FAKE FAKE FAKE ! de Zoë Beck

fake fake fake
Titre : Fake Fake Fake !
Auteur : Zoë Beck
Éditeur : Milan
Date de parution : 06 janvier 2016

Résumé

Un prénom pourri, des chaussures taille 49, pas un poil sur le torse et des parents bobos artistes : Edvard, 14 ans, est mal parti pour séduire Constance. D’autant qu’au collège, Henk et sa bande de gros bras ne le lâchent pas. Alors, sur Facebook, Edvard devient Jason, Américain en voyage scolaire. Jason, le double rêvé et parfait… Constance mord à l’hameçon. De mensonge en mensonge, les demandes d’amis explosent, et la machine s’emballe…

Avis de Moonshine

note 5

Ce roman jeunesse je l’attendais avec beaucoup d’impatience. J’avais dévoré le précédent livre de cette maison d’édition avec avidité. Je parle bien sûr du livre : Le prof, moi et les autres. Un roman que j’ai adoré. J’ai commencé ma lecture de : Fake fake fake avec beaucoup d’enthousiasme. Mais en progressant dans celle-ci, mon enthousiasme a décru et j’ai terminé le livre avec un sentiment d’inachevé.

Edvard est un ado de 14 ans mal dans sa peau. Bon il y a de quoi. Quand on dépasse d’une bonne tête tous ses amis, qu’on chausse du 49 et qu’on n’a pas encore mué, autant vous dire que la vie semble bien pénible. Edvard n’est pas bien dans sa peau. Il est amoureux de la belle Constance mais ne sait pas comment l’aborder. Alors il décide de se créer une nouvelle identité. Un double de lui qui ne serait plus le jeune homme coincé mais un beau gosse américain qui a un charme fou. Edvard créé un profil Facebook et devient Jason. Grâce à Jason, il peut approcher la fille qu’il convoite. Ils échangent régulièrement et font la connaissance l’un de l’autre. Mais quand Edvard veut faire machine arrière, la chose n’est pas si aisée. Comment avouer la vérité à Cosntance ?

Ce livre a été une vraie déception. Je m’attendais à un roman aussi bien travaillé que celui de Rachel McIntyre. Le synopsis du livre est assez trompeur. Je pensais que ce livre traiterait des dangers des réseaux sociaux en approfondissant le sujet, mais ce dernier est juste survolé. Quel dommage ! Il y aurait tant de choses à en dire. De plus , j’ai eu vraiment du mal à apprécier le personnage de Edvard qui était obnubilé par sa puberté et l’absence de poils sur son torse. Je ne parle même pas de Constance qui pour m’a part n’a rien d’une héroïne. Son personnage était bien trop fade.

Au final, l’histoire est mignonne mais sans plus. Je pense que ce roman est destiné à un public jeunesse et non adolescent. Il mériterait d’être retravailler en envisageant d’autres aspects sociétaires pour le proposer à un public plus mature.

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *