Guerre de Larissa Ione

couv guerre

Titre : Guerre (Les cavaliers de l’Apocalypse #1)
Auteur : Larissa Ione
Éditeur : Bragelonne
Date de parution : 31 octobre 2013

Résumé

La nouvelle série événement par l’auteure best-seller de Demonica.
La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou au contraire embrasser leur destinnée et déchaîner l’enfer sur terre.

Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable avec une lame, il a participé à toutes les grandes batailles de l’Histoire. Alors que les émotions n’ont aucune prise sur lui depuis bien longtemps, il va s’avérer que sa seule faiblesse est une femme. Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, s’est retrouvée porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine, ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.

Avis de Moonshine

note 5Voici mon coup de cœur rayon Bit lit. Je viens de découvrir que cette nouvelle série de Larissa Ione est un spin-off à sa série Démonica. Je vous l’avoue je n’ai jamais lu cette dernière. Honte à moi. (Huées de la foule en délire). Cependant la lecture de ce premier tome ne m’a pas du tout gêné pour la compréhension de l’univers de l’ auteure. Bien au contraire, il m’a donné l’envie de commencer la série Démonica depuis le début.

Cette série est basée sur le mythe biblique des Cavaliers de L’Apocalypse. Dans le Nouveau Testament. Les Cavaliers de l’Apocalypse sont au nombre de quatre. Ils sont annonciateurs de la fin du monde : l’ Armageddon (nan pas le film avec Bruce Willis et Ben Afleck 🙂 ). Ils représentent la Mort, la Guerre, La Famine et la Conquête.

Dans ce roman, le mythe et un tant soit peu remanié. Lilith succube des enfers a eu quatre enfants avec un ange. Trois garçons : Arès, Reseph, Thanatos et une fille : Limos. Les garçons ont été élevés sur terre au sein de familles humaines. Lilith a gardé sa fille dans le monde démoniaque. Lorsqu’ils ont  découvert leurs conditions et leurs appartenances au monde démoniaque, ils se sont révoltés et ont entraîné une guerre entre les humains et les démons. Pour punition céleste, ils deviennent les Cavaliers de L’Apocalypse. Chacun porte un sceau de l’Armageddon. Si ces quatre sceaux venaient à être brisés, ce serait la fin du monde (vous l’avez deviné) et les démons seraient libre de mettre la pagaille dans le monde des humains. Les avatars des cavaliers : Guerre (Arès), Pestilence (Reseph), Mort (Thanatos) et Famine (Limos) entraîneraient la fin du monde.

Les Cavaliers sont voués à protéger leurs sceaux afin de sauver l’humanité d’après les saintes écritures de la Bible. A l’inverse, d’après le Démonica (livre satanique), ils sont voués à briser leurs sceaux et déclencher l’Apocalypse. Dur dur de choisir lorsqu’on a une mère démoniaque et un père angélique. Pour corser le tout, les Cavaliers sont sensibles à un déclencheur appelé Agimortus (on dirait une formule d’ Harry Potter) qui brisera leurs sceaux. Cela peut être une personne, un objet ou bien une action.

Ce premier tome débute sur l’histoire de Reseph. Le sceau de ce dernier vient de d’être brisé. Et son avatar Pestilence fait un carnage dans le monde des humains en propageant des épidémies et des maladies. Reseph est à la recherche de tous les Agimortus de ses frères et sœurs afin de les briser et de libérer leurs avatars. Dans ce tome, il cherche celui d’Arès qui a malencontreusement été transféré dans le corps d’une humaine : Cara. Cette dernière va découvrir un autre univers. Elle devra se battre pour sauver sa vie.

Ce premier tome est un coup de cœur. J’ai su apprécier l’univers complexe de Larissa Iones. Malgré la multitude de personnages chacun à son utilité au sein du roman, les bons comme les mauvais. Son écriture est légère et bourrée d’ humour. Elle colle au mythe biblique de l’apocalypse et c’est très appréciable. En effet chaque Cavalier a sa monture dont la robe est de la couleur est le symbole de l’activité de son maître. Je suis enchantée de ce travail de recherche biblique qu’a mené l’auteure.

Les-cavaliers-de-apocalypseUn point positif pour les Éditions Bragelonne concernant les couverturedes livres. Elles sont vraiment sublimes. Je ne sais pas qui les a réalisées mais elles restent fidèles aux attributs des Cavaliers de l’Apocalypse tels qui nous sont décrits dans la Bible : l’épée pour la Guerre, la faux pour la Mort, la balance pour la Famine et l’arc et la couronne pour la Conquête (la Pestilence pour le livre).

Le prochain tome paraîtra au mois de mars 2014. Ce sera l’histoire de Limos. En entendant, je vous propose un article du magazine Neverland au sujet de cette série. Bonne lecture.

 

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Guerre de Larissa Ione »

  1. Gilwen

    Il attend sagement sur ma table de nuit. Comme toi je n’avais pas lu Demonica mais j’ai tenté le pari de m’engloutir les 5 tomes cette semaine avant d’entamer ce spin off ce weekend. Avec ce que tu en dis, j’ai vraiment hâte de m’y mettre !

    Répondre
  2. lilitth

    J’ai eu beaucoup beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Je me suis perdu avec tous les noms, les liens entre eux, ect…. Je pense que pour ceux qui ont lu la série Démonica ça ne devrait pas poser de problème. Pour les autres et bien armé vous de patience 😉 Passé un peu plus de la moitié du livre c’est vraiment pas mal ^^

    On rencontre les 4 cavaliers de l’Apocalypse, Ares « guerre », Reseph « Maladie », Thanatos « Mort » et Limos « Famine ». Chacun a son agimortus qui les empêche de devenir leur part sombre. Pour Reseph c’est trop tard, il est devenu Pestilence et va tout faire pour que ses frères le rejoignent.

    Cara va se retrouver porteuse de l’agimortus d’Ares. Et si celui-ci n’est pas transmis à un ange déchu elle mourra. Une humaine ne peut pas le porter sans s’affaiblir de jour en jour. Elle va avoir un court repris grâce à un chien de l’enfer, mais je n’en dirai pas plus de l’histoire et vous laisse découvrir la suite 😉

    J’ai beaucoup aimé la personnalité d’Ares. Son passé, ses tourments,… et quand il doit prend LA grande décision et qu’au final c’est au-dessus de ses forces, j’ai complètement fondu <3

    En résumé un début vraiment trèèèèèès long, mais une fois qu’on est dedans on passe un bon moment ^^

    3/5

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *