Girl Online de Zoe Sugg

Girl Online
Titre : Girl Online
Auteur : Zoe Sugg
Éditeur : La Martinière Jeunesse
Date de parution : 07 mai 2015

Résumé

Gaffeuse et très réservée, Penny a un secret. Sous le pseudonyme Girl Online, elle confie ses doutes, ses joies et ses peines à son blog, devenu le rendez-vous des filles de son âge.
Grâce à ce blog, peu à peu, Penny prend confiance en elle et devient capable d’affronter la réalité.
Et quand elle rencontre Noah, elle se surprend même à rêver d’amour…
Mais l’élu de son cœur n’est pas n’importe quel garçon. Lui aussi a un secret.
Et Penny n’est pas au bout de ses surprises…

Avis de Melwasul

note 5

Voilà, ça y est, j’ai lu le roman qui a défrayé la chronique en Angleterre. Et voilà. Je mourrai moins bête et je pourrai dire : « je l’ai lu » et c’est à peu près tout. Vous l’avez compris, je ne l’ai pas trouvé extraordinaire. Certes, cela se laisse lire, c’est mignon par moment mais je crois que je me fais vraiment trop vieille pour ce genre de romans. Ou plutôt en y réfléchissant, l’auteur (laquelle ?)(j’y reviendrai à la fin) n’a pas réussi à m’emporter.

D’abord, ce livre j’ai commencé à en entendre parler lors de sa sortie au Royaume-Uni au mois de novembre si je ne me trompe pas (flemme de chercher la confirmation). Ce qu’il faut savoir, c’est que ce roman est le premier de Zoe Sugg, Youtubeuse hyper-méga connue sous le nom de Zoella (vous aussi vous ne connaissiez pas avant ? Bienvenue dans le clan des has-been !). Un démarrage canon qui a fait qu’on l’a rapidement comparée à J.K. Rowling (c’est d’ailleurs pour ça que j’en ai entendu parler). En effet, elle a vendu plus de romans à ses débuts que ne l’avait fait Madame Rowling. Et vous connaissez un peu à force mon amour pour Harry Potter et J.K. Rowling et donc, dès que l’on commence la comparaison même de loin, je deviens très très tatillonne, et je commence à sortir les griffes. Malheureusement pour Zoella, je vais sortir les griffes (mais pas trop méchamment).

Dès les premières pages, ma pensée a été que jamais je n’arriverai au bout. C’était long, laborieux et je m’enquiquinais sévère. Mais bon, il faisait beau, chaud, j’étais au milieu d’un champ à faire bronzette (juste les mollets et les bras)(c’était fin mars quand même) et surtout je n’avais pris avec moi que ce livre-là pour l’après-midi. Donc je n’avais pas trop le choix si je voulais lire dans un lieu que j’adore. Je me suis accrochée, j’ai lutté et enfin, j’ai eu le déclic. De lourde et pénible, l’histoire est passée à toute mignonne (mais un brin trop guimauve)(oui moi, qui trouve une romance trop guimauve, on aura tout vu !).

Le milieu du roman est donc absolument trop choupinou. C’est la partie se déroulant à New-York qui m’a vraiment entraînée et qui permet au livre d’atteindre presque la moyenne. C’est chou (je me répète), c’est drôle, c’est tout doux. Cela nous fait voyager de manière vraiment agréable. Mais la chute n’en est que plus rude. J’ai trouvé la fin vraiment gnagnatte dans le genre il faut qu’il arrive un truc, qu’il y ait des cris et des larmes avant de belles retrouvailles énamourées ! Sur la fin, j’ai gloussé mais pour me moquer, c’était trop et c’est dommage.

De plus, même si le roman montre bien les dangers d’internet et ce veut peut-être un moyen de dire il faut faire attention à ce que l’on dit sur les réseaux sociaux, il faut se méfier, j’ai trouvé que cela était vraiment mal abordé et un peu de matière futile. C’est un peu à cause des personnages à qui je n’ai trouvé aucun charisme, ils sont plats, bien trop plat, voire même à en devenir énervant par moment.

Maintenant, passons à l’autre chose qui fâche : l’écriture. Surtout, surtout, surtout la quantité astronomique de références qui deviennent juste exaspérantes ! Livres, séries, films tout y passe. D’habitude, j’adore ça mais là je les ai juste trouvées hyper mal amenée et plutôt du genre « regardez, regardez, j’ai plein de références de trucs que vous aimez ! ».

Pour finir, retour sur la polémique a-t-elle écrit le roman ? A-t-elle fait appel à un nègre ? Apparemment la maison d’édition a publié un communiqué de presse confirmant qu’elle n’était pas réellement l’auteure du roman. Je ne sais vraiment qu’elle est la part de vérité dans tout ce qui a été dit mais une chose est sûre, ce n’est pas de la grande prose. C’est plutôt très simple, voire trop simple. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai eu beaucoup de mal à le lire au début. C’est, j’oserai presque dire, banal.

Une dernière chose, de par l’histoire, le déroulement, le roman m’a un peu fait penser au roman de Jennifer E. Smith sauf que voilà, n’importe qui n’est pas J.K. Rowling tout comme n’importe qui n’écrit pas comme la talentueuse Jennifer E. Smith qui nous offre des romans vraiment à part, des romances magnifiques et spéciales. Ce que n’a pas réussi Zoe Sugg pour moi.

En conclusion, vendre beaucoup au début c’est bien, tenir la distance c’est quand même le principal et vu la qualité du roman, elle n’est pas prête d’égaler reine Rowling !

Polémiquement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Girl Online de Zoe Sugg »

  1. Bib HLM

    Oh, j’ai lu quelques avis sur le roman, et à chaque fois, j’avais envie de passer à l’achat. Mais le tiens me calme un peu… Je vais le garder en WL, si on me l’offre pourquoi pas hahaha

    Avant, le début des avis de lecture, je n’avais jamais entendu parlé de la jeune fille :/ Bienvenue dans le clan des has-been ! J’adore 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Bienvenue coupine has-been 😀

      Franchement, j’avoue que je ne comprends pas tous ces avis enthousiastes mais bon il en faut pour tous les goûts hein … (après j’ai un peu l’impression d’être la seule à ne pas avoir apprécié …)

      Répondre
  2. tachou

    j’aime tes commentaires si j’ai un doute sur un livre il suffit que je regarde ton blog et là, je suis jamais déçu. Tu sais toujours choisir les mots qui me donnent envie de lire ou de laisser tomber. Merci

    Répondre
  3. Erika

    Cela fait un petit moment que je viens sur ce blog, et je le trouve super, quand je cherche un livre à lire, je viens ici, je suis entièrement d’accord avec le commentaire précédent.
    Pour en revenir à Girl Online, je l’ai lu également, et je trouve aussi le début long, ainsi que la fin décevante… En bref, je suis tout à fait de ton avis ! 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Merci, ça me fait chaud au coeur. et ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir accrocher à Girl Online !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *