Genesis Alpha de Rune Michaels

couv genesis Alpha

Titre : Genesis Alpha
Auteur : Rune Michaels
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 04 septembre 2013

Résumé

Josh et Max. Max et Josh. Deux frères, inséparables. Une passion commune : Genesis alpha, leur jeu vidéo, leur seconde vie. Mais quand Max est accusé d’avoir tué une jeune fille, il ne s’agit plus de jouer. Le monde de Josh s’écroule, les secrets de famille explosent : il découvre qu’il est en fait le clone de ce frère tant aimé. Josh est-il génétiquement programmé à devenir lui aussi un meurtrier ?

Avis de Mockingjay

note 3.5Je crois que c’est le livre dont la chronique va me donner le plus de fil à tordre !
Je ne sais pas par où commencer, je vais essayer de structurer un minimum, mais je ne vous promets rien.

Premièrement je ne suis pas certaine d’avoir compris le but de l’histoire que le synopsis résume plutôt bien.
Je pense que l’auteur a voulu trop en faire. Quand on sait que le livre est destiné à un public jeune (Age du personnage principal, vocabulaire utilisé), je ne comprends vraiment pas. C’est trop dur, trop sombre, personnellement je ne laisserai pas ce livre entre les mains d’un adolescent.
Pourquoi ? Même si l’auteur a (je pense) voulu mettre en garde les dangers que peuvent représenter les jeux vidéos, il ne l’a pas fait de la bonne manière.

A la lecture du résumé on pourrait penser que le jeu Genesis Alpha tient une place importante dans l’intrigue et que c’est à cause de ça que Max a perdu la tête et assassiné quelqu’un. Mais pas du tout, c’est grâce au jeu que l’on va découvrir qu’il est le coupable (les messages qu’il a échangé avec sa victime qu’il a rencontrée en ligne sont sauvegardés), mais rien de plus.

Ensuite il y a cette histoire de clone. Rhooo que c’est dur à expliquer !
Pour que vous comprenez mieux :
Quand Max état enfant on lui a diagnostiqué un cancer. Sa mère, biologiste, a tenté l’impensable. Elle et ses collègues ont crée un «bébé-médicament».
Qu’est ce que ça peut bien être ? Pour faire simple ils ont grâce aux ovules de la mère et au sperme du père (logique, je sais !), donné vie a une multitude d’embryons.
Ils les ont ensuite étudiés pour chercher celui dont les gènes et l’ADN étaient le plus proche de celui de max.
Puis, par Fécondation In Vitro ils l’ont implanté à la mère. C’est comme ça que Josh a été créé.
Ils ont donc pu lui prélever des cellules saines qu’ils ont transplantées à Max, ce qui l’a entièrement guéri de son cancer.
Bon la science c’est pas mon domaine, donc je ne juge pas.

Mais là où ça se corse c’est qu’une fois Max qui est accusé du meurtre d’une jeune fille apprend que c’est son petit frère qui fourni les preuves de sa culpabilité il va avouer sur un plateau télé que Josh n’est pas un « bébé-médicament » mais son clone.

La j’ai étais perturbée, parce que je n’ai absolument pas compris les explications qui visaient à différencier la fabrication d’un clone à celle d’un « bébé-médicament ».
Le vocabulaire et les thermes utilisés sont vraiment techniques, et honnêtement je me suis sentie idiote à la lecture de ces passages. Je n’ai compris que la moitié.

Bon je suis consciente que ce que je viens e vous écrire ne donne pas vraiment envie de découvrir le livre, mais c’est la que je vous dis NON ne faite surtout pas cette erreur !

Parce qu’à coté de tout ça il y à quelque chose de beaucoup plus important.
Le débat que cela entraine.
Vu que Josh et le clone de Max, est-ce que lui aussi va se transformer en tueur psychotique ?
Le pauvre gamin qui d’abord n’ose même pas penser que son frère puisse être coupable va le défendre du mieux qu’il le peut, mais quand il va découvrir que son frère est bel et bien le coupable il va tout remettre en question.
Des étrangers, des journalistes, ses amis et même lui vont se demander si tout ça, ce n’est pas sa faute.

S’il n’avait pas sauvé son frère, alors la jeune fille ne serait jamais morte ?
Si il est vraiment son clone, alors lui aussi va devenir un meurtrier ?
Est-ce que tout est question d’ADN, où alors la conscience et l’âme d’une personne peuvent le différencier de « son double » ?

Tout un tas de question qui ne peuvent que nous faire réfléchir. Est-ce qu’on né mauvais ou est-ce que se sont nos actes et les décisions que l’on prend qui forgent notre personnalité ?

Il est impossible de rester serein quand on lit ce livre ! Des l’instant ou on le commence jusqu’à la dernière page, on est oppressé.

En fait, moi qui voulais structurer ma chronique, je me rends compte que je n’y suis pas parvenue, et ce pour une bonne raison.
Cette chronique reflète parfaitement l’état dans lequel je me suis trouvée après cette lecture.
Fébrile, révoltée, perdue, des questions existentielles plein la tête et une énorme boule aux creux de mon estomac.

Merci à Macadam pour cette découverte qui ne laissera personne indifférent j’en suis sûre.

Extraits

«- Qu’est-ce que je deviens ? Qu’est-ce qui va se passer pour moi ?
– Qu’est-ce que tu veux dire mon chou ? Demande maman. Il ne va rien t’arriver, Josh. Nous ne laisserons personne te faire du mal.
– Mais je suis lui ! J’ai les mêmes gènes !
– Tu as nos gènes mon garçon, voila ce que tu as. D’un point de vue génétique tu es un mélange de ta mère et de moi. Mas en ce qui concerne ta personnalité, tu es toi.
– Je suis pareil que Max. Et Max est…
– Peu importe ce qu’est Max, ca n’a rien à voir avec toi.»

« – On ne peut pas prendre de risques. Une de nos filles est morte, l’autre a disparu. Karen est morte de la façon la plus horrible qui soit. S’il y a un risque que ce garçon puisse devenir un monstre comme son frère, nous devon agir.
– Mais il n’a rien fait, dit le reporter. Comment justifier l’incarcération d’un enfant innocent.
– On ne laisse pas les bébés tigres en liberté dans la ville non ? Il doit y voir un endroit pour les gens dangereux.»

« – Ce n’est pas parce qu’on a les mêmes gènes qu’on est pareil. Ce n’est pas l’ADN qui fait l’assassin.
Il ricane.
– On dit aussi que ce ne sont pas les fusils qui tuent.
– Toi, tu as tué quelqu’un. Ce n’est pas mon cas.
– Tu en es sûr ? Peut-être que toi et moi, on n’existe pas en tant que tels. Mais seulement en tant que nous.
Tu n’as pas pensé à ça quand tu m’as dénoncé. Maintenant tu ne l’oublieras plus jamais. C’est moi l’original. Tu n’es qu’une copie. »

MockingJay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Genesis Alpha de Rune Michaels »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *