Incandescent de Colleen Hoover

Incandescent

Titre : Incandescent (Indécent #2)
Auteur : Colleen Hoover
Éditeur : J’ai Lu pour Elle
Date de parution : 19 août 2015

Résumé

Depuis le départ de Julia, Lake et Will poursuivent leurs études tout en veillant à l’éducation de leurs frères respectifs. Une vie de famille rapiécée, chaotique et mouvementée, qui ne laisse que peu d’espace à leur couple.
Alors qu’ils projettent de remédier à cela le temps d’un week-end, le passé de Will ressurgit de manière inattendue, mettant en péril leur fragile équilibre…
Lorsque vous n’avez plus qu’une personne sur qui compter, la confiance peut-elle survivre à la trahison ?

Avis de Melwasul

note 4

Aujourd’hui, parlons de la suite d’Indécent de Colleen Hoover qui est sortie en France fin août. Première remarque, un léger progrès niveau couverture (on échappe au meuble Ikéa) mais un titre encore trompeur. Rien d’indécent ou d’incandescent dans cette série. C’est fou comme J’ai Lu publie de magnifique textes dans cette collection mais se met des bâtons dans les roues avec certaines de leurs couvertures et de leurs traductions de titres … Voilà, la minute critique est finie, passons maintenant au contenu.

Nous retrouvons donc Layken et Will quelques mois après la fin d’Indécent (risque de spoilers donc) et la mort de la maman de Lake. Je dois avouer que j’ai commencé à lire à reculons parce que j’en ai marre de ces romances où nous retrouvons le couple sur plusieurs tomes avec le même scénario : je t’aime pas/je t’aime/on se dispute/on se sépare/je t’aime à nouveau/bis repetita. Mais bon c’est quand même Colleen Hoover alors il était impossible que je passe à côté et je me suis donc lancée.

Et franchement je n’ai pas été déçue. Certes, nous avons droit à la fameuse dispute (ridiculement due à un manque de communication entre nos deux héros)(comme c’est souvent le cas d’ailleurs), nous avons cet élément dramatique un brin en trop et d’autres choses qui auraient dues me faire grincer des dents pendant ma lecture et pourtant … Et pourtant la magie Hoover a encore opéré et je me suis vraiment régalée (même si comme pour le premier, je l’ai trouvé trop court !).

C’est avec plaisir que j’ai donc retrouvé Will et Lake ainsi que leurs petits frères. J’ai aimé voir l’évolution de leur relation mais surtout voir que tout ce n’était pas fait en un seul jour. Un proverbe dit que « Rome ne s’est pas faite en un jour » et il en est de même pour une relation amoureuse. Après le coup de foudre et les aventures du premier roman, la relation entre Lake et Will se construit tout doucement et doit surmonter encore de nouvelles épreuves de la vie. Ils sont certes amoureux mais ils sont aussi devenus « parents » à un âge où ils devraient être insouciants. Ils ont chacun un petit frère dont il faut prendre soin et dont il faut assurer l’avenir, et le rôle de parents n’est pas toujours facile.

Heureusement pour eux, leurs amis fidèles seront toujours là pour les aider. J’ai retrouvé avec grand plaisir leurs amis Gavin et Eddie qui eux aussi ne sont pas au bout de leurs surprises. Il y a aussi leur impertinente de nouvelle petite voisine qui amène un certain humour et qui fait parfaitement la paire avec Kel et Caulder (les fameux petits frères)(ou le trio infernal, j’adore). Il y aussi sa maman Sherry qui sans le montrer amène en fond une petite touche maternelle pour Lake et Will, sans s’imposer, de manière fort naturelle sans que eux-mêmes ne le réalisent vraiment. Mais ce n’est pas la seule touche maternelle de présente, la maman de Lake, Julia est elle aussi avec eux d’une manière vraiment touchante (et drôle aussi parfois). A travers ce procédé on retrouve parfaitement son esprit et c’est juste parfait.

Pour finir il me faut parler du Slam. Le slam était au centre du premier tome, un personnage à part entière, élément presque principal. Ici, dans toute la première partie, il est pratiquement totalement absent. Il ne réapparaît que dans la deuxième partie mais de quelle manière ! Il m’a prise aux tripes, m’a émue aux larmes tout en me faisant rire et sourire. Juste splendide, magnifique. Et cela, à trois reprises.

C’est maintenant l’heure pour moi de clore cette chronique pour aller préparer mon repas du soir : des basagnes maison. On se retrouve en novembre pour parler de sa prochaine parution en français : Ugly Love et surtout de sa venue en France !

Papillon Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Incandescent de Colleen Hoover »

  1. Kieu-Xuan

    C’est bizarre la magie n’a pas fonctionné avec moi, j’avais moyennement aimé le tome 1 (pas le coup de cœur attendu) mais celui là c’était de trop : too much, trop de drama. Je suis déçue car je l’attendais avec impatience.

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      ahhh en fait je reproche qu’ils soient trop courts et trop rapides (même si là, c’est moindre car l’histoire a commencé dans le 1 finalement). Après c’est surtout que j’aime beaucoup la plume de Colleen Hoover (surtout les slams que j’ai trouvé magnifiques !)

      Répondre
  2. topobiblioteca

    J’avais bien aimé le tome 1, c’était une chouette lecture mais j’avais trouvée que tout allait trop vite, malgré tout, je lirai la suite =)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *