminin (c’était le cas la dernière fois que j’ai regardé et je pense que ça ne change pas facilement) âgée de 34 ans. Je suis une passionnée de lecture en règle générale avec une certaine attirance pour les auteurs anglais. Mais je lis vraiment de tout (et parfois de n’importe quoi) étant curieuse de nature.

Melwasul : Si vous deviez décrire Amour, Orgueil et Préjugés en quelques mots, que diriez-vous ?

Jess Swann : Dur, dur… Je dirais que c’est une romance (difficile de le nier) ancrée dans le monde contemporain. A travers l’histoire de Cassandra, c’est aussi une manière de faire partager aux lecteurs ma vision des préoccupations « féminines » en 2013. De nos jours, la seule perspective d’avenir d’une femme n’est pas le mariage comme cela était le cas en 1813 (dieu merci !).Le livre expose les rêves et aspirations de Cassandra ainsi que sa vision de son avenir et de celui de ses sœurs au-delà de leurs pérégrinations romantiques.

Melwasul : Il s’agit de votre premier roman. Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ce roman ?

Jess Swann : Alors en fait, c’est un roman de commande à l’initiative de ma maison d’édition : Les Roses Bleues. Sachant que j’écrivais déjà des fanfictions tout en développant quelques histoires originales avec un certain gout pour la romance, une amie (Anne Rossi, auteure elle aussi) m’a envoyé le lien de l’appel à texte. Orgueil et Préjugés est un de mes romans favoris : sachant cela, je ne pouvais pas résister à l’envie de tenter ma chance en envoyant le synopsis détaillé et un premier chapitre rédigé. J’ai répondu à l’appel à texte pour plusieurs choses, d’une part je voulais me confronter au jugement d’un vrai professionnel de l’édition, sans grand espoir (mais en croisant les doigts très fort). D’autre part, le projet m’intéressait et j’avais une idée très précise de ce que j’aurais envie de lire avec des Lizzy et Darcy moderne, je n’avais pas envie de m’acheter le roman qui aurait été édité et de le lire en me disant « oh non ! ». De ce fait lorsque j’ai rédigé mon plan, je l’ai fait avec le seul objectif de « rendre hommage » aux personnages inventés par Jane Austen en les transposant au monde actuel

Melwasul : Combien de temps avez-vous mis pour le finaliser ?

Jess Swann : Presque un an ! J’ai répondu à l’appel à texte fin octobre 2012, j’ai su que j’étais sélectionnée le 19 Novembre 2012 et j’ai bouclé l’écriture et les corrections mi septembre 2013 soit, en tout, une dizaine de mois. Sachant que je souffre d’un manque chronique de temps : je travaille également à plein temps.

Melwasul : Des petites manies lorsque vous écrivez ?

Jess Swann : Pas de manies particulières, sauf une grosse exigence de solitude et de calme. J’ai besoin d’être seule pour écrire, le plus souvent avec une cafetière pleine. Et je lis souvent mes dialogues à voix haute, pour voir « comment ils sonnent » ( mes chats diraient qu’à l’occasion je leur demande ce qu’ils en pensent mais je nie farouchement cette affirmation.)

Melwasul : Comment vous est venue l’idée de reprendre le célèbre Orgueil et Préjugés de Jane Austen ?

Jess Swann : L’idée n’est pas de moi, comme je l’ai indiqué plus haut, elle correspond à une commande éditoriale. Cependant, dès la lecture du projet, plusieurs choses m’ont semblées incontournables : d’une part les héros devaient « exister » à part entière, avoir une identité propre et non celle de Darcy et Elizabeth : c’est la raison pour laquelle j’ai changé les prénoms. Ensuite, une version moderne se devait à mes yeux de suivre fidèlement le synopsis de l’œuvre originale. J’ai donc bâti mon histoire avec une priorité : trouver un équivalent moderne à chaque rebondissement de Pride & Prejudice tout en gardant l’esprit initial du roman. Je n’ai pas « ajouté » d’événements dans cette version mais bien transformé ceux définis par Jane Austen. Sur les caractéristiques des personnes j’ai également observé la même règle tout en les « modernisant » : par exemple le personnage d’Emily (Charlotte Lucas) manque de perspectives au début du roman et accepte la proposition de Stanley (Mr Collins) à cause de cela, même si les enjeux sont différents dans ma version.

Melwasul : D’ailleurs quelques anecdotes sur l’écriture du roman ?

Jess Swann : OK quelques secrets de fabrication… Au départ le roman devait être raconté à la troisième personne, ce n’est qu’après une suggestion de mon éditrice que Cassie a pris la parole. L’épisode qui m’a donné le plus de mal à « modernisé » est la fugue de Lydia ( surnommée « la cata Lydia » , ceux qui ont suivi l’aventure sur FB en ont entendu parler pendant des mois) ça a été une véritable horreur… J’ai du tester une bonne dizaine de scénari différents avant de trouver le définitif (avec à chaque fois des tonnes de changements dans l’ensemble du texte) ! J’ai également eu un débat nourri avec mon éditrice sur la question de la danse que pratiqueraient Drayton & Cassie. Elle préférait le tango, j’étais plus salsa ^^. J’ai fait beaucoup de visites virtuelles du golf de St Andrews et lus des pages et des pages en anglais pour me renseigner, en vrac, sur les différentes législations, les courses de lévriers, les quartiers de Londres, Dublin… Et, dernière anecdote : une seule scène a été écrite d’un jet sans la moindre interruption : celle où Drayton et Cassie se découvrent enfin.

Melwasul : Sinon je sais que vous avez plusieurs autres projets en cours, pouvez-vous nous en parler ?

Jess Swann : Deux gros projets actuellement. Constance et Séduction, une version moderne de Raison et Sentiments déjà sous contrat d’édition avec Les Roses Bleues.  L’histoire sera vue du point de vue de mon Elinor moderne (Isobel dans ma version). J’en suis à la moitié de l’écriture du premier jet. Mon second projet est plus personnel, c’est un format novella d’une centaine de pages intitulé La Dame aux Papillons. L’histoire est celle de Violet, une jeune créole du début des années 1800, qui se rend en Angleterre pour faire la connaissance de sa famille paternelle. Si je devais qualifier cette seconde histoire je dirais que c’est un conte gothique (avec une fin qui n’est pas forcément « happy ever afer »).

Melwasul : Quel est votre premier souvenir littéraire ?

Jess Swann : Question difficile, je dirais que le premier livre dont je me souviens c’est Blanche Neige et les 7 nains (version Disney) que j’ai lu à 3 ans et demi environ (toute seule comme une grande) ensuite je dirais toute la série Alice de Caroline Quinn, les bandes dessinées Bob et Bobette (connues exclusivement par les petits belges, je pense) sinon mon premier souvenir marquant auteur adulte c’est Stephen King.

Melwasul : Si vous deviez faire votre top 3 de vos livres préférés (oui juste 3 !).

Jess Swann : Alors… en number one sans hésiter : Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell. Ensuite en deux Orgueil et Préjugés de Jane Austen (of course) et pour le troisième c’est variable, j’aurais tendance à dire Ambre de Kathleen Winsor mais la troisième place dépend de mon humeur lorsque je réponds aux questions. ^^

Melwasul : Et nous donner le style de livre que vous n’appréciez pas du tout ?

Jess Swann : Ah… les « livres témoignages » type « j’ai vécu l’anorexie » ect, exception faite de l’excellent Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée. Et les livres « philosophique » : Montaigne, Voltaire ( Candide !) ou Montesquieu.

Melwasul : Si vous deviez écrire un livre avec un autre auteur, qui choisiriez-vous ? (Attention interdiction de répondre Jane Austen, ce serait de la triche. 😉 )

Jess Swann : Question difficile. J’ai une tendance à être solitaire et, lorsque j’écris, j’ai toujours une idée très précise de ce que je veux raconter, de ce fait la négociation est assez difficile. Je dirais à priori Margaret Mitchell (bon, certes, ça risque de poser un problème) parce que c’est sans doute l’auteure que j’admire le plus. En tout cas, c’est en refermant Autant en emporte le vent pour la première fois que je me suis dit : ce que j’aimerais savoir faire ça ! (je veux dire écrire, raconter une histoire.)

Melwasul : Côté cinéma, une comédie romantique préférée ?

Jess Swann : Aie. Je ne suis pas tellement « girly », comédie pour filles… Je dirais Dirty Dancing parce que c’est le seul film s’approchant d’une comédie romantique que j’aime réellement !

Melwasul : Pour finir, les lectrices du blog sont de grandes amatrices de chocolat (moi la première), quel est votre préféré ?

Jess Swann : Ah, plusieurs mais en general, le chocolat blanc fourré praline fait toujours un carton chez moi.

Où retrouver Jess Swann

Son Twitter
Son site
Son Facebook

Share via email
+1

9 réflexions au sujet de « Interview de Jess Swann »

  1. Jess Swann

    Ah merci à toutes les deux pour m’avoir proposé cette interview et m’offrir ainsi une tribune sur votre blog ! J’ai été ravie de répondre à vos questions

    Répondre
    1. Moonshine

      Et nous sommes ravies d’avoir pu faire connaissance et lire ton livre. N’hésite pas à revenir ici pour papoter et surtout tiens-nous informées de ton actualité littéraire.

      Répondre
  2. Françoise Hayart

    Merci pour cet entretien avec Jess. J’ai beaucoup aimé son livre. Je me suis régalée et j’attends le prochain avec impatience.

    Répondre
  3. tracy

    Merci beaucoup pour cette interview !
    Je suis trop contente car je suis une très très grande fan d’Orgueil et Préjugés mais n’avais pas encore eu l’occasion de découvrir cette nouvelle austennerie sauf qu’hier dans ma ville, voilà que l’auteure faisait des dédicaces, la chance !!
    Alors merci beaucoup, c’était un vrai plaisir de vous voir en vrai et d’échanger avec vous, et ce que j’ai pu lire pour l’instant de votre livre me parait prometteur ; hâte d’arriver à la fameuse scène… 😉

    Répondre
    1. Melwasul

      AHHHHH NANNNNN je suis trop méga jalouse !!! pas juste pas juste pas juste !! ^^

      En tout cas, excellente lecture et n’hésitez pas à revenir nous donner votre avis après lecture 😉

      Répondre
      1. tracy

        hihi c’est ça d’habiter tout près de la frontière belge ! ^^
        Merci beaucoup, c’est si gentiment proposé que je n’y manquerai pas, à bientôt !

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *