Happy Ending de Victoria Van Tiem

Happy endingTitre : Happy Ending
Auteur : Victoria Van Tiem
Éditeur : Harlequin – &H
Date de parution : 01 février 2017

Résumé

La vie, c’est pas une comédie romantique.

Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…

Avis de Melwasul

note 4.5

Voilà la romance que j’attendais en ce début d’année 2017 ! Une comédie romantique hommage aux comédies romantiques cinématographiques qui me promettait de passer un excellent moment. Et en effet, le moment fut excellent même si ce n’est pas la romance de l’année ou une aussi bonne surprise que Meilleurs ennemis.

Kensington est dépitée/exaspérée/folle de rage. Shane, celui qui fut son petit ami pendant quatre ans, l’homme de sa vie, celui qui brisa son petit cœur en repartant en Angleterre sans un mot d’explication suite à une absence totale d’explication après des actes incompréhensibles. Ce Shane là est de retour dans sa vie alors qu’elle vient de se fiancer et est prête à épouser l’homme parfait qui est aussi un collègue. Shane, l’homme d’affaire qui est à l’origine du méga projet qui pourra faire décoller sa carrière (ou au moins sauver son poste). Shane qui a une méga d’idée de restaurant-cinéma autour des plus belles comédies romantiques et qui veut expressément que ce soit Kensington qui se charge du projet.

Shane qui a une connaissance impeccable des comédies romantiques, héritage du temps où Kensington les lui faisait toutes voir et revoir, et il compte bien sur cet atout pour la reconquérir s’il voit que Bradley, son fiancé, n’est pas fait pour elle, ne l’aime pas à sa juste valeur. Son plan parfait : lui faire revivre dix des scènes les plus mémorables de comédies romantiques : une séance de shopping folle à la Pretty Woman, un délire sur une liste de naissance à la 27 Robes, et j’en passe pour vous laisser l’entière surprise (mais punaise, le rêve total !). On peut dire ce l’on veut mais Shane, il maîtrise le sujet et mène son plan à la perfection. Impossible de ne pas succomber à son charme, à ses réparties, à son humour et surtout, impossible de résister à son romantisme !

Et en effet, Kenzi va avoir bien du mal. Alors qu’elle pensait enfin mener sa vie par le bon bout, enfin être ce que sa mère attendait d’elle, enfin pouvoir faire de l’ombre à s parfaite belle-sœur, voilà que Shane vient mettre sa vie sens dessus dessous. Une Kenzi qui m’a vraiment fait de la peine devant le comportement de sa famille à son égard mais qui m’a aussi complètement exaspérée à ne pas voir ce qu’elle avait sous le nez, à se croire un peu trop au centre du monde finalement. Mais finalement, Kenzi, on l’aime pour ce qu’elle est, pour son besoin de s’occuper des autres, pour son besoin d’amour mais aussi pour ses défauts.

En parlant de défauts, je dois avouer que si ce roman n’a pas la note parfaite et n’a pas été un coup de cœur, c’est parce que le revirement final est peut-être un brin trop gros. Il y avait un petit quelque chose en trop et c’est vraiment dommage parce qu’à côté de ça l’auteur a fait un super travail. J’avais un peu peur que l’abondance de références cinématographiques fasse un peu listing, un peu « il faut absolument que celle-ci je la case » alors que pas du tout, bien au contraire. Chaque référence à sa place, chaque référence est parfaitement amenée, maîtrisée par l’auteur qui sait où elle va et pourquoi elle y va (et à chaque fois j’avais envie de re-visionner le film en question)(j’aime tellement toutes ces comédies romantiques)(et elles y sont presque toutes !)(ahhh c’était trop bien!). Certains passages sont vraiment très, très drôles (j’ai gloussé), d’autres sont vraiment très, très touchants (j’ai couiné)(ahhhhhhhhh la scène finale …. pfiouuuuuu)(et ce n’est pas la seule scène qui provoquera chez vous le fameux sourire niais mais c’est incontestablement une des plus belles scènes de fin de toute romance !). Et vous le savez, quand je glousse et que je couine, c’est incontestablement bon signe. Il m’a juste manqué quelques papillons dans le ventre pour que cela soit un vrai coup de cœur (j’aurais alors pu pardonner le petit truc en trop)(même s’il amène une scène super drôle).

Conclusion : amoureuses de rom-coms, ce livre est fait pour vous ! Entre romance contemporaine, comédie romantique et même chick-lit, le mélange est astucieusement réalisé pour que même les éléments WTF et retournements de situations en trop marchent à la perfection ! Une romance véritable hommage à toutes les comédies romantiques passées et présentes. De Pretty Womam à Love Actually, en passant par Bridget Jones et L’abominable vérité, c’est finalement, plus d’une vingtaine de références astucieusement utilisées pour servir une parfaite … comédie romantique ! Un régal !

Cinématographiquement Vôtre,
Melwasul

logo harlequin

Retrouvez ce livre sur Harlequin

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Happy Ending de Victoria Van Tiem »

  1. Marion

    Alors après un résumé pareil j’ai juste voulu le lire tout de suite , je trouvais l’idée vraiment très original. Je me suis peut être un peu trop emballer et ça m’a fait le même effet qu’avec my favorite mistake , j’en attendais trop et j’ai trop comparer avec les autres romance contemporaine que j’ai lu. Et du coup je suis un peu mitigé.
    Je partage l’avis du dénouent « un peut gros » , a un moment je me suis même dit que ça faisait beaucoup de révélation en si peut de page par ce qu’en plus j’ai trouvé cette partie très condensée.
    Mais je doit quand même préciser que j’ai aimé mais sa n’est pas non plus un coup de cœur pour moi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *